• Un mot pour me raconter : Ruptures...

     

    Avec-ce-mot-26-09-2009.jpg

     

     

     

     

    Elles me blessent les ruptures.

    Pourtant je les accepte…

    Pourtant je m’en accommode…

    Elles assainissent ma vie.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « A partir d'une voiture bleue...Metz Plage 2011 - L'été en fête dans Metz / 1... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    8
    Samedi 3 Septembre 2011 à 12:15
    Marc de Metz

     

     

    J’adhère à la totalité de tes recommandations et je les mets en pratique depuis au moins une dizaine d’années. Plus personne ne peut en me rejetant réussir à me blesser. A l’inverse, j’ai de temps en temps besoin d’un droit de réponse et alors je « livre » des mots comme ceux-ci ! Peu m’importe qu’ils soient lus ou pas par ceux à qui ils sont dédiés… @micalement, Marc de Metz. Bonne journée en été.

    7
    Samedi 3 Septembre 2011 à 10:55
    monpetitbonheur54

    Assainir sa vie est nécessaire, que ce soit par une rupture d'amitié, d'amour.

    L'on avance mieux dans sa vie si l'on s'est désemcombré de tout ce qui peut nous apporter de négatif. Bien sûr, cela ne va pas s'en laisser de traces, mais se dire que c'est le faire pour soi, et mieux parcourir son chemin.

    Bon wee-kend, @nnie

     

    6
    Lundi 18 Octobre 2010 à 18:56
    Marc de Metz

     

     

    Bonsoir Corinne, j’aime bien entendu tout ce que tu partages avec moi sur ces ruptures que nous devons tous assumer bon gré, mal gré. Je porte en moi des ruptures insensées, terribles, destructrices mais comme j’ai survécu, j’ai décidé qu’elles ne me tueraient pas et que toutes les autres seraient instantanément gérables car moins toutes dorénavant moins graves ! Ces ruptures dont je parle m’ont plus que fait douter de moi : elles m’ont tué… des années ! Alors, je confirme que pour moi qui ne les provoque pas… des ruptures cela assainit simplement ma vie ! Merci pour tes roses d’amitié. Je t’embrasse, Marc de Metz, avec amitié.

    5
    Lundi 18 Octobre 2010 à 12:32
    Marc de Metz

     

     

    Je ne me pose plus jamais de questions sur ce que je souhaite en amitié ou en amour, enfin, ce que j’attends des autres… Je sais seulement ce qui pour moi provoque une rupture et je sais aussi ne plus souffrir comme avant d’une autre rupture… J’ai du affronter les pires ruptures d’une vie : celle de mes deux parents, j'étais aod de quatorze ans, celle de mes deux enfants, devenues très adultes, celle de personnes aimées. Ces ruptures ont failli me « tuer »… Depuis, je me suis promis qu’aucune rupture ne saurait me faire « crever »… Donc, je les considère assainir ma vie. Je suis navré qu’elles te blessent et te déçoivent encore, surtout ici sur OB. Bonne journée Fabienne, @mitié de Metz, Marc. Merci pour ce commentaire.

    4
    Lundi 18 Octobre 2010 à 07:07
    Marc de Metz

     

     

    Je suis rentré de Franche-Comté hier qu’en fin d’après-midi hier. J’aime beaucoup ce que tu me dis de la « rupture », j’y trouve l’expression de ton expérience de la vie, celle que je sais être si riche.

    J’ai la « chance » que la vie se soit chargée de m’imposer une rupture avec les personnes avec qui, dans ce qui ne m’encombre plus jamais comme exigences judéo-chrétiennes, il est inconcevable de rompre ou d’accepter une rupture. Je parle de ses géniteurs et de ses enfants. J’ai moi, un regard sur les ruptures qui me permet de vivre en les considérant, dans mon expérience de la vie, avoir le mérite de l’assainir et celui de les accepter et celui de ne jamais m’être renié pour les contourner et ne satisfaire que les autres.

    J’aime ce que tu me dis de la rupture en amitié, nous avons là un point de vue identique. Je peux et je veux te rassurer, je ne trouve, dans ce que là tu m’as écrit, aucun motif pour moi de prendre ombrage de ce qu’en amitié tu partages avec moi. Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

     

     

    3
    Dimanche 17 Octobre 2010 à 23:27
    Fabienne

    Oui, ça fait mal les ruptures que ce soit d'amour ou d'amitié ! J'en ai vécues et j'en ai gardé des bleus à l'âme. Pour moi l'amour, l'amitié n'est pas un vain mot. Quand j'offre mon amitié , c'est pour toujours ! Je suis assez déçue par certaines personnes de blog et autre qui se disent être " nos " ami (e)s , qu'on soutient en cas de soucis ... et qui vous laissent dans l'expectative la plus complète pendant un certain temps puis réapparaîssent ... comme cela quand bon leur semble ... L'amitié , c'est donner , partager, aimer , écouter, respecter,réconforte , accepter l'autre sans rien attendre en retour. L'amitié n'a pas de prix mais c'est pour moi , une des dernières richesses non polluées de l'humanité! J'aurais tant à dire sur l'amitié mon cher marc ! Amicales pensées de Normandie

    2
    Dimanche 17 Octobre 2010 à 00:49
    cronin

    Bonsoir Marc,

    Toutes ruptures dans la vie qu'elles soient en amitié, en amour, dans le métier que nous exerçons, dans le milieu où nous vivons, nous renvois, à nos faiblesses, nos doutes, nos choix, à nous-mêmes !

    Rompre... s'est apprendre....car comment pouvons nous apprendre sans connaître et passer par ces moments d'incertitudes dans la vie....

    Ce qui important : Savoir se relever après chaque rupture, et faire confiance en la vie... ne jamais douter de soi.

     

    "Le plus étonnant dans les ruptures demeure l'action et la force des regards et des silences." (Jean-Pierre Richard)

    Merci pour cette belle expression de sagesse.

    Bonne fin de soirée et bonne nuit... Mes roses d'amitié.

    Corinne (Cronin)Bouquet de ROSES

    1
    Samedi 16 Octobre 2010 à 11:16
    Violette Dame mauve

    Les ruptures nettes et franches assainissent la vie... Peut-être... Cependant les blessures que l'on s'inflige volontairement sans raison ne guériront jamais. Inutile de faire semblant de ne pas souffir, la douleur réapparaitra au moment le plus inopportun. L'on ne s'accomode jamais de rupture, on vit avec, le temps fait son oeuvre mais le remord un jour viendra.

    Mal conseillé ou approuvé est le pire des maux car les autres ignorent le pourquoi du comment et finalement finissent par être satisfaits de cette rupture qui les arrange.

    L'amitié doit être sincérité dans le bon comme dans le mauvais et surtout explication franche et non pas fuite.

    Je suis ton amie, vraiment ton amie, j'espère que tu ne prendras pas ombrage de ce commentaire, il s'agit là de l'émotion éprouvée au moment de la lecture de ton article.

    Je t'embrasse ami Marc

    Violette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :