• Metz / Le quartier de Devant-les-Ponts.

    1.

    Les derniers militaires a avoir occupé cette caserne, le 4e régiments des Hussards, sont partis en 2000.

     

    2.

    Les premiers, appartenant à un régiment de cavalerie et à une école militaire, y étaient arrivés en 1877.

     

    3.

    Ce site immense, rarement accessible au public, nous l'avons traversé il y a une dizaine de jours.

     

    4.

    Un ancien, il y a fait ses classes en 1963, nous a expliqué que nous étions dans les anciens réfectoires. 

     

    5.

    A l'arrière, le bâtiment principal est encore plus monumental, voir plus colossal qu'à l'avant. 

     

    6.

    La Dragonner Kazerne a été construite par les allemands pendant l'annexion de Metz (1871-1918). 

     

    7.

    Elle l'a été sur la commune de Devant-les-Ponts qui n'est devenue un quartier de Metz qu'en 1908.

     

    8.

    Cette vaste cour servait de place d'armes. Tout était dimensionné pour les besoins du régiment allemand.

     

    9.

    Une grande partie des 18 bâtiments d'origine, dont les garages et les écuries, vont être réaménagés.

     

    10.

    Sur la pointe des pieds, j'ai pris cette photo depuis l'une des fenêtres visibles sur la précédente. 

     

    11.

    Comme "toujours", je me suis attardé entre les bâtiments sans y être tout à fait seul.

     

    12.

    Ce patrimoine militaire, considéré comme remarquable, va devenir le point central du quartier.

     

    13.

    Des nouveaux logements vont être créés autour d'un centre animé et convivial où l'on trouvera des...

     

    14.

    Une mairie de quartier, des commerces, des restaurants, un centre médical et aussi des bureaux.

     

    15.

    Je ne connais pas la signification de cette sympathique, voir amusante présence au dessus...

     

    16.

    De la porte principale de l'ancienne caserne allemande où la pierre jaune de Jaumont est très présente. 

     

    17.

    Il est temps que je vous précise que le régiment allemand de cavalerie pouvait compter 675 hommes pour 740 chevaux. Ses hommes étaient Bavarois, Prussiens, saxons ou Hessois.

     

    18.

    Jean-Louis, Sylvie et Evelyne de Queuleu et moi nous sommes intéressés aux panneaux informatifs.  

     

    19.

    C'est sur l'un d'eux que j'ai pu faire cette photo de la totalité de l'emprise de la caserne Desvallières.

     

    20.

    Cette photo, comme la précédente, peut vous donner une bonne idée du quartier de Devant-les-Ponts. 

     

    21.

    C'est avec plaisir que nous avons pris connaissance des grands principes de ce projet ambitieux. 

     

    22.

    A l'entrée très boisée, ce grand pin noir est réputé être le plus remarquable de Metz. 

     

    23.

    Nous nous sommes promenés, invités par ce merveilleux soleil, dans les rues voisines de la caserne. 

     

    24.

    J'ai alors proposé de faire découvrir à Evelyne, Sylvie et Jean-Louis le nouveau Parc du Sansonnet. 

     

    25.

    C'est en longeant l'impressionnant mur d'enceinte de la caserne que nous nous sommes dirigés vers lui. 

     

    26.

    Le projet, pour ouvrir le futur site sur l'ensemble du quartier, prévoit...

     

    27.

    Sa disparition.

     

    28.

    Pendant notre promenade nous avons "mesuré" les dimensions impressionnantes de ce site en devenir. 

     

    29.

    Devant-les-Ponts est lui aussi un quartier très très apprécié par ses résidents.

     

    30.

    600 mètres séparent l’entrée de la caserne Desvallières de celle du Parc du Sansonnet.  

     

    31.

    Le Parc du Sansonnet n'est pas avec ses 3 hectares, parmi les plus vastes de Metz.

     

    32.

    L'un de ses attraits, pour les résidents du quartier, ce sont ces 9 100 m2 de jardins familiaux. 

     

    33.

    Nous nous sommes promenés près de ces parcelles et avons discuté avec un jardinier heureux.  

     

    34.

    Les cabanons de jardins sont peints avec ces sympathiques  couleurs choisies par les gens du quartier.

     

    35.

    Pour un peu, nous allions rejoindre les jardiniers ravis de profiter du beau temps sur leur lopin de terre. 

     

    36.

    Jazzy57, elle était des nôtres pendant cet après-midi, habite ce quartier. C'est une prépontoise.  

     

    37.

    Nous avons arpenté les allées entourées de vaste zones de pelouses qui peuvent être fleuries sans vérifier le nombre des arbres (116 dont 80 chênes) et des 1 395 arbustes d'essence diverses.

     

    38.

    Cette petite prépontoise ne semble pas regretter l'inauguration de "son"  parc en juin 2013.

     

    39.

    Nous avions laissé ma voiture devant la caserne, c'est en quelques minutes que nous l'avons retrouvée.

     

    40.

    Notre amie Jazzy57 est repartie à pied, nous en voiture mais en laissant cet arbre extraordinaire à Devant-les-Ponts, l'un des 13 quartiers de Metz.

    La Garnison allemande de Metz, à la veille de la Première Guerre Mondial, se chiffrait à 25 000 hommes.

    En 2010, des fouilles au Sansonnet ont permis de trouver les premières traces de présence humaine depuis le Néolithique moyen (de 4 800 à 4 500 avant notre ère).

     

    Metz / Le quartier de Devant-les-Ponts.

    Bonus

    Très sympathique hasard, Jazzy57 publie ce matin un très bel article sur notre sortie dans son quartier . J'en glisse le lien sous cette photo, amusé par cette coïncidence...
    Il vous suffit de cliquez sur cette photo pour le découvrir. 

     

    « Metz / Les années 80...Quelques fenêtres de Metz / 5... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    33
    Dalverny
    Mercredi 6 Décembre à 08:05
    Classe 73/74
    32
    Pierre yves
    Vendredi 14 Juillet à 12:19

    C'est en regardant le défilé d'aujourd'hui que j'ai eu envie de me remémorer mon court passé militaire et donc j'ai découvert aussi par hasard votre page et oui c'est très émouvant de revoir ces superbes photos du quartier desvallières, merci beaucoup de les avoir fait partager, et vos commentaires sont très touchants.

    J'ai été hussard pendant mes classes d'un mois en octobre 2000 puis j'ai ensuite été au régiment médical pendant quelques mois. Ce sont des souvenirs inouïs, certes ce ne fut pas toujours facile, mais revoir la majestuosité du quartier rappelle inévitablement une foule de choses fortes.

    31
    BIETH Andre
    Mercredi 7 Juin à 16:40

    je suis de la 57 2B je suis reste 4 mois en 1958 c'etait le centre de formation des brigadiers du service du Materiel avec des specialites j'etais opticien

    30
    BIETH Andre
    Mercredi 7 Juin à 16:29

    je suis de la 57 2 B apres les classes a Montluçon je suis reste 4 mois a Metz c'etait le centre de formation des brigadiers du service du Materiel specialite optique de janvier a avril

    29
    papy branche
    Vendredi 2 Décembre 2016 à 15:26

    j'ai étéoi mème a desvallieres  en1958 c’était alors le cnfbsm centre national de formation des brigadiers du

    service du materiel sous le commandement du colonel tancredy  mon djob mettre en panne les moteurs en

    salles des moteurs pour former les recrues au depannage

    je logeais dans la piaule juste au dessus du grand portail de bois fenetre de gauche

      • Aguirre6660
        Lundi 5 Décembre 2016 à 18:37

        Vous pouvez préciser vos acronymes s'il vous plaît? smile

    28
    Aguirre6660
    Vendredi 25 Novembre 2016 à 22:29

    Désolé pour le doublon....

    27
    Aguirre6660
    Vendredi 25 Novembre 2016 à 21:37

        Quel plaisir à voir toutes ces photos de la caserne Dévallières, elles sont autant de madeleines de Proust, j'y ai vécu 12 mois et l'une des poutres de la charpente porte la trace de mon passage je crois encore.
        J'ai été soldat du contingent en mars 1983 dans la compagnie du Groupement d'Instruction qui fournissait tous les deux mois les nouvelles recrues versées au 151 RI ou dans d'autres régiments. Celle du capitaine B****.
        C'est dire (pour ceux qui s'en souvienne) si j'ai parcouru l'espace confiné par le mur d'enceinte, de long, en large et en travers. Apprendre à faire marcher au pas, saluer, présenter arme, jouer à "Jacques à dit"" pour la rigolade, 6 fourragères et 6 marches initiatiques avec "camping" sur le plateau du lessy. J'avais eu une expérience en tant qu'éducateur avant mon service, reprise par la sapience de l'orientation militaire issue des "trois jours" à Blandan de Nancy...
        Arrivé en train le premier jour de mon incorporation à la "Colossale"gare de Metz, j'ai été pris en charge et mis dans un Simca Marmon ou un Berlier, je ne sais plus, direction...  La "Colossale" caserne.
        40 casernes identiques, et une ville à l'image de l'architecture de la gare imposées après 1870, jamais détruites après 1918. Maurice Barrés se trompe dans "Colette Baudoche" lorsqu'il rend supérieur les objets, l'âme et les les lieux de nature nationales pour un sol qui ne serait qu'à nous. C'est qui nous?
        Jadis caserne allemande, puis caserne française de conscrits, puis caserne de régiments d'engagés, puis caserne de rétention, puis... Rien.
       
        Gageons l'histoire et le devenir architectural d'un lieu qui saura se fondre dans un quartier, une ville, enfin pour tous, en n'oubliant pas toutes ces origines.

    Nos origines.

    En ce moment:pour le centenaire de 14-18
    Maurice Genevoix: "Ceux de 14"
    René Vincent: https://www.youtube.com/watch?v=DaHS312yeGk
    Ernest Yünger: "Orange d'acier"
    La der des der 1:http://rf.proxycast.org/1158118170519674880/13915-30.04.2016-ITEMA_20974177-1.mp3
    La der des der 2:http://rf.proxycast.org/1160715771270144000/13915-07.05.2016-ITEMA_20979738-2.mp3

    26
    Aguirre6660
    Vendredi 25 Novembre 2016 à 21:25

        Quel plaisir à voir toutes ces photos de la caserne Dévallières, elles sont autant de madeleines de Proust, j'y ai vécu 12 mois et l'une des poutres de la charpente porte la trace de mon passage je crois encore.
        J'ai été soldat du contingent en mars 1983 dans la compagnie du Groupement d'Instruction qui fournissait tous les deux mois les nouvelles recrues versées au 151 RI ou dans d'autres régiments. Celle du capitaine B****.
        C'est dire (pour ceux qui s'en souvienne) si j'ai parcouru l'espace confiné par le mur d'enceinte, de long, en large et en travers. Apprendre à faire marcher au pas, saluer, présenter arme, jouer à "Jacques à dit"" pour la rigolade, 6 fourragères et 6 marches initiatiques avec "camping" sur le plateau du lessy. J'avais eu une expérience en tant qu'éducateur avant mon service, toute la sapience de l'orientation militaire reprise issue des "trois jours" à Blandan de Nancy.
        Arrivé en train le premier jour de mon incorporation à la "Colossale"gare de Metz, j'ai été pris en charge et mis dans un Simca Marmon ou un Berlier, je ne sais plus, direction...  La "Colossale" caserne.
        40 casernes identiques, et une ville à l'image de l'architecture de la gare imposées après 1870, jamais détruites après 1918. Maurice Barrés se trompe dans "Colette Baudoche" lorsqu'il rend supérieur les objets, l'âme et les les lieux de nature nationales pour un sol qui ne serait qu'à nous. C'est qui nous?
        Jadis caserne allemande, puis caserne française de conscripts, puis caserne de régiments d'engagés, puis caserne de rétention, puis... Rien.
       
        Gageons l'histoire et le devenir architectural d'un lieu qui saura se fondre dans un quartier, une ville, enfin pour tous, en n'oubliant pas toutes ses origines.

    Nos origines.

    En ce moment:pour le centenaire de 14-18
    Maurice Genevoix: "Ceux de 14"
    René Vincent: https://www.youtube.com/watch?v=DaHS312yeGk
    Ernest Yünger: "Orange d'acier"
    La der des der 1:http://rf.proxycast.org/1158118170519674880/13915-30.04.2016-ITEMA_20974177-1.mp3
    La der des der 2:http://rf.proxycast.org/1160715771270144000/13915-07.05.2016-ITEMA_20979738-2.mp3

    25
    lolo
    Mardi 22 Novembre 2016 à 17:08

    je reviens souvent sur les pas de ma jeunesse donc chez vous metziens

    de vos photos    merci bp

    de ne rien raser   merci bp 

    engagé a 18 ans en 1965   a leurs vues mes larmes  tombent 

    à  70 ans  laissez moi mourir  avec les souvenirs de ces immeubles qui fatalement

     un jour ou l autre partiront avec Nous

    a ces samedi passés a la Ronde  a tuer le temps 

    tout ressurgit

    en 1965 les americains qui étaient en garnison a METZ avec les Canadiens y sont venus recruter pour la guerre du Vietnam  dans notre foyer du soldat

    j'habite LOURDES et je ressasse encore mon passé 

    soyez heureux et souhaite  bonheur a vos familles

    cdlt

    24
    Jack
    Lundi 7 Novembre 2016 à 16:58

    Bonjour,

    Je suis tombé par hasard sur votre site en faisant des recherches pro. J'habite Fouesnant en Bretagne, et là me voilà reparti 36 ans en arriére. Je suis arrivé à Desvallieres le 4 décembre 1980, affecté au 151 R.I.M. J'y ai fait mes classes jusqu'a la fin janvier 1981, avant de rejoindre le gros du régiment qui était au quartier Serret à Moulins les Metz. Le G.I ( groupement d'instruction) était, en effet, au quartier Desvalliéres.

    Je me souviens trés bien de cette grande batisse qui nous impressionaient beaucoup. Ces long couloirs toujours bien propres avec les chambrés avec parquet de chéne qu'il fallait cirer et faire briller. Nos longues marches, pour apprendre l'ordre sérré et le maniement des armes, autour des batiments. Tout ceci sous la neige!!

    Le rapport du matin alors que le jour n'est pas encore levé, avec un adjudant de compagnie qui nous faisait faire dix fois le garde à vous!. Je confirme pour les photos des réfectoires( avec du Munster en permanence sur les tables)

    Je n'avais jamais revu cet endroit. J'en suis encore trés ému. Allez, le travail attends...

    Jack

    23
    mimi
    Vendredi 19 Août 2016 à 18:07
    Ha Les erreurs de frappe il s agit du 1° régiment médical de Metz car le 2° RMED est situé à la val bonne.
    22
    mimi
    Vendredi 19 Août 2016 à 18:01
    Je vous remercie pour ces belles photos ou je me vois encore apprendre à marcher au pas...j'y ai fait mes classes en 2002 c'était, à l époque, centre instruction du 2° régiment médical. Très émue devant vos photos et espérant un jour pouvoir assister à mon tour à une aussi belle balade et montrer à ma petite famille les lieux où j ai fait mes classes avant de déménager pour montagne quartier Raffenel Delarue.
    21
    LeMarchois
    Vendredi 12 Février 2016 à 12:27

    Bonjour

    Merci pour ce beau reportage photographique sur ce vieux quartier militaire et sur le projet de restructuration effectué lors de la dernière balade familiale "La Prépontoise"; il est cependant dommage d'avoir oublié de préciser que le projet immobilier et l'organisation de cette balade familiale annuelle sont le fruit du travail des bénévoles du comité de quartier de Devant les Ponts et que les panneaux (photo 21) sont l'affichage de ce long travail avec les services municipaux........!

    Pourquoi avoir homis de le mentionner............?

    20
    Lundi 11 Janvier 2016 à 04:23

    re-bonjour,ps : je me suis permis de mettre votre lien concernant 1 article de mon blog (parc du PATIS à WOIPPY)

    'il y à quelques semaines'      j espere que vous ne m en voulez pas

    .GILBERT.  metzagzes

    19
    Lundi 11 Janvier 2016 à 04:08

    Bonjour.Je viens de tomber sur votre article concernant le quartier de DEVANT-LES-PONTS (dont je suis habitant)

    J ai pu remarqué que vous aviez fait la marche organisé par le comité de quartier (dont je fait partis) A ce propos,

    j ai pu remarqué que j étais en photo 22 (j étais le guide "chasuble jaune" de gauche.

    J éspere que la marche vous a plu et que vous reviendrai pour la 4ème édition (fin septembre)

     

    .GILBERT.   http://metzages.centerblog.net/

    18
    Yvonne Anne
    Dimanche 11 Octobre 2015 à 18:11

    En reprenant tes derniers articles, j'ai découvert des lieux superbes, émouvants....que tu as visités lors des Journées du Patrimoine, je me suis promenée dans des endroits bucoliques, poétiques, bercés par des eaux tranquilles et une nature généreuse et sereine, j'ai revu toutes tes sorties si riches en amitié qui t'ont permis de passer un été fabuleux à Metz et dans la région proche..

    Sur cette page, c'est plutôt Roger qui s'y est attardé....lui qui est un pur Prépontois, né à deux pas de cette caserne,  à qui l'avenir réserve une belle réhabilitation!

    Que de beaux et intéressants partages, chaque jour, sur ton blog, Marc!

    Bises à toi et à Bernard.

    17
    Dimanche 11 Octobre 2015 à 14:34

    Une petite question Marc : mon fls a fait son service militaire (d'ailleurs la dernière année officielle du service national) à Vallières. Est-ce la même caserne ou alors une autre de ce coin ?.

    Une fois réhébilitée cette caserne fera un quartier de plus qui pourra vivre pleinement.

    @.

    16
    Dimanche 11 Octobre 2015 à 08:54
    covix

    Bonjour, 

    J'aime bien l'idée de la reconversion de ce site, la caserne du sergent Blandan à Lyon, dont j'avais fait un article, a été rendu à la ville et métamorphosée en espace vert, la lutte d'une poignée de défenseur face à la folie immobilière affairiste, la mairie y a trouvé son compte, pas de manif mais des heures de dialogue pour une belle réussite.

    En "partageant" la collation, s'évader avec Jazzy pour quelques minutes, balade en 2e dimension.

    Bon dimanche

    @mitié

     

    15
    M.et B.G
    Dimanche 11 Octobre 2015 à 07:51

    Bonjour Marc,

     Il est encore très tôt ce matin ... tout en déjeunant ... je me disais ... Tiens pas vu de reportage de Marc... depuis 2 jours -  je me suis donc permise  de venir voir ...Hé oui ... j'ai eu raison ...

    Déjà 2000 ... que le temps passe vite...

    Quoi te dire ... que je très heureuse que ce quartier soit réhabilité ...enfin ... il le mérite ... encore une belle découverte pour moi ....

    J'ai eu comme l'impression d'être avec Vous ...au travers de tes photos ( et quelles photos)...

    Une très bon et beau dimanche ...t'inquiètes le soleil va pointer le bout de son nez ....

    Plein de bisous 

     

    14
    kling
    Samedi 10 Octobre 2015 à 07:28
    kling

    smile  jolies bon dimanche    et merci pour les photos...je viens de faire une ballade, "superbe"   bzzzzzcool

    13
    Alain
    Samedi 10 Octobre 2015 à 00:36

    Merci pour ce reportage photographique ; je revois les lieux où j'ai souffert durant neuf mois de mai 1966 à février 1967 . C'était alors le Centre d'instruction du service du matériel n°3 (CISM 3) ; à l'époque, il n'y avait pas un brin d'herbe entre les pavés qu'on enlevait durant certaines corvées après le repas de midi... et je ne parle pas de l'intérieur des locaux ; tout était d'une propreté irréprochable...  

      • JP
        Dimanche 22 Octobre à 11:55

        J'étais de la 65 2B  et j'ai fait mes classes au CISM N°3 avant de partir en allemagne à TREVES.Je garde un excellent souvenir de la caserne DESVALLIERES (notre jeunesse) et ce malgré les quelques marches commandos pour gagner le col du LESSY ("les commandos partent pour l'aventure,soleil couchant les salue..........)C'est vrai tout était irréprochable y compris la nourriture et les chambrées aux parquets cirés.Par contre en revoyant ces photos je me souviens plus de l'endroit où était situé le cinéma du quartier DESVALLIERES:la question est posée,merci pour la réponse.

         

    12
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 20:44

    Bonsoir Marc,

    Je redécouvre là le quartier de mon enfance, les chemins que j'empruntais quand j'allais à l'école primaire. surtout dans la 2ème partie, Les Sansonnets. Ils sont restés des jardins et sont vraiment bien entretenus. C'est un vrai bonheur de savoir que tout sera réhabilité, la mémoire de ces quartiers conservée...

    Bonne soirée, gros bisous de Mireille du Sablon

    ...belles nouvelles connaissances que les "dames" de cet a-midi!

    11
    pierrette
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 09:46

    que de bâtiments belle promenade que de cliches ont du être pris par votre équipe sympathique!!! Merci et bonne journée a tous smile

    10
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 09:18
    Claudine/canelle

    Bonjour marc 

    Voilà une promenade interessante et le projet à venir l'est tout autant , mais quel travail pour tout casser et reconstruire !!

    Le parc et les jardins familiaux donnent une belle image de ce coin un peu moins connu 

    Bises Marc

      • Vendredi 9 Octobre 2015 à 09:30

         

         

        Ravi de pouvoir te corriger Claudine.
        Le seul gros chantier prévu n'est pas,  je l'explique et le montre dans cet article, de tout CASSER.
        Il permettra de tout CONSERVER de ce bâti d'excellente qualité pour lui donner une nouvelle vie.
        RIEN n'aura à y être reconstruit, TOUT y sera réaménagé pour en faire un des fleurons de ce quartier. 
        Bonne journée, bises. 

    9
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 08:35

    Bonjour …
    J'ai horreur des casernes !
    J'ai fais mon service militaire obligatoire en Mauritanie et là, y'avait pas de mur …
    Beau reportage sur l'architecture militaire ...mais, c'est bien de se laver les yeux dans ce joli parc tout de vert vêtu ...
    … Bonne journée, … Amicalement, … Claude …

      • Vendredi 9 Octobre 2015 à 09:20



        En découvrant ton aversion, tu peux te féliciter de ne pas être Messin !
        Nous ne manquons pas de ces patrimoines militaires qui ici mériteraient que je les montre (*)...
        Bonne journée Claude. 
        @micalement.

        (*) Plusieurs ont des affectations civiles très appréciées grâce à leurs très grandes qualité architecturale et sociales.

    8
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 08:24
    jazzy57

    Je souris en voyant ton billet car j'ai eu exactement la même idée pour celui que j'ai mis hier soir . Le tien complète à merveille le mien je vais d'ailleurs de suite mettre un lien . Un grand merci encore de m'avoir prévenue de cette ouverture de la caserne à l'occasion de la marche de la Prépontoise .

    Bonne journée 

    Bisous 

      • Vendredi 9 Octobre 2015 à 09:24

         

         

        Comme toi j'ai souri en découvrant cette très sympathique coïncidence.
        Comme toi je trouve que nos deux articles sont parfaitement complémentaires.
        Je ne regrette pas de t'avoir contacté pour te parler de notre visite dans ton quartier. 
        Et, je suis ravi que tu aies été des nôtres dans cet après-midi si pleine d'amitié et de soleil.
        Bises, bonne journée G. 
        @ bientôt.

    7
    EVELYNE de QUEULEU
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 07:10

    Le soleil était là pour la découverte de cet impressionnant et si beau patrimoine militaire. J'ai vraiment apprécié déambuler si près de ces bâtiments, de voir le projet de réhabilitation que je trouve superbe dans un quartier bien plaisant.

    Agréable aussi ce grand jardin qui donne la place au délassement mais aussi au jardinage. Nous avons pu nous y reposer, discuter et côtoyer les prépontois nombreux pour cette marche dans leur quartier.

    Très belles photos  pour une belle balade entre amis.

    Belle journée

    Bisous

    6
    Vendredi 9 Octobre 2015 à 00:34

    Belle sortie d'automne avec les amis. Donc si je comprends bien, une bonne partie de la caserne ne sert pas pour le moment ?

    Quel beau quartier que celui-ci  ! Les gens sont bien et que dire de leur cabanon pour le jardinage. Bizarre qu'ils ne puissent avoir ces jardins dans leur cour même. Tu sais pourquoi ?

    À bientôt

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :