• Une simple leçon de philosophie...







    Il était une fois, un professeur de philosophie qui, devant sa classe, prit un grand pot de mayonnaise vide.

     

    Sans dire un mot, commença à le remplir avec des balles de golf.

    Ensuite, il demanda à ses élèves si le pot était plein.

    Les étudiants étaient d'accord pour dire que OUI.

     

    Puis le professeur prit une boîte pleine de billes et la versa dans le pot de mayonnaise. Les billes comblèrent les espaces vides entre les balles de golf.

    Le prof redemanda aux étudiants si le pot était plein.

    Ils dirent à nouveau OUI.

     

    Après, le professeur pris un sachet rempli de sable et le versa dans le pot de mayonnaise. Bien sûr, le sable remplit tous les espaces vides.

    Le prof demanda à nouveau si le pot était plein.

    Les étudiants répondirent unanimement OUI.

     

    Tout de suite après le prof ajouta deux tasses de café dans le contenu du pot de mayonnaise et effectivement le café combla les espaces entre les grains de sable.

    Les étudiants se sont alors mis à rire...

     

    Quand ils eurent fini, le prof dit :

     

    « Je veux que vous réalisiez que le pot de mayonnaise représente la vie. Les balles de golf sont les choses importantes comme la famille, les enfants, la santé, tout ce qui passionne.

     

    Nos vies seraient quand même pleines si on perdait tout le reste et qu'il ne nous restait qu'elles. Les billes sont les autres choses qui comptent comme le travail, la maison, la voiture, etc...

     

    Le sable représente tout le reste, les petites choses de la vie. Si on avait versé le sable en premier, il n'y aurait eu de place pour rien d'autre, ni les billes ni les balles de golf. C'est la même chose dans la vie. Si on dépense toute notre énergie et tout notre temps pour les petites choses, nous n'aurons jamais de place pour les choses vraiment importantes.

     

    Faites attention aux choses qui sont cruciales pour votre bonheur. Jouer avec ses enfants, prendre le temps d'aller chez le médecin, dîner avec son conjoint, faire du sport ou pratiquer ses loisirs favoris.

     

    Il restera toujours du temps pour faire le ménage, réparer le robinet de la cuisine...Occupez-vous des balles de golf en premier, des choses qui importent vraiment. Etablissez des priorités, le reste n'est que du sable... ».

     

    Un des étudiants leva alors la main et demanda ce que représente le café…

    Le professeur sourit et dit :

     

    « c'est bien que tu demandes. C'était juste pour vous démontrer que même si vos vies peuvent paraître bien remplies, il y aura toujours de la place pour une tasse de café avec un ami. ».

     

    Alors, quand il te semblera qu'il y a trop de choses dans ta vie, quand vingt-quatre heures ne te semblent pas suffisantes : rappelle-toi de ce pot de mayonnaise et de ce café !

    « Mots pour expliquer, pour dire, pour partager...Petits commerces parmi les grands... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    20
    Samedi 6 Mars 2010 à 17:23
    Marc de Metz




    Ce qu’il peut avoir fait froid ! Je rentre d’une promenade de trois heures en compagnie de Laurent et je suis là aussi chaud qu’un iceberg ! Je n’ai réussi à rapporter que 180 photos… Ce genre de philosophie est aussi la seule que je sois capable de comprendre et que j’aime apprendre. Je t’embrasse, je tente de redonner à mon corps fourbu une température humaine. Bonne fin de journée, @mitié de Metz, Marc.

    19
    Samedi 6 Mars 2010 à 16:16
    chronique
    Bonjour mon petit Marc

    Comme j'aurais aimé avoir un prof de philo de cette trempe. C'est une très belle leçon de vie expliquée avec des mots simples comme j'aime.

    J'espère que ton après-midi a été fructueuse en clichés
    Je t'embrasse très fort Marc de Metz
    Chronique.
    18
    Samedi 27 Juin 2009 à 00:19
    Marc de Metz

    Peut-être que dommage pour ce texte là alors… J’ai vu ta réaction sur ton blog après ce que je t’ai proposé… Celle-ci me convient bien. Je viens aussi de trouver ton message et bien je vais y répondre très vite, dès demain. @mitié de notre Metz, Marc. Je t’embrasse, bonne nuit Fabienne. Marc.

    17
    Vendredi 26 Juin 2009 à 23:41
    fabienne
    je connaissais dommage...
    16
    Vendredi 26 Juin 2009 à 23:15
    Marc de Metz

    C’est une très belle leçon de vie servie avec une très belle pertinence aussi de la part de ce prof. J’ai rafraichi mon expérience de ma vie en la lisant. Je t’embrasse Brigitte, bonne nuit à toi, Marc de Metz. Bon samedi amie.

    15
    Vendredi 26 Juin 2009 à 21:03
    C'est une belle leçon de vie. Il ya longtemps que je l'applique : je ne me préoccupe pas des petites choses : ménage, objets cassés ou en panne... Bonne soirée, Marc
    14
    Vendredi 26 Juin 2009 à 20:28
    Marc de Metz

    Je m’en souviendrai aussi. Belle et bonne soirée à toi Bataillou. @micalement de Metz, Marc.

    13
    Vendredi 26 Juin 2009 à 20:18
    bataillou
    belle leçon, je m'en souviendrai.
    12
    Vendredi 26 Juin 2009 à 20:16
    Marc de Metz

    Oui, cela changerait nos vies de vivre dans la mayonnaise car je nous crois vivre dans un pot de cornichons car trop d’entre-nous le sont et de plus en plus aigres… Bonsoir ami, ravi que tu sois revenu. Merci de ta visite ici dans ces mots. @mitié de Metz, Marc. Bonne soirée.

    11
    Vendredi 26 Juin 2009 à 20:05
    Marc de Metz

    Je ne peux me résoudre à donner une réponse à ta question car là je ne suis plus en désespérance dans ma vie de maintenant. Je choisis de taire ma réponse pour ne pas réduire en miettes cette belle et si positive démonstration de vie faite par ce prof…

    @mitié d’un début de soirée sous orage ici.

    Marc de Metz

    10
    Vendredi 26 Juin 2009 à 18:06
    liedich
    Très belle histoire philosophique plus que psychologique ! Mais que se passerait il si le liquide dissolvait la matière précédente !
    Je te laisse réfléchir la dessus.
    Bisous de la nuit Marc. 
    9
    Vendredi 26 Juin 2009 à 16:41
    loic

    Je trouve cette leçon de vie très judicieuse. Si nous vivions tous dans un pot de mayonnaise, peut-être que nous serions plus proche des choses essentielles ! Bonsoir, ami. Je suis revenu ! Loic

    8
    Vendredi 26 Juin 2009 à 15:39
    Marc de Metz

    Tout ce qui est du bon sens, du savoir faire la part des choses est importante dans cette vie qui s’impose à nous de plus en plus bousculée et avec de moins en moins de temps pour tout y faire. Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc. Bonne fin de journée.

    7
    Vendredi 26 Juin 2009 à 13:50
    corinne
    coucou

    A nous de savoir faire la part des choses, certes la famille, les amis sont plus important qu'un coup de balai enfin bien sûr c'est une image

    mais certaines choses de la vie ne sont pas à négliger bien au contraire

    bisous
    6
    Vendredi 26 Juin 2009 à 12:49
    Marc de Metz

    Ce que j’y trouve moi, c’est une extraordinaire et simple leçon de bon sens… J’ai beaucoup aimé ce texte, je suis ravi de vous le proposer et très heureux que tu aie décidé de te l’approprier. @mitié de Metz, Marc. Je t’embrasse Aubert59.

    5
    Vendredi 26 Juin 2009 à 12:14
    aubert59
    un texte que j'imprime car il y a des choses importantes dedanrs
    4
    Vendredi 26 Juin 2009 à 12:02
    Marc de Metz

    J’en suis ravi, moi aussi lorsqu’hier soir je l’ai trouvée parmi mes messages sur ma messagerie, j’ai tout de suite su que j’allais la proposer dans un article sur mon blog. Je t’embrasse, bonne journée à toi, @mitié de Metz Francine. Marc.

    3
    Vendredi 26 Juin 2009 à 12:00
    Marc de Metz

    Dominique, mon commentaire est pour moi ce café que j’aimerai tellement pouvoir prendre avec toi avec un énorme plaisir… J’ai beaucoup aimé la conclusion à cette leçon de philosophie car elle est accessible à toutes et tous. Je t’embrasse très très fort mon amie. @ bientôt, Marc de Metz là en été.

    2
    Vendredi 26 Juin 2009 à 09:11
    Je connaissais déjà

    Je connaissais déjà cette anecdote, mais c'est très bien de la rappeler. Nous nous laissons grignoter la vie par des choses qui n'ont parfois que peu d'importance au détriment de celles qui en ont. Sachons, comme tu le rapelles, profiter de ce qui est important, nous aurons s'il nous reste du temps, celui de faire ce qui l'est beaucoup moins.


    Bises et très bon week-end

    Dominique

    PS: Mets en pratique cette anecdote Marc, ne réponds pas à mon com. Utilise ce temps à meilleure chose et c'est très sincère !

    1
    Vendredi 26 Juin 2009 à 09:06
    Francine Chauvet
    Cette leçon de philo m'a beaucoup plu.

    Bonne journée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :