• Metz / Intimité éternelle...




    A Metz

    Une sépulture sage
    Se la joue coquette
    Un jour froid de solitude
    Ses fleurs esquissent un sourire
    Le temps a effacé sa culpabilité
    Ses habits de Carrare font armure de silence
    Propice ambiance pour un repos infini
    Une dame dort sous ses marbres
    Amie captive dans une intimité éternelle
    Jamais invitée au bal des allées fleuries
    Les graviers crissent sous le poids des souvenirs
    Des pas se rapprochent hésitent ne s’arrêtent jamais
    Heureusement la belle repose en ignorant cela 




     




     

    « Gare de Metz : l'escalier impérial du salon d'honneur...Sacrés animaux… ceux de Metz et d’ailleurs... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    10
    Mardi 4 Novembre 2008 à 16:51
    Marc de Metz

    Merci amie Galatée de ce très beau commentaire que j’accepte comme un très beau cadeau de ta part. Je t’embrasse, je te souhaite de belles heures heureuses. Je t’embrasse. Marc

    9
    Lundi 3 Novembre 2008 à 23:56
    Marc de Metz

    Si je compte alors avec toi cela fera que 13 jours mes 13 tiens et tes 13 miens  ! 13 c'est mon chiffre porte-bonheur... J'avais envie juste de jouer avec ce temps qui reste à attendre et de le réduire à une moitié de son vrai temps d'attente. Le temps de lire ce très beau texte intemporel et je me donne le temps de filer oublier le temps qui passe parfois trop lentement... Je t'embrasse, bonne nuit, Marc.  

    8
    Lundi 3 Novembre 2008 à 23:23
    Lmvie
    pour toi mon dernier article..le compte
    bises
    7
    Lundi 3 Novembre 2008 à 20:14
    Galatée
    Ton texte est superbe d'émotion...
    et puis,
    grâce à toi,
    l'oubli est devenu souvenir
    le souvenir est devenu beauté
    et cette beauté est gage d'éternité...
    Merci, Marc
    pour cette belle touche de pensées,
    je t'embrasse très fort,
    6
    Lundi 3 Novembre 2008 à 15:17
    Marc de Metz
    Parfois et je ne peux que le reconnaître, cet endroit me semble être havre de paix de renoncement et d'oubli... Je sais que nous sommes nombreux à le penser et très vite à effacer de notre vie cette recherche "d'oubli". Je t'embrasse Lmvie, Marc.
    5
    Lundi 3 Novembre 2008 à 15:05
    Marc de Metz
    Merci Violette, oui moi aussi j'aime penser ne pas avoir à en dire plus... Sujet bien trop intime et bien trop difficile parfois. Je t'embrasse, @mitié, Marc.
    4
    Lundi 3 Novembre 2008 à 15:04
    Marc de Metz
    Bonjour Loic, c'est sur ton blog que je te donne les raisons qui ne me permettront pas de donner suite à cette trèsbelle chaine. Je te remercie de cette amicale attention. @mitié de Metz, Marc.
    3
    Lundi 3 Novembre 2008 à 13:10
    loic-emmanuel
    Je t'ai tagué ce matin. Vas voir mon blog ce dont il s'agit. Ensuite, libre à toi d'agir ou non. Je reviens dans la journée te lire. Avec mon amitié. Loic
    2
    Lundi 3 Novembre 2008 à 11:30
    Violette La Dame Mau

    Délicatesse des mots... Sans plus d'autre commentaire... Bisous

    1
    Lundi 3 Novembre 2008 à 11:06
    Lmvie
    Finalement c'est sans doute l'endroit où effectivement "nous ignorons" enfin...
    je t'embrasse
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :