• Pas à pas autour du Centre Pompidou Metz...

    Marc de Metz délire 2 18 05 10

     

     

     

      

    A ses pieds prendre une simple photo de rue

    Puis simplement se laisser aller à la trafiquer

     

    La bricoler qu’en fonction de son imagination

    Au bout de quelques manipulations s’arrêter

    Offrir alors à qui le souhaite un peu de magie

     

    Tout est dans le regard uniquement dans lui

    Il est facile de se servir de tout pour réinventer

    Simplement oser se l’accorder en s’amusant

     

    Il peut être interdit de stationner pas de créer

     

     

     

     

    Marc de Metz délire 1 18 05 10  

     

     






    « Senryû : Vieux murs...Septembre en instance... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    20
    sumadrad
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:18

    et la création laisse l'artiste dans son univers magique.....celui là aussi....tout est art et poésie...............bonne journée.....bon courage au boulot....je pense à ceux qui sont obligés.....amitiés chaudement brûlante en cette journée....que je te souhaite la plus douce possible.....
    amitiés à toi marc
    un sudiste
    sumadrad.c b

    19
    V le 1
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:18

    Domajj vous m'avez l'air charmante mais il faudrait peut être arrêter de fumer la moquette !!!!  Là franchement c'est du grand n'importe quoi

    18
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:18
    gavroche

    bonjour tres joli et idee original

    bonne journee  amities

    17
    V le 1
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:18

    C'est bien la première fois que je trouve un de vos "bidouillages" agréable à regarder.

     

    16
    Mardi 28 Juin 2011 à 18:57
    Marc de Metz

     

     

    Tout cela est ici au bout du regard, le mien comme celui de ceux qui ont envie de voir ! Oui, j’en conviens, cela finit par me créer un univers, jamais secret mais qui peut ne pas être vu… Cannelle est là sur le canapé dans le salon, sous le ventilateur de plafond, je n’ai pas encore installé la clim cet été et dès demain nous devrions perdre presque 15°! Je vais beaucoup apprécier cela et je ne serai pas le seul… Bonne soirée, @mitié de Metz la bouillante, Marc. @ bientôt Sumadrad.

    15
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:59
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    14
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:58
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    13
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:57
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    12
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:57
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    11
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:56
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    10
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:56
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    9
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:56
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    8
    Jeudi 20 Mai 2010 à 07:28
    Arwen

    J'adore ce Mandala haut en couleurs, je ne peux dire que bravo....

    J'apprécie les oeuvres originales et avec un peu d'imagination on peut faire des merveilles.....

    Bises

     

    Arwen

    7
    Mardi 18 Mai 2010 à 23:20
    flipperine

    comme quoi avec un rien on peut faire beaucoup de choses c'est comme les petits enfants ils s'amusent beaucoup plus avec un carton , une bobine de fil en bois que les jouets sophistiqués ils sont dans leur monde comme toi avec la photo que tu trafiques et dans celle que tu nous présentes on peut y voir beaucoup de choses j'ai eu l'impression de distinguer un visage

    bises

    6
    Mardi 18 Mai 2010 à 19:55
    Marielle

    Bonjour Marc, je n'ai pas d'idée précise, je vais copier sur gavroche : Très original !

    Je t'embrasse, bonne soirée. Marielle.

    5
    Mardi 18 Mai 2010 à 18:08
    Marc de Metz

     

     

    V. : ?

    Marc de Metz.

     

    4
    Mardi 18 Mai 2010 à 18:04
    Marc de Metz

     

     

    V. : je prends note.

    Marc de Metz.

     

    3
    Mardi 18 Mai 2010 à 15:29

    Ou comment nos pieds voient la rue, très sympa cette vision!

    et la conclusion j'adhère

    @mitié

    Covix

    2
    Mardi 18 Mai 2010 à 10:11
    Domajj

    Bonjour V,

    Excellent de chez excellent, on ne me l'avait jamais fait comme ça et donc je vous remercie vraiment de m'avoir fait rire à gorge déployée...

    Je trouve votre humour hyper décalé et décapant et donc j'adore et j'adhère...

    Merci beaucoup à vous...

    Pour redevenir un peu sérieuse... en regardant ce "mandala" j'ai vu beaucoup de choses ... j'ai assez de folie en moi pour ne pas fumer la moquette (phrase que j'utilise souvent...) mais ce matin, j'aurais aimé décrire ce que je voyais mais j'ai opté pour attendre un peu et re-regarder ce mandala pour voir si j'y vois les mêmes choses ou si je ne vois plus rien...

    Merci à vous de m'avoir fait rire aujourd'hui et @ bientôt j'espère.

    Bisous, bisous.

    @mitié de terres de Champagne.

    Domajj

    1
    Mardi 18 Mai 2010 à 07:45
    Domajj

    Il est magique, il est magnifique...

    Je vois tellement de choses à l'intérieur qui m'interpellent sans appel...

    Je pourrais en écrire des mots et des mots sur ce tableau intéressant à plus d'un titre...

    Là, il y a vraiment de la matière... je le sens, je le sais... il m'attire sans me repousser du tout comme s'il avait quelque chose à me dire ou s'il voulait que je lui décrive ce que je ressens ... c'est hallucinant de penser qu'il attend que je lui parle pour me dire ses secrets...

    Merci de l'avoir mis en ligne.

    Bonne journée à toi, Marc... Je t'embrasse. @mitié de terres de Champagne ensoleillées ce matin.

    Domajj - Dame Coquelicot

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :