• Un jeune artiste expose près du Centre Pompidou Metz...

    Graffiti Centre Pompidou Metz 1 20 05 2010

     

     

     

     

    Près du Centre Pompidou Metz, visible au-delà de la gare des autobus, un jeune artiste, loin des cimaises du musée expose son art dans un jardin sur les murs d’un ancien kiosque à musique réservé à l’usage de cette expression artistique urbaine.

     

    Nous avons aperçu ce jeune homme au moment où il préparait sa « toile ». Nous l’avons laissé à son œuvre en compagnie d’un ami-assistant. Nous avons découvert celle-ci le soir même après quelques heures passées dans le musée Pompidou.

     

    J’aime que certains murs de Metz soient par ces artistes des rues (je les trouve, le plus souvent particulièrement talentueux), transformés en galeries d’Art contemporain. Certains des plus grands artistes actuels ont aussi, avant d’être reconnus, offert leur art en le présentant dans les mêmes conditions…

     

     

     

     

    Graffiti Centre Pompidou Metz 2 20 05 2010

     

     

     

     

    Graffiti Centre Pompidou Metz 3 20 05 2010

     

     

     

     

    Graffiti Centre Pompidou Metz 4 20 05 2010  

     

     

      

     

    Choisir un nouvel article Metz 26 sepembre 2010

     

     

     

     

     

    « Pour parler du mariage...Mandala pour les fôrets du Monde... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    8
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 23:40
    gavroche

    bonjour certaines fresques sont tres belles et bien dessinees

    je les regarde toujours quand j'ai l'occasion d'en voir

    evidemment je ne parle pas des gribouillis

    bon jeudi  amities

    7
    Mardi 25 Mai 2010 à 15:01
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    6
    Mardi 25 Mai 2010 à 15:00
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    5
    Mardi 25 Mai 2010 à 15:00
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    4
    Mardi 25 Mai 2010 à 15:00
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    3
    Jeudi 20 Mai 2010 à 22:51
    flipperine

    en effet il y a de la recherche et du talent, là ceux sont des tags qui ne méritent pas d'être effacés

    bises

    2
    Jeudi 20 Mai 2010 à 21:45

    Mon regard est souvent attiré par ces oeuvres, empreintes de leur époque, les immortaliser est une bonne chose, c'est éphémère l'art de la rue.

    @mitié

    Covix

    1
    Jeudi 20 Mai 2010 à 21:06
    habitat-durable.over

    Toute représentation graphique est une forme d'expression artistique.

    Luc

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :