• Mourir un sourire aux lèvres... (1971)


     

     
     

    Le dernier sourire

     

    Je crois qu’il est compréhensible

    Que certains hommes souvent les plus pauvres

    Meurent le sourire aux lèvres

    Ceux-ci doivent être heureux

    Car ils quittent ce monde

    Où l’on ne connaît le plus souvent

    Que haine violence et malheur

    Tandis que la mort

    Leur ouvre un nouvel horizon

    Que la religion leur promet

    De joie et de bonheur

    Oui c’est sûrement pour cette raison

    Que certains hommes meurent en souriant

     

    Marc, écrit à Metz le 11 mars 1971 

     

    « Haïku / L'escargot...Ailleurs / Etretat... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    14
    Samedi 15 Août 2009 à 16:06
    Marc de Metz

    Bonjour, LUEUR, ce que je pouvais ne pas vraiment avoir encore appris lorsque j’ai écrit ce poème il y a plus de quarante ans… Merci pour ce commentaire. @ bientôt, Marc de Metz.

     

    Vraiment désolé pour mes réponses toujours trop tardives en ces jours d’été… Je suis toujours en manque de temps… Mais là je me trouve, je me donne ce samedi 15 août, celui de répondre enfin à ce commentaire.

    13
    Mardi 11 Août 2009 à 07:57
    LUEUR
    La religion, certes... et peut-être la réalité également...

    Amicalement
    Lueur
    12
    Mardi 19 Mai 2009 à 20:30
    Marc de Metz

    Chanceux je suis de t’avoir lu dans ce commentaire et d’être tout de suite allé en lecture de ces mots dont tu me parles ici ! Je ne peux que demander à qui peut le souhaiter, d’aller absolument lire cette merveille que tu nous offres en amour-amitié… Je t’embrasse très fort et surtout n’arrête plus jamais de nous offrir d’autres sublimes textes. Marc de Metz. Bonne soirée Brigitte.

     

    11
    Mardi 19 Mai 2009 à 19:24
    C'est un beau poème, Marc. J'espère que tu liras le mien écrit ce matin en votre honneur à tous. J'avoue en être assez fière... Amitié, Brigitte
    10
    Mardi 27 Janvier 2009 à 13:35
    Marc de Metz

    Bonjour, merci de ta visite, elle me fait plaisir, @ mon tour de te souhaiter une très belles semaine. Bien amicalement, Marc.

    9
    Mardi 27 Janvier 2009 à 12:33
    Djemaa Pascal
    Bonjour, je te souhaite une belle semaine pas trop froide! Pascal.
    8
    Mardi 2 Septembre 2008 à 10:36
    Marc de Metz

    Florence, je sais que là tu auras une nouvelle fois compris ce que je tachais d’imaginer ou de savoir lorsque j’avais que 16 ou 17 ans. Il est vrai que j’avais déjà le cœur et l’âme en charpie ! Je t’embrasse, bonne journée, @ bientôt. Marc.

    7
    Lundi 1er Septembre 2008 à 17:33
    Mourir avec le sourire est le fait d'une personne qui a achevé
    sa mission d'être humain, alors la cela ressemble au repos du bon ouvrier.
    Amitiés, bonne soirée, Marc
    6
    Samedi 17 Mai 2008 à 08:30
    Marc de Metz

    Je ne suis pas qu’étonné, loin s’en faut mon ami Chevalier, que tu sois un de mes lecteur préféré, je suis ravi et plus encore touché puisque je crois devoir comprendre que mon écriture met la tienne en projet de nous être offerte en lecture bientôt. Pour moi cela est la plus belle et amicale conclusion à tes visites et plus encore le plus prometteuse pour bientôt. Je suis dans l’impatience, à cause de toi et cela est très sympa. Amitiés de Metz , @ bientôt, Marc.

    5
    Vendredi 16 Mai 2008 à 13:45
    bonjour marc trés bon texte, je comprend trés bien , que la mort parfois peut-être pour certains une délivrance, parfois même à des moments de notre vie nous pouvons avoir aussi cette envie bonne journée ne sois pas étonné que je parcours encore ces textes d'adolescents, mais ton blog me plaît énormément, je continue donc mes découvertes, je crois que tu auras longtemps mes visites
    4
    Mercredi 5 Mars 2008 à 00:42
    Marc de Metz

    Colette, moi aussi et je l'ai écrit lorsque j'avais que 17 ans, je crois que l'on peut mourir oui en souriant car moi aussi presque quarante ans après ce poème j'ai appris que la vie est dure difficile, trompeuse, parfois barbare mais que c'est cela la vie aussi. J'avais que 17 ans et je découvre là que j'avais déjà bien compris ce qu'allait être ma vie. Mais j'ai eu aussi de merveilleuses choses dans cette vie. Bises et laissons nous vivre longtemps pour avoir d'autres raisons de mourir un jour en souriant. Marc

    3
    Mercredi 5 Mars 2008 à 00:15
    Marc de Metz

    Je ne cesse de me demander depuis ces semaines que je publie mes textes écrits en 1971, et je n'en ai encore que très peu... ce qui peut m'avoir fait déjà avoir autant envie d'écrire. Je me souviens d'une immense solitude et d'une authentique déjà tendance à tout ramener à la mort... Je réfléchis à cela. Merci de trouver ce texte somme toute réaliste et tendancieux au sujet de la religion. Je n'avais que 17 ans... BIses, Marc

    2
    Mardi 4 Mars 2008 à 19:15
    colette
    moi je crois que l on souris car toutes nos douleures nous quittent enfin,se n est que mon avis bien sur bisous marc et bonne soirée colette
    1
    Mardi 4 Mars 2008 à 11:07
    Très joli ce texte! Mourir en souriant... Une joie de quitter ce monde quand la vie est pas top, je comprends, un peu plus perplexe sur ce que la religion te promet... mais bon milles baisers
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :