• Quinzkû : Brouillard...

     




    Juste quelques mots sur une photo

    Des mots pour traduire des émotions

    Sur une photo en harmonie avec ces mots

    Un quinzkû s’écrit toujours avec le cœur








    Le quinzkû est une variante de l’haïku et du senryû japonais.

    C’est un petit texte poétique écrit avec le cœur.

    Un quinzkû ne doit pas dépasser quinze syllabes.

    Il est toujours écrit sur trois lignes.

    Chaque ligne se lit en cinq syllabes.

    Il décrit des émotions heureuses ou malheureuses.

    Un quinzkû ne s’écrit pas en vers.

     

     





    « Photo insolite / Neige de printemps...Les saisons du regard... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    4
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 12:31
    Marc de Metz

    Bonjour, un énorme travail au bureau me fait rentrer très tard et fatigué.

    Je passe mon temps dans des réunions importantes donc épuisantes.

    J’ai aussi une vie amicale et agréable qui m’éloigne de mon blog…

    Cela dure depuis déjà depuis deux semaines.

     

    Dès demain lundi, je pars pour quatre jours à Paris.

    Encore des jours très intensifs passés qu’en réunions pour le boulot.

    Je n’y aurai pas accès à mon blog…

    Comme j’ai là près de 100 commentaires encore en instance, alors :

    désolé de la brièveté inhabituelle de cette réponse,

    désolé surtout d’utiliser un copier-coller...

    Lui seul me permet de vous faire à toutes et tous une réponse…

     

    En conséquence et en urgence, à ton commentaire…

    ce dimanche 29 novembre :

    je me résous alors à te répondre, avec amitié :

    un grand merci pour ce commentaire.

    @mitié, @ bientôt, Marc de Metz.

    3
    Dimanche 29 Novembre 2009 à 12:31
    Marc de Metz

    Bonjour, un énorme travail au bureau me fait rentrer très tard et fatigué.

    Je passe mon temps dans des réunions importantes donc épuisantes.

    J’ai aussi une vie amicale et agréable qui m’éloigne de mon blog…

    Cela dure depuis déjà depuis deux semaines.

     

    Dès demain lundi, je pars pour quatre jours à Paris.

    Encore des jours très intensifs passés qu’en réunions pour le boulot.

    Je n’y aurai pas accès à mon blog…

    Comme j’ai là près de 100 commentaires encore en instance, alors :

    désolé de la brièveté inhabituelle de cette réponse,

    désolé surtout d’utiliser un copier-coller...

    Lui seul me permet de vous faire à toutes et tous une réponse…

     

    En conséquence et en urgence, à ton commentaire…

    ce dimanche 29 novembre :

    je me résous alors à te répondre, avec amitié :

    un grand merci pour ce commentaire.

    @mitié, @ bientôt, Marc de Metz.

    2
    Samedi 21 Novembre 2009 à 14:03
    gazou
    eh bien voilà une nouvelle forme de poésie..Nous allons peut-être voir fleurir des quinzku par milliers
    1
    Samedi 21 Novembre 2009 à 09:32
    aubert59
    c'est vrai que certains jours on aime à paresser sous la couette surtout si on voit le temps gris
    bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :