• Metz / Un chantier hors normes...

    Depuis dimanche soir nous pouvons à nouveau déjeuner ou dîner à table.
    Ce "à nouveau" cache un délai, un très... un trop long... un incroyable délai.

     

    Nous avons "campé" pendant bien plus longtemps que la quinzaine prévue au départ.
    Notre coin repas a été encombré de tout ce que nous avons dû déplacer. 

     

    Ce qui se trouve habituellement dans le coin cuisine a passé des mois dans le coin repas.
    Nous trouvions que c'était amusant. Heureux les bienheureux qui ignorent la suite des choses. 

     

    Nous devions garder à portée de main l'indispensable pour pouvoir au moins cuisiner et repasser.
    Nous l'avons fait dès le 19 mars à la demande de l'entreprise en charge du changement de la chaudière. 

     

    Deux ouvriers sont venus le vendredi 21 mars découper cette ouverture dans la gaine technique.
    Elle se situe dans le renforcement où prend place le meuble à vaisselle, à ustensiles et à provisions.  

     

    Ce meuble, c'est en poussant la table que nous avons réussi à le glisser dans le coin repas.
    Nous avons utiliser une longue rallonge pour brancher le micro-onde en toute sécurité. 

     

    Plus d'une fois j'ai cogné un récipient contre la porte malgré que je me méfiais de ce risque.
    Il était posé plus bas. Nous ne pouvions pas être face à lui. Ce n'a jamais été évident.

     

    Au fil des semaines, des mois, j'ai parfait la fermeture du trou dans la gaine technique.
    Il y avait des appels d'air. Le plastique transparent gonflait. J'ai plaqué la planche à repasser.  

     

    Des matériaux ont été (ENFIN) déposés sur notre palier que la semaine dernière. C'était mardi.
    Il allait (ENFIN) se produire du NOUVEAU après trois mois de "RIEN NE SE PASSE" dans l'appartement !

     

    Deux fois le vent à tellement gonflé le plastique que la planche à repasser a été projetée contre le mur.
    Celle où cela c'est passé en pleine nuit, je ne suis pas prêt d'oublier mon réveil en plein sommeil. 

     

    Les deux ouvriers sont passés plusieurs fois par la trappe très étroite qui se trouve dans nos toilettes.
    Elle donne accès au grenier, au toit de l'immeuble et à la ventilation mécanique contrôlée (VMC). 

     

    Les gros travaux (presque pas salissants du tout...) ont été ENFIN réalisés dans la gaine technique.
    Ouvrier Jérôme s'en est donné à cœur joie dans les quatre appartements qu'elle dessert.

     

    C'était du coup plus rationnel pour eux deux de laisser les caisses à outils sur notre palier.
    Nous avons vécu avec porte ouverte pendant ces trois jours de chantier bruyant et salissant... 

     

    Mercredi dernier (ENFIN) la gaine technique a pu être refermée. Elle avait été ouverte trois mois avant...
    Je vous laisse deviner ma tête quand ensuite ouvrier Ludo m'a annoncé une suite le mardi suivant. 

     

    Je n'ai pas crié, pas hurler, pas maudit, pas menacé, pas pleuré ! J'ai juste dit ce qu'il fallait...
    Le lendemain matin, à partir de 11 heures, ouvrier Ludo a désossé la vielle chaudière. 

     

    C'est ouvrier Jérôme qui a fait les branchements de la nouvelle chaudière. 
    J'étais témoin presque silencieux de ce remplacement au bout de TROIS MOIS.  

     

    Jeudi après-midi LA chaudière était accrochée, branchée, réglée. 
    Les appels d'air avaient (ENFIN) cessé depuis le rebouchage de l'ouverture.

     

    C'est vendredi matin qu'ouvrier Ludo a installé une plaque pour cacher les travaux de maçonnerie.
    Je peux vous dire que c'est DE LA PLAQUE qui a été posée : trop grande, trop épaisse, trop voyante.

     

    La lave-linge et le réfrigérateur ont (ENFIN) retrouvé leur place près et sous la nouvelle chaudière. 

     

    Ils avaient la même près et sous l'ancienne. Elle nous a fourni eau chaude et chauffage pendant 15 ans.
    On ne change pas de place l'électroménager quand chaque cm2 est rationalisé au mm2 près !  

     

    Pour être certain de ne pas rêver je suis allé voir le cadavre de l'ancienne gisant dans la cour.
    Pendant ce temps ouvriers Ludo et Jérôme nettoyaient le plus gros de leurs salissures de la journée.  

     

    PENDANT TROIS MOIS...

    Ce qui nous a obligé à camper trois mois c'est :

    - L'indélicatesse du fils du vieux locataire de l'appartement du rez-de- chaussée. Il n'a accordé, mis en demeure de le faire par notre bailleur, l'accès à l'appartement de son père absent, qu'il y a un mois.

    - Le triste fait que c'est moi qui ait dû réussir à alerter notre bailleur de l'arrêt et des raisons de celui-ci, en lieu et place de l'entreprise en charge des travaux. Cela c'est passé il y a deux mois.

    - Le délai d'un mois pour que notre bailleur "force la porte" de cet occupant de l'appartement de son vieux père. il est absent depuis des mois pour raisons de santé.

    - Le délai et le retard dans la livraison des matériaux entre l'entreprise et son fournisseur. Cette commande n'a été passée qu'après qu'ouvrier Ludo ait eu accès à l'appartement "interdit". 

    Ce chantier qui devait s'étaler deux semaines aura duré, jour pour jour, TROIS mois ! 
     

     

    DEPUIS DIMANCHE...

    Pour tout remettre en place je n'ai pas pu compter sur mon convalescent. Il lui est fait interdiction de porter quoi que ce soit de lourd. J'ai accepté qu'il essuie les dizaines de verres que j'ai lavés avant de les remettre dans le rangement de cuisine. Pour que ce ne soit pas trop lourd... j'ai fait attention de bien les égoutter avant de les lui laisser prendre en main.

     

    J'ai passé des heures à nettoyer, trier, ranger, remettre tout en place entre la fin du chantier, c'était vendredi en fin de matinée, et dimanche soir. Mon convalescent ADMIRATIF et SOLIDAIRE n'a rien eu à porter, rien de léger rien de lourd. Il est dans la meilleure forme possible, moi aussi... 

    Je vous laisse admirer de ce que l'on voit de la PLAQUE. Cela ressemble à une porte mais ce n'est pas une porte ! Va être sympa de s'en débarrasser lorsque nous referons la tapisserie. Cette présence pourrait avancer le calendrier de ce chantier...   

     

    « Metz / Lumix et moi dans la fête de la musique 2014...Metz / Dans la soirée de la fête de la musique 2014... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    18
    Michelle C
    Vendredi 27 Juin 2014 à 13:42

    J'ai beaucoup aimé cette présentation  de vos interminables travaux ainsi que la façon de les raconter.

    C'est parfois bien difficile de garder son sens de l'humour dans certaines situations.

    Mon mari s'est occupé de gros travaux dans une  maisons familiale de 10 pièces il y a quelques années et en a bavé  tant avec les termites qu'avec les plombiers et autres corps de métiers ( non respect des délais , surfacturation etc...).

    A cette époque , sa sœur lui a offert un livre que je vous conseille si vous ne l'avez pas lu .Celui qui l'a écrit a, comme vous, beaucoup d'humour ! Il s'agit de  "Vous plaisantez, monsieur Tanner" de Jean-Paul Dubois.

    Mon mari, alors en activité salariée à Paris, avec un chantier situé à Pau n'avait , lui, pas envie de rigoler  mais, bien après les faits, il racontait ses mésaventures avec beaucoup d'humour et leur évocation faisait bien rire notre entourage.

    Amicales pensées de Cergy.

    17
    @nnie54
    Mardi 24 Juin 2014 à 20:23

    Bonsoir Marc et bernard,

    je t'avais su en travaux mais je pensais que c'était terminé. Et dès qu'il y a un imprévu et que ça n'avance plus, les jours sont comptés et les mois passent mais à ce point !

    Désolée que vous ayez eu à subir ces dérangements. Une fois vos travaux personnels achevés ça ira beaucoup mieux encore. Tapisserie ou peintures ?

    je me dépêche de terminer ce com car mon écran peut s'éteindre d'un moment  l'autre. Je crois qu'il est fatigué et qu'il faudra le remplacer. Nous attendrons de bonnes soldes pour cela. En attendant, je vous bise tous les deux...j'espère que le convalescent va bien ! smile

    @nnie

    16
    Mardi 24 Juin 2014 à 17:56

    Bonjour cher Marc,

    Quelle galère tu as du subir pendant ses longs mois, tu as eu beaucoup de patience et de travail pour toi seul, je pense que tu as du  être bien soulagé le dimanche soir...mais tu as un convalescent ?  Excuses-moi, je ne savais pas que Bernard avait eu des ennuis de santé, je lui souhaite  un bon retablissement.

    Je reprends mes pubiications tous les deux jours comme avant, il fait plus frais , je vais mieux et j'ai mon amie Annie qui me reconforte, pour 2 semaines pendant que ma famille est en vacance...

    Je t'embrasse bien affectueusement, amitiés du Berry sous le ciel d'été !

    Marielle.

    15
    Mardi 24 Juin 2014 à 17:31

    Quel barda! Vous devez être content que tout sois fini.

    14
    Lydie
    Mardi 24 Juin 2014 à 15:22

    Quelle épopée ce chantier!

    Le désordre semblait tout de même bien rangé à première vue. M'est avis que pour travailler dans l'entreprise qui a réalisé les travaux, mieux vaut ne pas être une "armoire à glace"!  

    La moutarde t'étant montée au nez au bout d'un certain temps devant le manque de réactivité des différents intervenants, tu as bien fait de prendre le mors aux dents! 

    Résultat, après tout ce remue-ménage, tu, vous, avez une chaudière rutilante et la table à repasser a retrouvé un usage normal.

    Bonne nouvelle: la France n'a pas souffert - elle est toujours présente sur le frigidaire!

    Merci Marc d'avoir fidèlement continué à alimenter ton blog durant cette période. 

    13
    Mardi 24 Juin 2014 à 15:10
    jazzy57

    Oh la la quelle galère je ne sais pas si je serais restée aussi calme que toi , en tous cas bravo pour la présentation de ce feuilleton que je pense ( oui j'en suis sure) vous auriez aimé un peu plus court . 

    Pour la plaque je te suggère un traitement particulier avec présentation de ce billet en bd , histoire  de la cacher complètement et oublier ces trois mois d'attente .

    Pour le moment je suis dans d'autres attentes médicales celles là concernant ma moité et papa qui tous les deux ont eu la bonne idée de vouloir visiter les services d'urgences , l'un dans les Vosges l'autre à l'hopital mercy . J'aurais voulu étrenner le Mettis différemment ( on ne choisit pas.... ) et pour mon mari le feuilleton ne fait que commencer ....

    Bonne fin de journée Marc et bon rétablissement à ton convalescent .

    Bisous 

    12
    agruidd bruno
    Mardi 24 Juin 2014 à 13:45

    Vivre en copropriétes ou en immeuble doit être une galère; le temps que tous accordent leur violon: que de temps perdu, de soucis..;Ta patience, mise à rude épreuve ,a su  faire de toi un mec à la maîtrise totale! As tu droit à une reduc d'impôts, ou credit d'impots? en maison individuelle, tous les travaux d'amelioration "énergie" doivent être doublés pour y avoir droit; je l'ai appris à mes depends lors de ma dernière declaration (exemple, toit + chaudière, ou double vitrage+ solaire.) sinon: que nenni!!! Ce sont les préposés au fisc qui m'ont dit que les reductions d'impots afferentes à l'energie, ne concernent que les propriétaires en immeubles collectifs! 

     De toute manière il y a suffisament de gens  peu scrupuleux qui se complaisent dans un système si compliqué  qu'il me semble bien inutile d'en faire l'apologie.

    Bon courage à toi, et surtout que le joli papier que tu choisiras te fasse vite oublier toutes ces galères! bonne semaine à toi!  Bises, bruno;

    11
    Mardi 24 Juin 2014 à 12:45

    le pire dans les travaux c'st de toujours savoir le jour du début mais après ........c'est vraiment original de présenter ton article sous cette forme j'aime beaucoup !!!

    ton convalescent n'as pas rien fait sarcastic il t'as encouragé moralement et cela est une aide précieuse biggrin

     

    bisoux et bonne journée glasses

     

    10
    Mardi 24 Juin 2014 à 11:07

    Cc Marc ... quelle angoisse, ces 3 mois de chantier ... et quel c... le fils du vieux locataire et quel culot aussi !!!

    Enfin, tout est bien qui finit bien smile

    Très grand BRAVO pour ta mise en image cool

    Bises Amicales, bon mardi

    9
    Mardi 24 Juin 2014 à 11:02

    Comme quoi les petits événements de la vie remplissent un blog... Trop marrant cet article. Il en fait presque oublier ce que tu as vécu. Ou comment changer le quotidien en aventure extraordinaire, histoire de la vie sans doute...

    Le convalescent c'est qui ?? 

     

    8
    Mardi 24 Juin 2014 à 10:08
    Josette

    Bonjour Marc

    et comme dans une pièce de théâtre il faut en conclure que tout est bien qui fini bien !!! Niki de Saint Phall à retrouver sa place, les meubles  aussi le nettoyage de printemps a été fait juste pour l'été que veux tu de mieux !

    j'ai horreur des travaux dans la maison et pourtant il faudrait revoir les tapisseries, repeindre des plafonds etc... entre déménagement des meubles et coût je recule d'année en année (ce n'est plus de nos âges...nous devons faire intervenir des professionnels)

    Joli reportage façon dessin 

    je te souhaite et à "convalescent" itou une bonne journée

    bizzzzzzzzz

    7
    Mardi 24 Juin 2014 à 09:28
    Claudine/canelle

    Et ben dis donc quelle galère !!

    En fait on s'étonne du peu de motivation de certaines entreprises mais bon sang quelle époque !!

    Enfin tout est presque fini pour vous deux , la présentation , mode encre de chine de ton article fait de ce carphanaeum un film qui pourrait être amusant !!

    Bises Marc

    6
    Mardi 24 Juin 2014 à 08:59

    Bonjour Marc,

    Je me rappelle quand tu m'en as parlé, j'étais avec toi quand tu t'es déplacé au siège, menaçant d'avertir "Julien Courbet" si rien n'était fait yes. Je t'avais trouvé très "conciliant et poli"  bien que "fumant " intérieurement!!!bad

    Enfin, c'est fait , tout est à sa place, nettoyé, astiqué, rangé et c'est toi tout seul qui l'a fait.... Bravo! cool

    Bonne journée, ensoleillée, gros bisous à tous les deux de Mireille du Sablon

     

    5
    Mardi 24 Juin 2014 à 08:56

    bou Diou !! quel chantier ! ça me quand on a refait la cuisine !! tout a été relégué dans les autres pièces...on ne retrouvait plus rien ! et en plus, le plâtre, le ciment recouvrait inlassablement toutes les surfaces!

    3 semaines d'enfer ! lol! on savoure quand le calme revient ! quel bonne idée de traiter ton appartement façon BD !!

    Courage! le calme est de retour !!

    Bonne journée !

    4
    Mardi 24 Juin 2014 à 08:55

    J'ai poussé un ouf à voir les toutes dernières images ! quelle galère et tout çà à cause d'un mec idiotement égoïste qui n'en a rien à faire des autres ! Enfin, ta girafe et ton zèbre peuvent admirer de là-haut leur domaine nickel-chrome et tout bien rangé. La nouvelle plaque est d'une grande finesse en effet, on la voit à peine, hi hi ... ils exagèrent quand même. Je comprends que tu aies été bien occupé ces derniers temps et il vous a fallu avoir une grande patience !
    Chez moi j'ai refusé que l'on change le revêtement de sol plastique de mon quatre pièces. Un véritable déménagement à l'intérieur de chez soi !!! super. J'ai appris récemment que nous sommes 300 locataires à avoir refusé. Je ne me sentais pas capable de soulever mon piano pour le déposer délicatement dans une autre pièce et vice-versa. Ces travaux sont pénibles. Après une nouvelle ventilation qui fait du bruit et qui me vivre dans un courant d'air permanent, vive le progrès ! on va prochainement nous changer les radiateurs ! aïe ! après ton article j'ai très peur !

    Une bonne idée que cette aventure en BD !

    Je vais me faire un tiot café, bougez pas j'ai vu où étaient rangées les tasses ... smile

    Bonne journée à tous les deux et gros bisous

    Annick

    3
    marta paris
    Mardi 24 Juin 2014 à 07:51

    bonjour, Marc

    c'était vraiment "un bordel" comme on le dit ; dès qu'il y a des travaux à la maison, les délais prévus pour les faire deviennent d'une flexibilité inimaginable ; le pire est passé, il vous reste le moins pire pour tout arranger ... tenez bon ! bon courage ! une fois tout terminé, prenez un bon verre de vin à la gloire de votre patience !

    bonne journée, gardez le moral

    Marta

    2
    Mardi 24 Juin 2014 à 06:17

    Le traitement BD fait merveille !

    1
    Mardi 24 Juin 2014 à 00:50

    Oh lala, mais quelle galère que ces travaux qui ne se faisaient pas . Vous avez dû trépigner à plusieurs reprises durant tout ce laps de temps.

    Heureusement le pire est fait et vous devez être bien contents.

    Les photos nous donnent une bonne idée de ce que vous avez eu à subir.

    Mais là, tout devrait bien aller pour les prochaines jours, et c'est ce que je vous souhaite de tout cœur.

    À bientôt avec des nouvelles aventures à Metz. he

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :