• Qui a osé déchirer le toit du Centre Pompidou-Metz ?

    Centre Pompidou-Metz déchiré 1 29 12 2010 57mp13

     

     

     

      

    Le mardi 21 décembre, le toit du Centre Pompidou-Metz a été, pour la seconde fois, après celle du 5 décembre, déchiré par l’accumulation de la neige coincée dans les poteaux tulipes prévus comme réceptacles des eaux de ruissellement et de la neige, par les architectes Shigeru Ban (japonais) et Jean de Gastines (français).

     

    A l’intérieur de ces deux poteaux de réception de la neige, ce sont les réchauffeurs (résistances et fils chauffant) qui n’ont pas fonctionné et n’ont pas alors fait fondre la neige comme prévu par les concepteurs.

     

    C’est une neige mouillée et lourde d’une hauteur exceptionnelle due à l’accumulation de près de 20 cm sur le toit du Centre Pompidou-Metz qui est à l’origine de ce petit « désastre ». Il pourra être réparé très vite. En effet, les parties déchirées sur les deux poteaux tulipes, le seront sur le principe qui permet de n’avoir à changer que les parties abimées comme le serait un lé de tapisserie à changer.

     

    Heureuse nouvelle, l’exceptionnelle charpente unique au Monde, elle n’a pas bougé d’un cm malgré les tonnes de neige déposées par les intempéries sur ce toit de plus de 8 000 m2, constitué d’une membrane blanche à base de téflon et de fibre de verre. Elle est autonettoyante.

     

    Les photos que je peux vous montrer datent du 28 décembre 2010. Celle de la vue générale du Centre Pompidou-Metz a été prise par mon amie Chronique en compagnie de qui j’ai découvert la petite étendue des dégâts.

     

    85 % des visiteurs du Centre Pompidou-Metz sont français dont 60 % de lorrains. L’ensemble de ces visiteurs, depuis le 10 mai 2010, aura dépassé les 600 000 d’ici la fin de la semaine, la fin de cette année, au bout de ces sept mois d’existence.

     

    Nous apprenons ce soir que la toile d'un autre pilier vient elle aussi de se déchirer pour les mêmes raisons, suite au dégel en cours qui fait glisser la neige vers ces réceptacles. C'est celui qui peut être vu à droite du cartouche qui contient "Pilier 2".

     

     

     

     

    Centre Pompidou-Metz déchiré 2 29 12 2010 57mp13

     

     

     

     

    Centre Pompidou-Metz déchiré 3 29 12 2010 57mp13

     

     

     

     

    Centre Pompidou-Metz déchiré 4 29 12 2010 57mp13

     

     

     

     

    Centre Pompidou-Metz déchiré 5 29 12 2010 57mp13

     

     

     

     

    Centre Pompidou-Metz déchiré 6 29 12 2010 57mp13

     

     

    CPM 

     

      

    Un clic sur "CPM" pour poursuivre la découverte du Centre Pompidou-Metz… 

     

     

     

     

    « Une vie en boule de poils roux...Entre nos fêtes des entrefaites... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    31
    Mercredi 17 Décembre 2014 à 20:48

    Et bien c'est avec surprise que je viens de lire cette article. Il en arrive des choses à ce toit !!

    Oui, je sais que c'est une vieille chronique, mais je voulais voir de la neige à Metz . yes  Et oui, maintenant je te crois quand tu dis que tu la voir cette belle neige à l'occasion. :-)

     

    Il reste encore plus d'une semaine avant Noël 2014....le p'tit Jésus va peut-être écouter tes prières....

     

     

    30
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:57
    gavroche

    bonjour peut etre que les travaux pour reparer sont finis!

    bon vendredi  amities

    29
    sumadrad
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:57

    le journalisme de l'information oblige pour celui qui le pratique un minimum d'objectivité !! dans le cas présent ce n'est pas du tout cela !! il peut retourner à l'école du jugement !! pas besoin d'être aveugle pour voir que le mini degât n'est pas sur le toit du centre pompidou de metz mais dans la tête des informateurs...............bonne soirée .....

    amitiés

    sumadrad.c

    28
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:57
    gavroche

    personnellement je croyais que la toiture etait du solide

    heureusement que les reparations peuvent etre faites sans problemes

    bonne journee  amities

    27
    Mireille
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:57
    Mireille

    bonjour Marc,

    ...juste une ou deux belles déchirures...n'en faisons pas tout un drame, tu as raison .... et la charpente est toujours aussi magnifique..... et les visiteurs présents .

    Mon mari n'a pas voulu que je prenne mon aiguille et du fil, et pourtant au point de croix....... (rires )

    bises et bonne journée,

    Mireille

    26
    Dimanche 20 Mars 2011 à 20:32
    Marc de Metz

     

     

    J’ai expliqué dans d’autres réponses sous les commentaires déjà laissés sous cet article ce qui a provoqué ces dégâts et cela ne fait pas des architectes les responsables de ces incidents qui seront très vite réparés car enfin nous sommes au printemps. @mitié de Metz, bonne soirée Fanfan et bises de Metz, Marc.

    25
    Dimanche 20 Mars 2011 à 11:35
    fanfan

    Les architectes auraient dû prévoir qu'il pouvait neiger!

    Un manque de pratique  et trop de théorie? Ils auraient dû se renseigner auprès des anciens !! Bises

    24
    Vendredi 11 Février 2011 à 18:58
    Marc de Metz

     

     

    Pas vraiment, pas encore mais ils sont programmés.

    Le matériau si particulier du toit, la toile, doit être refait sur mesure.

    @mitié de Metz, Marc. Bonne soirée à toi.

     

    23
    Jeudi 30 Décembre 2010 à 12:51
    Marc de Metz

     

     

    Ces déchirures ne sont que de tous petits dégâts comparés à des bâtiments écroulés, éventrés et toutes ces vies bouleversées en France par ces quantités énormes de neige déjà tombées. Mais je reconnais que c’est, sur un bâtiment aussi exceptionnel : disgracieux. Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc. Bonne journée Flipperine.

    22
    Jeudi 30 Décembre 2010 à 12:46
    Marc de Metz

     

     

    Ton dommage, dû à ces dommages qui ne sont qu’une conséquence des quantités énormes de neige qui n’a pas été transformée en eau par les réchauffeurs prévus par les architectes, je le partage bien entendu. Je suis convaincu que très vite, cela sera réparé pour éviter définitivement les mêmes déchirements uniquement à cet endroit. Je t’embrasse, @mitié de Metz, bonne journée Eva. Marc.

    21
    Jeudi 30 Décembre 2010 à 12:13
    Marc de Metz

     

     

    D’évidence, cela ne pourra être réparé que lorsque le toit du CPM aura vu toute la neige fondre et que nous seront sortis ici pour quelques temps d’une période neigeuse. Il nous en est annoncé une dès le 1er janvier. Nous pourrions après un Noël blanc avoir un Nouvel an blanc. Si les réchauffeurs avaient fait leur travail, car oui tout était prévu, aucune déchirure n’aurait été à déplorer à leur hauteur. Bonne journée, je t’embrasse, Marc de Metz.

    20
    Jeudi 30 Décembre 2010 à 10:45
    eva48

    dommage pour ce très bel édifice!!

    bonne journée et bonne balade à vous deux

    éva

    19
    Jeudi 30 Décembre 2010 à 10:41
    Violette Dame mauve

    Et tous disaient que c'était étudié pour éviter les accidents!

    Ce qui prouve bien que tout n'est pas toujours parfait

    En tous les cas c'est dommage et j'espère que cela sera vité réparé.

    je t'embrasse

    Violette

    18
    Jeudi 30 Décembre 2010 à 00:13
    flipperine

    jolie la neige mais que de dégats elle provoque

    bises

    17
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 21:32
    Marc de Metz

     

     

    Je suis toujours en colère contre la façon dont se veut être traité l’information pour en faire une suite de catastrophes alors que le plus souvent il n’y en a pas ! C’est lamentable et en même temps c’est pratiqué par tous les journalistes qui officient sur nos grands médias : il faut retenir le téléspectateur pour les quotas d’audience ! Il paraît que ce sont les français qui demandent que l’information soit toujours déformée pour être plus spectaculaire ! Merci pour ce commentaire, l’ami. @mitié de Metz, Marc. Bonne soirée à toi. Nous sommes en dégel !  

    16
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 21:28
    Marc de Metz

     

     

    Merci Solange de nous le rappeler, qu’au Québec, la neige fait aussi des dégâts sur vos bâtiments dans votre pays aux hivers si neigeux. C’est bien ce dont j’ai parlé moi aussi dans l’une de mes réponses à ces commentaires. @mitié de Metz, là nous sommes en dégel… La neige est annoncée pour le 1er de l’an… Marc.

    15
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 21:25
    Marc de Metz

     

     

    Des réchauffeurs sont prévus pour liquéfier la neige qui glisse vers les poteaux qui sont le réceptacle prévu pour les eaux pluviales et justement cette même neige. C’est bien cela qui doit être corrigé pour pouvoir affronter les prochains hivers qui risquent en effet d’être neigeux ! Ce sont des mises au point qui seront faites rapidement, dès que le toit sera libre de neige, j’imagine que les spécialistes interviendront.

     

    Merci pour tes vœux Fanfan, je te souhaite de très agréables heures en fin de cette fin d’année bien blanche et aussi un très beau réveillon. Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

     

    14
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 21:20
    Marc de Metz

     

     

    Elections…

    La gauche…

    Des mots qui me font rêver…

    @mitié de Metz, bonne soirée, Marc.

     

    13
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 21:19
    Marc de Metz

     

     

    Il est tellement plus catastrophique dont médiatique d’oser dire que la toiture du CPM s’est déchirée, comme de dire lorsqu’il a un incendie qui ravage les abords de Marseille que la Provence est flammes, que de dire lorsque trois où quatre cités sont en colère : la banlieue à feu et à sang, comme de dire concernant un fait divers quelconque : la France est traumatisée et révoltée ! Merci Covix, je ne suis pas du tout étonné de la teneur de ton commentaire et j’apprécie bien son contenu. @mitié de Metz, Marc.

     

    Nous sommes en dégel, la neige continue là de glisser du toit du CPM. Pour les mêmes raisons, un troisième pilier vient de subir lui aussi une déchirure de la toile, pas plus grave que les autres !

     

    12
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 21:14
    Marc de Metz

     

     

    Pour avoir supporté des tonnes de neige, depuis des semaines, la toiture, elle est solide…

    Là au moins elle a fait ses preuves d’une façon incroyable !

    Mais ce n’est pas le cas des réchauffeurs dans les poteaux où glisse la neige et qui devaient la transformer en eau !

    Un troisième pilier vient de subir une déchirure pour les mêmes causes car c’est le dégel et la neige continue à s’amasser dans ces cônes.

    @mitié de Metz, Marc.

    Bonne soirée à toi.

     

    11
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 19:23
    Solange

    Le poid de la neige fait souvent du dégat nous en savons quelque chose.

    10
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 19:10
    fanfan

    Heureusement que les dégâts n'ont pas été trop importants!Il faudrait prévoir ce genre de choses car les hivers sont de plus en plus froids et il risque de neiger encore!

    Je te souhaite un bon réveillon et par avance une bonne et heureuse année 2011;je t'embrasse

    9
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 17:50

    Ah! si les élections pouvaient être comme ecla, la gauche vas plus vite que la droite..., excuse pour ces mots en décalage ou lettre avalée...oups

    @mitié

    8
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 17:45

    Je n'ai pas suivi l'histoire, juste entendu uen partie qui isait que la neige avait commis de gros dégats sur le CPM,  si on traduit l'info, cela veut dire qu la toile c'est éffondrée sous le poids de la neige... certes il n'en est rien d'aussi grave, et parfois je me demande si ça ne sert pas à nuire au succès... un truc bien Français, on n'aime pas le succès...surtout dans les médias. L'avarie causée au receptacle est en soit un désagrément suffisent mais pas si catarophique que l'on veux bien le dire... et en plus test réel, qui permet de corriger un défaut de fonctionnement.

    Merci pour cetet mise au point.

    @mitié 

    7
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 17:16
    Marc de Metz

     

     

    Je vais le dire comme toi alors Loic…

    Bien sûr que c’est navrant !

    Mais rien que du réparable.

    Tant de bâtiments là tentent de résister au poids de la neige !

    Ils sont nombreux à s’être écroulés sous son poids et ce sont ces situations qui elles sont désastreuses !

    @mitié de Metz, Marc.

    Bonne soirée l’ami.

     

    6
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 17:13
    Marc de Metz

     

     

    Le plus navrant, c’est que le système de fluidification en eau de la neige n’ait pas fonctionné pour éviter ces deux déchirures à la hauteur de ces deux poteaux… Rien de grave et cela peut être réparé facilement et j’imagine que ce le sera. Je t’embrasse Marielle, @mitié de Metz où le Centre Pompidou-Metz reste promis à un très beau succès. Marc. Bonne fin de journée mon amie.

    5
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 17:09
    Marc de Metz

     

     

    Absolument rien de grave et ce n’est que la conséquence de ces énormes chutes de neige que nous avons connues depuis plus d’un mois. Je me rappelle que lorsque l’Arsenal a été inauguré en 1986 je crois… il y a eu des infiltrations par la grande terrasse qui couvre la grande salle de concert et cela a alors nécessité des travaux qui me semblent avoir coûtés plus de 150 000 €. Non, rien de grave et cela devrait être très vite réparé pour permettre au CPM d’être ce qu’il est depuis sept mois : un bâtiment unique au Monde. Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc. @mitié à vous deux… On tâche de se voir demain ?

    4
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 17:03
    Marc de Metz

     

     

    Ce bâtiment est un prototype unique au Monde et ne peut et ne sera à ce titre que l’objet d’améliorations constantes jusqu’à la perfection.

     

    J’ai bien signalé que ce n’est pas la toile qui avait simplement cédée mais bien l’accumulation énorme dans les poteaux toupies au dessus des réchauffeurs qui était justement prévus pour transformer la neige en eau et éviter ce problème alors qu’ils n’ont pas fonctionné correctement.

     

    Je sais que cela peut faire désordre, mais je sais aussi qu’un bâtiment aussi exceptionnel qui n’a cessé de mettre en œuvre des prouesses architecturales jamais utilisées encore, et bien le plus souvent, se retrouve en grandeur nature confronté à ce que des architectes parmi les plus renommés ne peuvent qu’avoir calculé : une situation normale. Combien, malheureusement, cette période de plus d’un mois de neige aura fait s’écrouler des toits construits traditionnellement, surtout dans le monde agricole et ceux qui abritent des hypermarchés ?

     

    @mitié de Metz, Marc. Bonne fin de journée à toi.

     

    3
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 16:45
    Loïc

    Un problème de « résistance » des matériaux ?... Avec amitié. Loic

    2
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 15:13
    Marielle

    Heureusement que les dégats peuvent se réparer facilement, à premiere vue j'aurais été affolée...le moderne a quand même du bon !!

    Bisous, amitiés, Marielle.

    1
    Mercredi 29 Décembre 2010 à 14:53
    kris alias tatapois

    ca fait desordre, je trouve cela navrant meme...

    c'est bien connu que metz beneficie d'une periode exceptionelle de 365jours d soleil par an, que vous ne connaissez ni la pluie , ni la neige....et que évidemmment on pouvait pas prévoir!!!c'est sur ..

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :