• Partager cette terrible vérité...






     

    Je le suis à l’extérieur

    en compagnie de

    vous

    souvent

     

    Je le suis à demeure

    en compagnie de

    moi

    constamment

     

    Je le suis dans nos heures

    celles avec vous

    partagées

    souvent

     

    Je le suis dans mes heures

    Celles à vous

    volées

    constamment

     

    Je le suis dans nos malheurs

    ceux racontés ou

    cachés

    souvent

     

    Je le suis dans nos bonheurs

    ceux inventoriés ou

    racontés

    constamment

     

    Je le suis dans la chaleur

    celle de nos

    amitiés

    souvent

     

    Je le suis en journées rallongées

    celles d’un printemps

    convoité

    constamment

     

    Je le suis dans la torpeur

    celle de nos heures

    d’été

    souvent

     

    Je le suis dans la froideur

    celle de mes heures

    hivernées

    constamment

     

    Je le suis dans capricieuses humeurs

    celles d’un automne en été

    accroché

    souvent

     

    Je le suis dans l’horreur

    celle parfois

    rencontrée

    souvent

     

    Je le suis dans le labeur

    celui refusé ou

    accepté

    constamment

     

    Je le suis dans des terreurs

    celles toujours

    incontrôlée s

    souvent

     

    Je le suis dans l’honneur

    celui par qui je suis

    initié

    constamment

     

    Je le suis dans mes peurs

    celles jamais

    oubliées

    souvent

     

    Je

    Je suis

    Je suis humain


     

     

    « Trafic de couleurs : Noir BakouMetz : Début d'une découverte de la somptueuse avenue Foch... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    32
    Jeudi 25 Mars 2010 à 04:57
    Marc de Metz




    Merci Fanfan.

    Oui, c’est encore tant d’autres « choses » en plus…

    Je ne cesse d’en trouver qui me disent que je ne suis qu’humain.

    Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

    Je passe la journée à Strasbourg pour le boulot.

    @ bientôt.

    31
    Mercredi 24 Mars 2010 à 23:22
    fanfan
    oui, être humain c'et tout cela et plus encore!! bien dit et exprimé!
      bises
    30
    Vendredi 5 Juin 2009 à 17:29
    Marc de Metz

    Nous sommes les seuls animaux à tuer aussi pour le plaisir ! Je ne sais pas si ce peut être un devoir de philosophie ; ce que je ressens c’est qu’il faut ne se savoir qu’humain pour ne pas être trop « con » dans la vie. @micalement, Marc, bonne fin de celle belle journée ici.

    29
    Jeudi 4 Juin 2009 à 19:00
    C'est bien vrai tout ça et le rythme de tes vers met cela en valeur comme une chanson qu'on sifflotte. Nous sommes les seuls animaux à se poser autant de question... Sujet de philo ?????
    28
    Mercredi 3 Juin 2009 à 23:55
    Marc de Metz

    Je suis obligé d’aimer totalement ce commentaire car même à Est la majuscule est au bon endroit. Merci mon amie, j’aime ces mots, ils me sont à nouveau précieux comme beaucoup d’autres de ta part. Bonne nuit Eva. Marc de Metz.

    27
    Mercredi 3 Juin 2009 à 23:45
    Marc de Metz

    Je en connaissais pas cette phrase de Victor, mais c’est bien cela que je ressens de plus en plus, tout ce qui n’est rien pour beaucoup de personnes me touche d’une façon incommensurable pour moi… Je lis surtout ce que tu n’écris pas Hévie, ce qui m’arrive en filigrane de tes mots alors ton égo tu peux t’en satisfaire car je crois même que je connais la taille de son ombre, elle ne dépasse jamais celle de ton cœur… Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

     

    26
    Mercredi 3 Juin 2009 à 23:41
    Marc de Metz

    Tout cela ne fait donc de moi qu’un humain parmi les humains, ce qui ma jeune amie me convient très bien. Tes mots là me font très plaisir et je n’y réponds pas en vers mais en prose car je laisse couler mes mots de mon esprit vers le clavier pur qu’ils te portent au bord de ma nuit lorraine mes remerciements. Je t’embrasse, Hévie. Marc de Metz.

     

    25
    Mercredi 3 Juin 2009 à 23:28
    Marc de Metz

    Je m’aime bien en humain tant que je peux n’y être qu’imparfait et alors ne me sentir le supérieur de personne… Merci Fabienne, bonne nuit à toi et j’ai envie de le supposer à bientôt dans nos mots en échange d’amitié. Marc de Metz.

    24
    Mercredi 3 Juin 2009 à 23:01
    Marc de Metz

    Je viens te remercier d’avoir détecté dans ce billet poétique sur le fait que je m’avoue humain, cette dérision et cet humour qu’en effet j’espérais y avoir glissés… Je suis allé découvrir ton blog, son ambiance me touche énormément car par exemple tes photos y sont fabuleuses… Merci d’être passée dans ces mots et surtout d’avoir signée ta visite par ce commentaire dont la pertinence m’amuse terriblement. @micalement, Marc de Metz.

    23
    Mercredi 3 Juin 2009 à 22:55
    ev48

    en voila du pain sur la planche
    tu as ,ma foi ,fort à faire
    mais tu assumes tout ça fort bien
    en cet Est
    en cette France
    en toi,en nous
    avec nous

    bisous
    éva

    22
    Mercredi 3 Juin 2009 à 22:43
    Marc de Metz

    Je ne m’en reviens pas que de vous avouer que je suis humain puisse me valoir autant de très beaux commentaires, ce n’est qu’élémentaire pourtant mon amie Domino… Je vais tacher de le rester alors et de le faire comme jusque ce soir… Bonne nuit, je t’embrasse. Marc de Metz.

     

    21
    Mercredi 3 Juin 2009 à 22:39
     j'aime bcp ta façon de t'effacer ainsi vu l'immensité de l'univers...comme disait Hugo : je ne puis regarder une feuille sans être écrasé par l'univers...
    Tes mots me touchent..., j'ai écris moi aussi ds mon profil ; je suis un grain de sable dans l'univers...enfin, avec mon super égo, des fois j'ai du mal à mettre en adéquation vu mes articles lol...

    Bonne soirée Marc
    @mitiés Hévie
    20
    Mercredi 3 Juin 2009 à 22:33
    Bonsoir Marc,

    Tu es sourire constant,
    Sur la toile en chantant,

    Tu es le poète troubadour,
    Répand des mots d'amour,

    Tu es le Marc de mon Café,
    Présager partage, beauté,

    Tu es  un condensé d'humanité Marc

    Hévie, ta jeune Amie


    19
    Mercredi 3 Juin 2009 à 21:42
    fabienne
    oui humain tu l'es mon cher Marc et c 'est tant mieux
    Amicalement 
    18
    Mercredi 3 Juin 2009 à 20:14
    sophie
    Je suis humaine...Et  me reconnais dans ce billet d'autant qu'il est empreint d'un fort parfum d'humour et d'autodérision...et là j'adhère parfaitement!
    Bonne soirée.
    Sophie

    17
    Mercredi 3 Juin 2009 à 18:54
    Marc de Metz

    Tout ce qui se passe entre vous et le site de notre communauté n’est pas de mon ressort et c’est parfait que tu te sois adressée à OB. Je ne détiens aucun moyen d’intervenir dans le système OB. Merci pour ces mots de ta part Nettoue qui me désigne comme poète réaliste. Je renouvelle ici ma proposition que tu ne publies plus sur notre communauté puisque tu ne t’y trouves pas assez visible et que cela je le sais te désole considérablement. Là j’ai la main et je t’accorde bien volontiers Nettoue de ne plus publier pour notre communauté… Je renouvelle aussi que tu gardes mon amie mon amitié. Je t’embrasse, bonne soirée, Marc de Metz.

     

    16
    Mercredi 3 Juin 2009 à 18:47
    Marc de Metz

    Peut-être, pour me rassurer, me dire que tu es aussi comme moi un humain, simplement un humain, minuscule parcelle de cette immense et perpétuelle humanité… J’aime bien cette notion de petitesse alors que nos vies sont si légitimement importantes. Bonne soirée, @mitié de Metz, Marc.

    15
    Mercredi 3 Juin 2009 à 18:45
    Domino
    un magnifique texte que tu nous offre là Marc , émouvant , mais tu es humain , absolument ,   fabuleusement , et tu nous fais partager des choses si généreusement !
    bonne soirée à toi et merci
    bisous
    14
    Mercredi 3 Juin 2009 à 18:25
    Nettoue
    C'est très beau et émouvant Marc. Tu as vraiment un grand sens de la poèsie, disons réaliste et poètique tout à la fois. J'ai vraiment aimé se que je venais de lire. Par ailleurs, j'ai compris se qui se passait lors de mon affichâge dans la page d'accueil de la communauté et je l'ai signalé à OB; C'est le lien qui bricole depuis mon administration  et mets un temps infini pour arriver. Pas toujours mais souvent. Si bien que vu le nombre important de parutions chez-toi, je vais directement en page deux. C'est pourquoi j'ai retiré deux articles pour les poser ailleurs. Ils vont vérifier.
    Voilà Cela m'ennuie de t'avoir expliqué cela sur un com. Mais je ne voulaéis encore t'embêter avec un mail.
    Je t'embrasse mon ami
    Nettoue
    13
    Mercredi 3 Juin 2009 à 18:23
    Bonsoir Marc
     Que dire de plus....
    Bonne soirée
    Amitiés
    Covix
    12
    Mercredi 3 Juin 2009 à 15:39
    Marc de Metz

    Bonne fin aussi à toi de cette journée qui pour toi ne fait que commencer et je suis triste pour Fritz mais je sais qu’il aura eu à tes côtés une très belle vie même si engagée par amour… @mitié, Merci Solange pour ces mots là. Marc de Metz, je t’embrasse.

    11
    Mercredi 3 Juin 2009 à 15:10
    Marc de Metz

    Lorsque je suis submergé par une amie, je trouve cela moins terrible que par bien d’autres choses, ici parfois et surtout dans la vie ailleurs que sur nos blogs. Je vais garder le souvenir de ce que je lis là dans ton commentaire mon amie. Je t’embrasse Violette, @mitié de Metz… Marc.

    10
    Mercredi 3 Juin 2009 à 15:06
    Solange
    Un humain et un ami charmant. Je t'embrasse, bonne fin de journée.
    9
    Mercredi 3 Juin 2009 à 14:03
    Violette+dame+mauve

    Oui tu es humain donc avec des limites..
    Tu es un ami génial et ce, sans flatterie exagérée
    Je te mets un autre commentaire espérant ne pas te submerger.
    A très bientôt
    Je t'embrasse

    8
    Mercredi 3 Juin 2009 à 13:40
    Marc de Metz

    Merci d’être passée et de m’avoir laissé ces quelques mots qui me font très plaisir. Bonne fin de journée, @mitié de Metz, Marc.

    7
    Mercredi 3 Juin 2009 à 13:04
    Marc de Metz

    Tout cela, ton argumentaire, nous confirme comme personnes humaines dans la légitimité de notre appartenance à cette humanité le temps de notre vie sur cette Terre… Bonne journée à toi Aubert59, @mitié de Metz. Marc.

    6
    Mercredi 3 Juin 2009 à 12:59
    Marc de Metz

    IL faut, je le suppose, accepter de se reconnaître que comme une infime et imparfaite parcelle de notre humanité pour se pardonner toutes ses faiblesses, tous ses égarements, toutes ses erreurs… Je ne suis qu’humain… Merci Loic pour ce commentaire. Il met au bout de mes mots une belle conclusion. @mitié de Metz, Marc. Bonne journée à toi l’ami.

    5
    vg
    Mercredi 3 Juin 2009 à 12:36
    vg
    comme beaucoup de monde.... enfin j'espère..
    très joli texte
    a bientot
    véro
    4
    Mercredi 3 Juin 2009 à 12:31
    Marc de Metz

    Un texte au bout d’une envie de me décrire simplement, de l’autre côté de ce clavier, faible humain, fort aussi parfois, humain parmi des milliards, humain avec ce patrimoine qui est le mien dans cette infime épisode qu’est ma vie dans l’humanité… Bonne journée, @mitié de Metz, Marc.

     

    3
    Mercredi 3 Juin 2009 à 09:52
    LADY MARIANNE
    bonjour
    et  bravo l'humain d'intercoeur !!!
    un hymne à l'humanité !!  
    amitiés  Lady Marianne
    2
    Mercredi 3 Juin 2009 à 09:18
    loic

    Carrefour de toutes les sensations, unité centrale des sens, tu as saisi la plume d’un volatile en perdition… Est-ce avec les dents que tu l’as taillée, pour qu’elle trace ces pleins et ces déliés qui hurlent : « je suis… » ? Oui, tu es… Au milieu de cette tempête des perceptions que tu regardes en face, dans les yeux. Amitiés. loic

    1
    Mercredi 3 Juin 2009 à 08:58
    aubert59
    homme nous sommes et avons tous nos moments de joie, de peine, d'ennui, de tracas, d'amitié et amour partagés
    tout cela c'est l'homme avec ses souvenirs, son présent et son avenir
    bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :