• Metz / Festival HOP HOP HOP 2014...

    Un festival dédié aux arts de la rue, avec des spectacles à ciel ouvert pendant trois jours, c'est le beau temps qui en est l'idéal décor de scène. Dimanche, place Saint-Louis j'ai dirigé l'objectif de mon APN au dessus de cette banderole.

     

    Le ciel m'a inspiré ceci... 

     

    Et encore cela... A cause de ce ciel très menaçant il ne se passait encore rien. J'ai quitté la place pour aller au village du festival rue de la Chèvre. 

     

    Metz / Festival HOP HOP HOP 2014...

    Ça, j'ai trop eu envie de le faire... 

     

    Rue de la Chèvre, devant l'église Notre Dame (1739) il y avait du monde autour d'une cabine téléphonique.  

     

    C'est sans gouttes tombées que j'ai pu rire des facéties d'un petit monsieur au costume très étriqué qui avait un coup de fil à donner.   

     

    Le spectacle "En dérangement" nous a été offert par la Compagnie du Petit Monsieur. Humour et acrobaties ont été au rendez-vous entre nous le public et ce talentueux personnage très acrobatique.

     

    Je me suis dirigé ensuite vers la place du  Forum où aller commencer un autre spectacle. J'ai été bien moins sautillant sur l'escalator que ce petit garçon.  

     

    Je n'ai pas marché dans les flaques. La place du Forum fait partie du Centre Commercial Saint-Jacques. 

     

    En quelques minutes je me suis reconstitué une foule dans laquelle j'ai pris place après avoir fait cette photo dans le reflet des baies vitrées du Novotel. 

     

    Dans le spectacle " Ça va être pénible" présentée par les Givrées, nous avons aimé les délires, dans une forêt ensorcelée que personne n'aura vu..., d'une gentille princesse loufoque confrontée à une baroudeuse aux airs de Rambo.

     

    Il ne pleuvait pas, tout le monde riait, les comédiennes aussi.  

     

    Nous avons vécu une aventure rocambolesque ou l'absurde s'est mêlé au fantastique. 

     

    Il ne pleuvait toujours pas lorsqu'en sortant du Centre Saint-Jacques je suis passé par la place du même nom.  Avec ce ciel gris-place-Saint-Louis je ne m'y suis pas du tout senti dépaysé.

     

    J'étais dans la rue Taison quand j'ai commencé à compter les gouttes de pluie. Il y en avait de plus en plus. J'ai réfléchi à toute vitesse pour me trouver un abri sympa avant l'averse. 

     

    J'ai couru. OK, j'ai marché très vite vers la cathédrale. Il pleuvait. J'ai levé prudemment l'objectif vers le haut de la Tour de la Mutte. Après quatre ans de travaux ils sont en train de la débarrasser de ses échafaudages.  

     

    J'ai passé vingt minutes dans la cathédrale. J'étais au sec, j'étais au calme, j'étais au cœur de huit siècles d'histoire.  

     

    J'étais ravi. Je m’étais trouvé le plus extraordinaire des parapluies. Lorsque je suis sorti il ne tombait plus que quelques gouttes insignifiantes.

     

    Je me suis dirigé vers la Moselle. Le ciel semblait moins lourd. 

     

    J'ai traversé la place de Chambre. La "chambre" était très humide... 

     

    En fait, tout venait d'être à nouveau mouillé par cette autre averse. Comme je ne sais pas encore essorer une cathédrale ou une place mouillée, j'ai continué à marcher (sans sauter dans les flaques) vers la Moselle. 

     

    Je n'ai pas été surpris que le ciel y ait cette couleur. J'étais sur le Pont des Roches. 

     

    J'avais devant moi la passerelles des Roches, le Pont de la Préfecture et le Pont Saint-Georges. Comme il pleut depuis quelques jours, le niveau de la Moselle est bien remonté.   

     

    Je ne me suis pas attardé. J'ai décidé de rentrer avant une autre averse. Je n'ai pas croisé Goldorak. J'ai vu devant le Temple Neuf la fourrière œuvrer pour enlever un véhicule en stationnement interdit.  

     

    J'étais déjà à la hauteur de la rue Serpenoise. Les dimanches, surtout s'il y a des averses et pendant les vacances elle est au moins cent mille fois moins fréquentée qu'un samedi après-midi ensoleillé avant où après les grandes vacances.  

     

    Je n'ai pas pu éviter les soldes et les liquidations avant travaux. J'étais bien au cœur de l'hypercentre commercial sur le bon chemin pour rentrer. 

     

    Place Saint-Louis, le soleil m'y invitant, j'ai assisté à l'excellente prestation de la Fanfare Couche-Tard. 

     

    J'ai eu confirmation de ce que j'ai  ressenti en lisant, les concernant, ce commentaire : "Ces cinq héros des temps modernes jouent une musique balkanique avec une énergie nucléaire". C'est vrai ! "Leur humour est fin et spirituel". C'est encore vrai !  

     

    Pour cette 5ème édition du Festival HOP HOP HOP, ce talentueux groupe portait le non de "Fanfare du Kiribati". Leurs pagnes africains et leurs colliers de fleurs artificielles se voulaient rappeler que le Kiribati est un état en Océanie...   

     

    Il s'est mis à pleuvoir dès que je me suis déplacé d'une quinzaine de mètres à l'annonce du début d'un autre spectacle. 

     

    La troupe nous a fait patienter le temps que l'averse verse ses eaux. J'ai profité de cette attente pour faire ami-ami avec une dame seule sous un grand parapluie. Attendrie par mon APN mouillé elle a immédiatement accepté de partager la moitié de son parapluie.  

     

    Je n'ai pas regretté d'être resté sous la pluie. Pour faire court je peux vous dire que je n'ai pas cessé de rire et je n'ai pas été le seul. 

     

    Ces trois comédiens du "Tony Clifton Circus"  avec ce spectacle "Christmas for ever" se sont l'air de rien... façon de parler... occuper de la légende du Père Noël. J'espère que les parents dont les enfants en âge de croire au Père Noël auront assisté à "ça" sauront mettre à profit les six mois avant Noël pour les "réparer".  

     

    Le ciel nous a puni nous les grands d'avoir autant ri. Une énorme averse à mis court, soudainement, à ce spectacle délirant, hilarant et navrant pour les petits...  

     

    La place s'est vidée. Les arcades du Moyen-Âge se sont remplies. J'ai trouvé refuge en face. Je n'étais pas trempé mais mouillé.  

     

    Je n'étais pas le seul à être venu m'abriter là. 

     

    Ce n'est pas tous les jours que je rencontre un cheval en ville. 

     

    Il était accompagné d'une famille très attentive à lui.  

     

    J'ai compris qu'il était là pour participer au festival. J'ai compris aussi que la pluie pouvait l'en priver. 

     

    Le papa est arrivé. Il a annoncé "C'est bon on rentre !". Personne ne lui a posé de questions. Ils sont partis sous la pluie. 

     

    Je n'avais encore jamais vu un cheval dans la rue de l’Abreuvoir. Il y a un peu plus de cent ans au bout de cette rue coulait la Seille. C'était là que les chevaux venaient boire grâce à un accès aménagé pour eux. Il y en avait un autre à la hauteur de la place Mazelle toute proche. 

     

    Je n'ai pas fait de foin lorsque le cheval s'est éloigné sous la pluie. 

     

    J'ai continué à le photographier. C'est magnifique un cheval. J'ai pensé à cette jument que nous avions dans le jardin en Martinique et que j'aimais beaucoup. 

     

    Mon père, très pragmatique, avait préféré une jument à une tondeuse à gazon (*). Elle s'appelait Mina. Le soir nous la rentrions dans son box. Mon père en avait fait construire un pour elle.

    (*) J'en prends conscience en racontant cela : mon père était déjà écolo en 1960... 

     

    C'est en voyant ces dames élégantes braver la "tempête" que je me suis décidé à faire les derniers 400 mètres qui me séparaient encore de notre appartement. J'ai mis à sécher mes vêtements et mon sac à dos.

    Même si dans ce HOP HOP HOP 2014 j'ai fait plusieurs fois PLOUF PLOUF PLOUF je suis ravi d'y être passé et d'avoir ri très souvent. Je n'ai pas tout vu, loin de là.   

     

    « Metz / De la place Mazelle à la médiathèque du Pontiffroy...Metz / Lumix FZ200 face aux reflets / 8... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    15
    Henri de Vendée
    Jeudi 24 Juillet 2014 à 18:40

    Comme d'habitude, photos exceptionnelles. Bravo Marc

    14
    jc de boileau
    Mercredi 23 Juillet 2014 à 09:44

    c'est magnifique marc    bravo l'artiste

     

     

     

     

    13
    kris
    Mardi 15 Juillet 2014 à 12:20

    et nous n ous avion s choisi l'ile d'elbe pour voir tomber la pluie sur nos motos... le soleil est quand meme revenu l'apres midi ouf; c'est qu'on a pas l'habitude nous!

    bisous ensoleillés  avec aujourd'hui tempte de ciel bleu... c'est normal ya que le dimanche et le sjours de congés qu'il pleut pour embêter le monde!

    12
    Yvonne Anne
    Lundi 14 Juillet 2014 à 20:59

    Il pleuvait certes et parfois des cordes....mais que de moments drôles, de scènes inattendues...Merci à toi, Marc, "l'invincible", qui sort par tous les temps et qui a partagé avec nous les temps forts de ce festival hilarant !

    Bien à l'abri, oui, oui,....j'ai aimé tes photos sous la pluie et l'atmosphère particulière qui s'en dégage!

    J'espère que tu n'as pas attrapé un gros rhume.

    Bises et belle soirée.

    11
    annie54
    Lundi 14 Juillet 2014 à 18:19
    C'est un constat il pleut en juillet en LOrraine et la pluie fait fi fes manifestations prévu es. Et puis il est difficile de fzire des photos avec un parapluie en plus de l apn. Tu t'es mouillé pour nous Marc, pour nous rapporté encore ces images, on ne peut que t'en remercier.
    Ouf du soleil aujourd'hui que ça fait du bien !
    Annie
    10
    Lundi 14 Juillet 2014 à 11:34

    le mois prochain, une manifestation semblable est prévue à Strasbourg, j' espère que la pluie ne sera pas de la partie!!

    à jeudi

    9
    Lundi 14 Juillet 2014 à 10:55
    bonjour Marc.... j'ai vu que tu es venu sur mon blog , tu es bien tombé c'est le premier article que j'ai fait depuis plusieurs mois ...j'avais mis mon blog en pause après de le décès de ma mère , après 1 an 1/2 passé à ses côtés pendant sa maladie quand tout fut fini, déménagement de son appt et tout ce qu'il y avait à faire , chacun a repris sa vie et la le coup fatal m'est tombé sur la tête , j'ai fait une grosse dépression ou je ne faisais plus rien , je ne pouvais plus mettre un pied devant l'autre , au bout de quelques mois j'ai commencé à sortir la tête hors de l'eau , ce fut très difficile et ça l'est encore de temps en temps ...en ce moment je suis en Normandie chez mon frère pour quelques jours , depuis une semaine le temps fut bien triste mais aujourd'hui il ne pleut plus sur la Normandie ....... j'ai parcouru un peu ton blog , j'aime bien les photos que tu as fait , mes préférées sont celles en noir et blanc mais j'aime tout autant les autres ...... dommage pour cette fête ou tu es allé hier qu'il y ait eu tant de pluie , d'ailleurs sur une photo n voit qu'il pleut bien , dommage pour toi , tu n'as pas su passer au travers des gouttes ..pas agréable pour faire des photos mais que ce soit pluie ou pas tes photos sont toujours aussi belles .....,voila un an je pense ou pas bien loin que tu es en retraite ,je suppose que tu t’habitues bien à ses longues vacances , ton apn doit en faire des clichés .... aujourd'hui je ne défile pas mais je suis devant la télé pour regarder ce défilé .. allez ça va bientôt être mon tour alors je te quitte pour aujourd'hui ... passe une bonne journée Marc... à bientôt bises ghislaine
    8
    Lundi 14 Juillet 2014 à 10:05

    Encore un article étonnant et superbe même sous la pluie il faut garder le moral

    ici dans le Cotentin le soleil, la pluie commence a nous manquerwink2 (lol)

    a bientôt

    lyly

    7
    Lundi 14 Juillet 2014 à 10:03
    jazzy57

    Super ! Tu as bravé la pluie pour  partager avec nous ces moments exceptionnels c'est vrai qu'hier il fallait etre magicien pour éviter les gouttes . Je regrette de n'avoir pu y aller mais comme tu le devines je suis un peu dépassée par les événements en ce moment . Magnifiques tes clichés sur ciel encombré , la pierre de Jaumont mouillée a un éclat incomparable. Je me souviens avoir fait un cliché place de chambre de la cathédrale par un temps d'orage , je me suis dit en voyant le résultat il faudra que je revienne dans les mêmes conditions .

    J'ai adoré ta rencontre insolite avec le cheval, c'est vrai que je nourris une grande passion pour cet animal et si ce n'était l’exiguïté de mon jardin j'aurais moi aussi cette tondeuse écologique .Mais je ne désespère pas ma petite file aura peut etre la même envie et dans les Vosges où elle habite il y a beaucoup d'espace .

    As tu vu la nouvelle édition de l'ODP ?  c'est chez Ava j'ai reblogué le billet sur mon blog .

    Bon 14 juillet 

    Bisous 

    6
    Lydie
    Lundi 14 Juillet 2014 à 09:33

    Bonjour Marc,

    Des parapluies comme s'il en pleuvait, un festival bien arrosé, des souvenirs d'enfance qui remontent au fil de l'eau.....

    Un p'tit coin de parapluie sous un coin de paradis.....

    Le tout dans une ambiance très aquatique!

    5
    Lundi 14 Juillet 2014 à 09:08

    Tu es génial Marc, même par temps de pluie tu nous offres un article remarquable ! des couleurs hors du commun, une belle collection de parapluies, un cheval qui te rappelle des souvenirs ... hop hop hop, vive la fête de l'eau ! Je me suis régalée de découvrir chacun de tes clichés.

    Tu me montres qu'effectivement prendre des photos est possible tous les jours, quelque soit le temps. J'ai aimé ton parapluie géant qu'est la cathédrale de Metz ! tu es arrivé à le refermer ? Fin juin, début juillet, la fête bat son plein dans toutes les villes, dans tous les coins de France et cette année, pas de chance ... Ah si, pour le défiler des armes de guerre, le soleil est là ... grrrrr ....

    Bonne journée à vous deux et à bientôt !

    Gros bisous d'amitié

    Annick et Nikita !

    4
    Lundi 14 Juillet 2014 à 09:01
    Claudine/canelle

    Bonjour marc 

    J'adore les spectacles de rues , mais quand le temps se décide de tout contrarier c'est bien dommage et aussi decevant pour toutes ces personnes qui se sont investies dans ces spectacles !!

    Bonne journée Marc 

    Bises

    3
    Lundi 14 Juillet 2014 à 08:39

    Bonjour,
    Un sympathique et joyeux reportage entrecoupé de spectacles diluviens …
    Nous avons pris une énooorme averse orageuse/ombrageuse hier en fin d'après midi … un déluge !
    De nombreuse festivités ont dû en pâtir ...
    Ma foi, le petit coin de parapluie ne devait pas être désagréable à subir ...
    Merci d'être passé … Bonnes et longues vacances … @+ Claude

    2
    Lundi 14 Juillet 2014 à 08:06

    Coucou Marc,

    J'adore les fêtes de rue... Merci pour ce reportage, même si la pluie s'était incité chez toi.

     Bise et bon 14 juillet. ZAZA

    1
    Lundi 14 Juillet 2014 à 07:04

    Bonjour Marc,

    A toi tout seul tu nous proposes là un magnifique spectacle! J'applaudis des deux mains mais pas trop fort, ça dort encore dans la maison..)

    J'ai tout aimé, les acteurs ( ah la voix de la princesse des "Givrées"! ), les spectateurs et même la pluie qui a embelli la Cathédrale et notre pierre de Jaumont, les insolites du jour...... Je dis "bis" et encore "bis" à de telles manifestations!

    Bonne journée, bises de Mireille du Sablon

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :