• Parler avec vous d'un sujet tabou...






    Avec je n’ai pas je ne fais pas

    Avec peu je fais peu

    Avec beaucoup je ferais beaucoup

    Avec énormément je ferais énormément

     

    Avec sans je ne sais pas faire

    Avec peu je sais faire

    Avec plus je ne fais que rarement

    Avec énormément je ne fais jamais

     

    Avec jamais je ne fais jamais

    Avec parfois je fais parfois

    Avec souvent je ferais souvent

    Avec toujours je ferais toujours

     

    Avec le mien je sais faire

    Avec celui d’autres je ne sais pas faire

    Avec celui à venir je ne préfère pas faire

    Avec celui espéré je ne veux que rêver

     

     

     

     

     

     

    Avec

     

     

    Ou

     

     

    Sans...




     

     

    Ou

      


    Avec quoi ?
     

     

     

    Ou

     

     

    Sans quoi ? 

     

     

     

     

    Avec ou sans quoi ?

     

     

     

     

      

     

     

     

     

     

    L’ARGENT !

     

    Bien sûr !

    Bien entendu !

    Evidement !

     

    Et vous ?

    « Le pouvoir des photos / 4...Vivre en Moselle : Hombourg-Haut près de Saint-Avold... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    14
    lilou-52
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:01
    lilou-52

    Sujet épineux et très controversé. Depuis des années je vis de peu, avec des hauts et des bas mais aussi des collants (ok je sors).

    Sérieusement, je ne vis qu'avec ce que j'ai. On parle souvent de seuil de pauvreté mais cela veut dire quoi concrètement ? Certains ont besoin de peu pour vivre, l'important est qu'ils se sentent bien dans leur vie avec leurs proches alors que pour d'autres même avec de très bon salaires sont toujours à découverts avec parfois des interdits bancaires.

    Jusqu'à présent j'ai de la chance, je n'ai pas cédé aux sirènes de la consommation.

    Bonne fin de soirée Marc.

    13
    Jeudi 15 Septembre 2011 à 19:34
    Marc de Metz

     

     

    De mon côté, je me débrouille uniquement avec mon salaire et bien entendu la participation de celui de mon ami… J’adhère à ta vision de ce qu’il est possible de faire ou pas avec beaucoup ou peu d’argent… Je fais des choix en permanence et je sais mes passer de beaucoup et avoir beaucoup comparé à d’autres. Je connais des personnes qui vivent à découvert alors que très bien rémunérés et d’autres avec de tous petits revenus qui font des miracles… Bonne soirée, @micalement de Metz, Marc.

    12
    Dimanche 1er Février 2009 à 20:48
    Marc de Metz

    Avec celles et ceux qui l’ont juste lu…

    Juste pour en parler de temps en temps…

    Personne ne le fait vraiment !

    Bonsoir mon ami revenu.

    Très heureux de se savoir dans nos mots.

    Je t’y souhaite la bienvenue après ton escapade.

    Bonne soirée à toi et bon début de semaine l’ami Cédric.

    @mitié, Marc.

    11
    Dimanche 1er Février 2009 à 20:40
    Avec qui,
    Pourquoi?
    Bonjour mon ami.
    Cédric
    10
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 20:23
    Marc de Metz

    Je te propose de mettre en attente ce thème politique, social, sociétaire car il est très difficile de n’en parler rien qu’en mots écrits et je ne suis pas certain que les commentaires sur nos blogs doivent servir de tribune pour en parler. Bien entendu qu’au fil du temps, nous aurons envie de partager nos deux points de vue. Tu es mon amie, d’autres ici à Metz que tu connais le son aussi et tout en politique nous oppose pourtant. Je t’embrasse, @ vite. Marc.

    9
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 19:49
    Marc de Metz

    Si je devais n’avoir compté que sur l’argent pour connaître quelques sublimes bonheurs, je sais que je ne serais pas en train décrire cette phrase. J’ai toutes sortes d’expériences heureuses ou malheureuses comiques ou dramatiques avec l’argent… une seule me manque : être riche… J’ai trouvé bien d’autres richesses à partager avec celles et ceux qui le souhaitent depuis toujours. @mitié Loic, Marc.

     

    8
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 19:33
    Marc de Metz

    Comme tu as raison Bénéval, c’est bien là ce que j’ai tenté de faire passer comme message. Je n’oublie pas bien entendu ceux qui survive sans aucune ressources et même ceux qui vivent avec des ressources indécentes et scandaleuses. Merci de ton intervention, Bonne soirée. Je t’embrasse, Marc.

    7
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 19:14
    Violette Dame Mauve
    Oh mais je ne prends pas ombrage de tes convictions! Je suis très ouverte à ce sujet. Actuellement, et tu le sais, j'ai de gros problèmes à cause de La Poste qui ne me paie pas ma pension et je suis toujours en litige avec elle. Quant à mon avocat, il voulait de l'argent, un peu beaucoup, ce que je n'ai pas alors j'ai remis mon dossier au syndicat FO dont mon mari est le délégué. La poste me floue de 1000 euros menseuels depuis novembre 2006 alors j'ai de quoi être en colère mais je ne m'en prends pas à sarko, un autre à sa place ne ferait pas mieux. Il faut contester oui, mais à qui faire confiance ? J'en suis à ce stade.
    C'est vrai que nous n'avons pas abordé ce sujet, il faut dire que nous avions d'autres sujets sur l'instant. mais ce serait intéressant une discussion sur la politique, j'aime connaître d'autres opinions, apprendre des choses que je ne connais pas. Je ne connais absolument pas les convictions de mon mari mais une chose est sûre, si un homme politique lui permet de mieux vivre, il le suivra.... Nous en sommes tous là...
    J'ai vu tes photos, le rouge te va bien... Rires.
    En ce qui me concerne, je ne sais plus où j'en suis alors Sarko ou un autre cela m'importe peu aujourd'hui... Je ne suis pas persuadé que marcher dans la rue soit efficace car le Président ne se laisse guère influencer... C'est surtout cela que je voulais dire. Tout ceci serait arrivé aussi bien avec un autre, la France est en crise et peu importe le dirigeant. heureusement que Ségolène n'est pas passée! Cette cruche nous aurait menés à la ruine encore plus vite! je ne parle pas du parti socialiste, je parle d'elle en propre. Pour moi elle n'avait pas sa place aux présidentielles. la majoroté des gens n'ont certainement pas voté pour elle mais contre Sarko, ce qui est totalement différent. La France est divisée en deux, c'est certain et je fais également partie des mécontents, c'est le système qui est mauvais pas à lui seul le Président.
    Voilà cher Marc et que tu manifestes dans les rues avec raison ne brisera certainement pas l'amitié que j'ai pour toi. Mais il faudra un jour que nous parlions de ce sujet si tu le permets bien sûr.
    je te souhaite une bonne soirée.
    Plein de gros bisous
    J'aime assez nos joutes écrites...
    Violette
    6
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 18:42
    Marc de Metz

    Jolie intervention de toi amie Nettoue. Oui, nous le savons bien, il va nous falloir très vite nous remettre au troc car trop de français ne mangent plus à leur faim et trop sont basculés dans la précarité ou la misère. J’ai une pensée odieuse pour celles et ceux qui sont là en train de s’enrichir pendant que le plus grand nombre est de plus en plus démuni. L’argent je le crois restera un vrai tabou car il est honteux de ne pas en avoir pour vivre et indélicat d’en avoir mille fois trop… Je tacherai d’offrir gratuitement mes mots en troc d’amitié… Je t’embrasse, @ vite, Marc.

    5
    Vendredi 30 Janvier 2009 à 18:08
    Marc de Metz

    Nous n’avions jamais abordé la situation et surtout l’action politique actuelle… Ni la nécessaire et indispensable réponse par une grève lorsque des dirigeants entendent ne matraquer que les salariés au seul bénéfice de l’enrichissement forcené et organisé de peu, si peu… et surtout refusent systématiquement tout dialogue sociale… des millions de salariés sont en souffrance dans les entreprises et leurs conditions de rémunérations sont des plus scandaleuses puisque la pauvreté et la précarité sévissent de plus en plus depuis presque deux ans. Je suis fier d’être descendu hier dans la rue pour y rejoindre ici à Metz près de 20 000 personnes et de ne plus permettre à ceux qui nous gouvernent de nous supposer à l’unanimité assez stupides et fatalistes pour nous taire. Je ne me souviens pas que 100 % des électeurs français aient confié leur avenir à celui qui n’a jamais encore tenu aucune promesse et qui réduit tous les jours les acquis sociaux de notre société… Nous n’avions jamais abordé la politique et c’est dommage car sur cette politique je me sais pouvoir être intarissable tellement elle accable les salariés français en les plongeant de plus en plus dans la misère qui elle gagne du terrain tous les jours et de plus en plus vite.

    Je cesse là ma diatribe contre cette politique insupportablement néfaste pour une immense majorité et je reprends notre amitié car elle au moins elle m’enrichit… Je t’embrasse Violette, très bonne soirée.

    4
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 19:35
    loic
    Comme tout le monde. L'argent n'est pas, pour moi, un tabou. J'ai l'expérience de la division du pouvoir d'achat. Pas facile, mais je n'ai pas perdu la capacité de bonheur, loin de là !
    Amitiés. loic
    3
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 19:06
    ...Avec souvent peu je me contente de faire peu
    et puis c'est déjà beaucoup
    au regard de ceux qui n'ont rien
    Pour eux c'est beaucoup
    en tout cas c'est mieux que rien
    puis moi je le vis plutôt bien
    Et ça c'est pas rien...
    2
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 16:47
    Nettoue
    En parler va devenir de moins en moins tabou, parce-que n'en n'ayant plus, le combat va cesser faute de combattant .. On s'en va revenir au troc, de jadis, mon amie Marc, comme à Trifouilly... Une botte de poireux, contre une laitue... Elle est pas belle, la vie ?
    Bisous, à toi et bonne soirée
    Ton amie Nettoue
    1
    Jeudi 29 Janvier 2009 à 13:45
    Violette Dame Mauve
    J'ai vévu avec... Heureuse mais aussi malheureuse.
    J'ai vécu sans... Malheureuse mais aussi heureuse...
    Je n'ai pas vraiment connu le juste milieu...
    Mais dois-je pour autant aller faire grève en privant les autres de pouvoir travailler ou circuler ?
    Sûrement pas! La grève banalisée fait plus de mal que de bien de par la pluralité. Les petites entreprises sont gelées et n'ont rien demandé, la voyageurs ne sont pas responsables et pourtant il stagnent dans les gares etc... La grève pour tout et pour rien est vraiment un fléau.
    Je n'ai pas ou plus d'argent mais je ne pénaliserai pas les autres... Il suffit d'agir intelligemment et non pas comme un troupeau qui ne se sent bien qu'en hurlant et vociférant contre le Président Sarko qui a pris le train en marche, la suite d'une situation déprimante de l'ancien gouvernement.
    Il faut un bouc émissaire alors...
    Bisous

    Violette
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :