• Paris : station Cœur Afrique...

     

     

     

      

    Rendre du temps au temps pour aller dans les rues de Paris

    Rencontrer parfois un visage en regard souriant et amical

    Plaisir d’arriver au sortir du métro dans des quartiers amis

    Cette ville est pour nous venus d’une ville sage un carnaval

     

    Foule bouboulée déguisant notre promenade en virée africaine

    Moments de vies d’ailleurs partagés dans de belles urbanités

    Marchés-trottoirs envahis des femmes que leur vie y entraine

    Regards sur d’autres peuples ici depuis longtemps arrivés

     

    Être de passage dans ces destinées en bivouaque parisien

    Respecter ces tribus urbaines qu’en répétition de leurs passés

    Ne point ignorer peines et déception qui usent leur quotidien

    Redouter que leurs rêves par nos peurs soient déboutés

     

    Pour leur dire sans mot mon amitié je m’inverse dans leur vie

    Je me fais le blanc de passage chez eux et d’eux respectueux

    Moi je passe eux vivent là de leur fières origines jamais en déni

    Je silence mon amour pour l’Afrique et ses peuples malheureux

     

    Le noir reste pour l’humanité une couleur de vie à part entière

    Pieds libres ou chaussurés ne font point l’homme meilleur

    L’homme savane devenu citadin a le cœur souvent en gravière

    Partager en allant dans la coutume d’autrui c’est du bonheur

     

    Paris enrichie de noir dans des heures-palabres partagées

    Visages d’ébène travestis en façade d’expressions muries

    Misères de cœurs déracinés clandestines en heures travaillées

    Respect pour vous peuples là ici dans des vies démunies




    « Au bout d'un petit blizzard de nuit le Novotel de Metz...Près des marchés de Noël à Metz / Le salon de coiffure des peluches... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    26
    geneviève
    Dimanche 5 Mai 2013 à 23:00
    geneviève
    Je commence à bien connaitre ton blog, je découvre "poésie et écrits" ce 5 novembre ...
    Ce texte est magnifique et symbolique aujourd'hui
    Tu as su "dire" ..
    geneviève          
    25
    Dimanche 20 Décembre 2009 à 18:07
    Marc de Metz

    Nous sommes le dimanche 20 décembre 2009.

     

    En cliquant sur le choix « commentaires sans réponse »…

    Avec effarement je trouve celui-ci qui date d’une éternité.

    Il fait partie de ceux restés sans réponse que là je trouve.

    J’en suis navré et je m’empresse de le déplorer.

    Vraiment désolé de l’avoir laissé sans réponse.

    Je fais le choix d’utiliser un « copier/coller » pour lui répondre enfin.

    Je me sais en train de reprendre contact avec certains d’entre vous.

    Je me sais faire une réponse à certains jamais perdu de vue…

     

    Je te souhaite de très belles fêtes de Noël et de fin d’année 2009.

    @micalement, Marc de Metz.

    24
    Dimanche 20 Décembre 2009 à 18:07
    Marc de Metz

    Nous sommes le dimanche 20 décembre 2009.

     

    En cliquant sur le choix « commentaires sans réponse »…

    Avec effarement je trouve celui-ci qui date d’une éternité.

    Il fait partie de ceux restés sans réponse que là je trouve.

    J’en suis navré et je m’empresse de le déplorer.

    Vraiment désolé de l’avoir laissé sans réponse.

    Je fais le choix d’utiliser un « copier/coller » pour lui répondre enfin.

    Je me sais en train de reprendre contact avec certains d’entre vous.

    Je me sais faire une réponse à certains jamais perdu de vue…

     

    Je te souhaite de très belles fêtes de Noël et de fin d’année 2009.

    @micalement, Marc de Metz.

    23
    Dimanche 20 Décembre 2009 à 18:07
    Marc de Metz

    Nous sommes le dimanche 20 décembre 2009.

     

    En cliquant sur le choix « commentaires sans réponse »…

    Avec effarement je trouve celui-ci qui date d’une éternité.

    Il fait partie de ceux restés sans réponse que là je trouve.

    J’en suis navré et je m’empresse de le déplorer.

    Vraiment désolé de l’avoir laissé sans réponse.

    Je fais le choix d’utiliser un « copier/coller » pour lui répondre enfin.

    Je me sais en train de reprendre contact avec certains d’entre vous.

    Je me sais faire une réponse à certains jamais perdu de vue…

     

    Je te souhaite de très belles fêtes de Noël et de fin d’année 2009.

    @micalement, Marc de Metz.

    22
    Mercredi 28 Janvier 2009 à 17:11
    Marc de Metz

    Tout est dit… Tu es bien mieux placée que moi toi restée africaine par le cœur… Je t’embrasse, bonne fin de journée, Marc.

     

    21
    Mardi 27 Janvier 2009 à 19:09
    Marc de Metz

    Merci Solange, pour ce commentaire et pour cette ville qui fait de Paris une destination exceptionnelle même pour nous qui vivons ici en province. J’aime Paris et mon travail m’y appelle plusieurs fois par an, j’ai cette chance. Metz par le train grande vitesse n’est plus qu’à une heure et vingt-deux minutes de Paris. Bonne fin de journée à toi. @mitié, Marc.

    20
    Vendredi 23 Janvier 2009 à 23:28
    lmvie
    Paris et Afrique...et bien voilà tout est dit pour moi !!!

    Je t'embrasse
    19
    Vendredi 23 Janvier 2009 à 16:43
    Solange
    Beau texte sur cette ville que j'ai eu le plaisir de visiter à 4 reprises et d'une fois à l'autre le visage change.
    18
    Mardi 11 Novembre 2008 à 20:19
    Marc de Metz

    Pardon Geneviève du retard de ma réponse à ton commentaire… Je suis toujours touché de l’intérêt que tu trouves dans mes textes. Cela me fait bien entendu très plaisir et pour moi il est porteur de beaucoup de ce qu’il me faut pour me trouver des bonnes raisons d’être aussi présent dans mes mots et dans ceux des autres. J’aime les peuples, les cultures, les vies de celles et de ceux que je ne connais pas mais que je côtoie dans la vie. Je m’invente alors des mots pour leur affirmer mon respect, ma solidarité et aussi mon amitié pour eux. Je t’embrasse, @mitié, Marc.

    17
    Dimanche 5 Octobre 2008 à 23:53
    Marc de Metz

    Merci Dane, ces textes j’en ai mille autre entre le cœur et la raison car tellement de sujets doivent être abordés… ce n’est que de la sorte qu’il est peut-être possible de rendre à ces personnes du Monde leur légitimité dans nos vies, dans nos villes, dans nos cultures… Il me faut me trouver le temps pour en dire encore et encore sur eux… @mitié de Metz. @ bientôt.

    16
    Dimanche 5 Octobre 2008 à 22:16
    Un texte plein d'émotion! un autre regard sur cette ville que je cotoie tous les jours.
    Merci pour tes mots si touchants.
    Belle nuit à toi Marc de Metz
    15
    Dimanche 5 Octobre 2008 à 16:10
    Marc de Metz

    Nettoue, j’aime passer dans la vie des ces personnes qui sont si loin de chez elles et je les considère comme mes égaux dans leur « occupation » de cet espace urbain qu’est une vie, qu’est un pays, qu’est une nation. J’aimerai avoir le temps de pouvoir mettre en mots tout ce que ces personnes plus courageuses que dangereuses, plus authentiques que différentes, plus attachantes qu’inquiétantes m’inspirent comme respect et amitié pour leur vie. Je t’embrasse, Marc.

    14
    Dimanche 5 Octobre 2008 à 14:11
    Marc de Metz

    Bonjour Limpide, touché que mes mots sur ces peuples qui vivent dans Paris puissent te plaire. J’aime parler de tout ceux que je croise dans ma vie et je ne regrette qu’une seule chose c’est de ne pas oser aller au devant d’eux. Mais je les aime et je les respecte et je prends garde de ne jamais avoir en leur présence la moindre expression que je n’aurai pas vis-à-vis de ceux d’ici avec une même couleur que la mienne ou des vêtements comme les miens. Je ne sais devoir ma langue maternelle, mes yeux verts et mes habits d’européen qu’au hasard de ma naissance. Merci de ce commentaire. @micalement, Marc.

    13
    Samedi 4 Octobre 2008 à 22:56
    Paris n'est pas seulement la ville lumière, plutôt ville mirage
    que se cache-t-il derrière tous ces gens pressés
    merci de cette pensée pour un peuple, souvent incompris, souvent malmené, nous n'avons pas la même couleur de peau mais restons tous des êtres humains... ce que beaucoup de gens semblent oublier, j'ai écrit une fois "espoir noir" pour une amie qui habite au Bénin, qui m'a fait découvrir un autre peuple, une autre vie combien dure d'ailleurs, une autre histoire...
    12
    Samedi 4 Octobre 2008 à 12:47
    Nettoue
    J'ai aimé ta description des rues de paris, à travers ton regard qui n'en voit que le bon et le beau..
     Je t'embrasse Marc   Nettoue
    11
    Lundi 15 Septembre 2008 à 16:41
    Marc de Metz

    Je suis Loic totalement d’accord avec toi… J’aimerai que le Monde entier en prenne enfin conscience et accepte de savoir qu’un cœur et qu’une âme, qu’un esprit et une conscience font une femme ou un homme et pas sa couleur ou son pays de naissance… Ce serait bien pour le Monde ! Amitié, Marc.

    10
    Dimanche 14 Septembre 2008 à 16:50
    loic-emmanuel
    Noirs déracinés, éloignés de leur boaobab, provinciaux déracinés, éloigné de leur campagne, où sont leurs différences ? Couleur de peau ? Certes, mais à part cela... Débat qui ne manquerait pas d'intérêt. Amicalement. Loic
    9
    Dimanche 6 Juillet 2008 à 18:20
    Marc de Metz

    Paris est une ville exceptionnelle mais qui vit trop vite… Metz après Paris semble être un merveilleux village bien calme ce qui est du bonheur pour nous. Bonne soirée, amicalement, Marc. @ bientôt.

    8
    Dimanche 6 Juillet 2008 à 15:43
    Marc de Metz

    Merci Nénuphar, je n’ai que rarement l’occasion de vivre en montagne mais j’ai toujours énormément aimé mes rares séjours. Merci de ce sympathique commentaire et je trouve que ton blog que je découvre est vraiment superbe. Amicalement, de Metz, Marc.

    7
    Dimanche 6 Juillet 2008 à 08:13
    je n'aimerais pas vivre dans une grande ville, il me faut des montagnes !mais les mots sont joliment choisis.
    6
    Lundi 30 Juin 2008 à 14:36
    scoobydu41
    Paris est une belle ville où les gens sont trop préssés à mon goût
    5
    Dimanche 29 Juin 2008 à 18:53
    Marc de Metz

    Nous pouvons être amis... je suis très touché à mon tour que ces mots puissent t'avoir concerné d'une façon si intime. N'avoir jamais ressenti la plus infime once de racisme ou de xénophonbie est pour moi l'une des choses les plus réjouissantes dans mon bilan de vie. En fait, je silence tellement de choses, tellement de cris, de coups de gueule et d'incompréhension envers cette humanité si d'une consternante et inutile violence destructrice contre elle-même que j'ai besoin et de plus en plus d'écrire ce que je ne dis pas assez souvent et assez fort.

    Pour moi la vraie richesse de ce monde c'est que chacune et chacun le rend riche de sa vie, de son courage, de ses forces et de ses faiblesses, de ses doutes et de ces certitudes et de ses différences culturelles et religieuse et sociales !

    Merci Claire pour ce très beau commentaire, amicalement, de Paris pour encore quelques heures, Marc de Metz.

    4
    Dimanche 29 Juin 2008 à 18:27
    Babou*
    J'adore ce texte... et ces mots chargés d'humanité.
    Mes ancêtres sont nés dans le pays qui est le tien (tout près de Gondrecourt) et mon coeur s'est lié à tout jamais à un homme venu d'Afrique, et je dois dire que je suis tout les jours confrontée aux regards des autres... j'aimerai qu'ils soient tous comme le tien.
    Sublimes phrases que celles que tu écris là :
    "Je silence mon amour pour l'Afrique et ses peuples malheureux
    Le noir reste pour l'humanité une couleur de vie à part entière."
    Je reviendrai me balader chez toi... et ainsi découvrir ces racines que je ne connais pas... 
    Amicalement Babou*
    3
    Samedi 28 Juin 2008 à 19:41
    marinachili
    Au hasard des rues, observer attentivement la vie, celles des autres, les visages anxieux, souriant, les gens pressés par le travail, tout se fait à grande vitesse à Paris! Alors, venu d'un ailleurs pas si lointain, l'on voit ce que les parisiens ne voient plus. Bises. Violette
    2
    Samedi 28 Juin 2008 à 08:04
    florence
    Où l'on voit bien ici ton grand coeur de noble chevalier, lol, amities Marc de Paris
    1
    Samedi 28 Juin 2008 à 07:49
    Galatée
    Coucou provincial (!) depuis chez moi, alors que Paris est aussi chez moi !
    Ce petit mot matinal, surtout, pour te dire que ce texte est, selon moi, l'un des plus beaux que tu aies écrit.
    Continue à me raconter Paris ... avant de le faire de vive voix !
    Je vous embrasse très fort tous les deux.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :