• Metz / C'était la Manufacture des Tabacs...

    J'ai visité l'ancienne Manufacture des Tabacs de Metz avant qu'elle ne devienne un vaste chantier, celui de "La Manufacture - Les Rives".

     

    C'était pendant les journées du patrimoine en 2012. Elle commençait à être transformée en un nouvel ensemble immobilier entre la place Saint-Vincent et la Moselle. 

     

    De 1919 à 1940 et de 1945 à 2010, des milliers de femmes et d'hommes ont été employés par la Manufacture des tabacs. 

    Au moment où la manufacture devenait opérationnelle, Metz a été annexée (1871 - 1918), à la suite de la défaite de 1870, par les allemands. Ils y installent les douanes et un magasin aux vivres.  Ce n'est qu'en 1919 que l'activité du tabac débute réellement. Elle employait  210 personnes. 

     

    A la fin de la guerre de 39/45 les trois-quarts de l'établissement sont en ruines. 1940, lors de la seconde annexion de Metz par les allemands la manufacture est réquisitionnée. Ce n'est qu'en 1945 qu'elle peut reprendre son activité. 

     

    En 1955, sa reconstruction est achevée. Modernisée, l'usine peut employer 400 personnes.

     

    Dans le projet immobilier en cours plusieurs des bâtiments existant sont conservés.  

     

     Lors de sa construction, terminée en juillet 1870, l’établissement repose sur 27 casemates militaires. 

     

    Elles ont été utilisées comme postes de secours et ont assuré la protection des 2 000 personnes de ce quartier pendant les alertes. 

     

    Lors de cette visite, je n'ai pas cessé de penser au combat mené par les derniers employés pour lutter contre la fermeture de leur manufacture au final actée en date du 30 juin 2010. 

     

    Je vous propose de vous promenez comme je l'ai fait dans différents bâtiments. 

     

    Ce qui m'a beaucoup impressionné lors de ma visite c'est le comportement des visiteurs.

     

    J'y ai retrouvé le même que celui des visiteurs de la cathédrale.  

     

    C'était troublant et très émouvant. 

     

    Ce fut une visite remplie de silence.  

     

    Je sais qu'une immense partie des Messines et Messins a été solidaire du long combat menée pour conserver cette manufacture à Metz.  

     

    Je me suis promené d'un bâtiment à l'autre. 

     

    J'ai emprunté des passages désertés depuis deux ans... 

     

    J'ai parcouru des salles trop grandes du vide qui les remplissait...  

     

    J'ai regardé par de nombreuses fenêtres pour mesurer l'importance de ce site industriel. 

     

    Je me suis attardé dans des très vastes volumes appelés à devenir des logements. 

     

    J'ai écouté les chuchotement des visiteurs silencieux, respectueux, émus comme je l'étais. 

     

    J'ai pensé aux deux dernières années d'exploitation, celles pendant lesquelles les personnels se savaient , à leur tour, être victimes de la mondialisation. 

     

    J'ai moi aussi regardé avec attention les documents proposés.  

     

    J'ai bien entendu remarqué les détails de l'architecture industrielle de ces locaux.  

     

    C'était la dernière fois qu'il était possible au public de découvrir ces installations. 

     

    Si je ne sais pas pourquoi je n'ai pas encore partagé ces photos faites il y a un peu plus de deux ans... 

     

    Je sais m'être dit en les voyant qu'un jour j'aurai envie de le faire... 

     

    J'ai peut-être eu besoin de penser qu'il ne me faudrait  les proposer que lorsque du temps pourrait avoir adouci le ressenti des personnes concernées.

     

    Je ne sais pas si ce temps de plus de deux ans est suffisant... 

     

    Bientôt, comme tout le monde, je pourrai découvrir ce que la manufacture est devenue.  

     

    J'ai hâte de voir comment s’intègrent les bâtiments conservés et ceux qui viennent d'être construits.

     

    La porte principale de l'ancienne manufacture a elle aussi été conservée. l'immeuble existe toujours.  

     

    Voici, dans le quartier des Îles, le site de "La Manufacture - Les Rives" au bord de la Moselle. Si vous souhaitez en savoir plus sur ce nouvel ensemble immobilier, je vous propose de cliquer su cette photo.

     

    « Metz / Une promenade entre Chèvremont et En Nexirue...Metz / La photo du dimanche 23 novembre 2014... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , , ,
  • Commentaires

    17
    thevenoux
    Jeudi 20 Octobre 2016 à 11:41

    Merci pour ce grand moment d' émotion par la qualité de tes photos ou j' ai passé quelques années de ma jeunesse

    En effet mon papa était chef de fabrication dans les années 1978 et nous vivions au sein de la manufacture

    encore merci pour ce voyage dans le temps

     

    16
    Dimanche 23 Novembre 2014 à 21:41
    jazzy57

    Même moment d'émotion partagée avec tous les visiteurs lors de cette journée du patrimoine , il restait encore les arômes  dans une des salles visitées je crois bien qu'ils étaient employés pour les tabacs à pipe , une visite que j'ai faite aussi comme un pèlerinage tant cette manufacture faisait partie de Metz  .

    Comme tu le sais, j'ai eu la chance de visiter les casemates un moment là aussi inoubliable , j'espère que ces vestiges d'un formidable rempart de défense  pourront être un jour de nouveau ouverts à la visite , ce serait vraiment dommage qu'ils tombent dans l'oubli.  Je ne sais plus si je t'ai déjà mis le lien pour le billet et les photos des souterrains sinon tu peux cliquer .

    http://giselefayet.wordpress.com/2012/09/21/entre-patrimoine-industriel-et-historique/

    Le film projeté retrace vraiment bien la vie de cette manufacture et le combat mené pour sa survie , je l'ai vu plusieurs fois  en des lieux différents de ce quartier .

    Merci d'avoir fait vivre encore cette institution au travers de ce billet .

    Bonne soirée 

    Bisous 

     

    15
    Dimanche 23 Novembre 2014 à 16:56

    Encore un gâchis de la mondialisation. On ferme ici pour ouvrir ailleurs et loin de nos frontières.. il nous reste des beaux bâtiments  à transformer en logement et on  envoie notre matière grise loin de nos frontières aussi ..Ceux qui ne peuvent pas suivre au chômage et ils ne pourront pas ce loger dans  cette endroit ou leurs ancêtres ont sucée..... Quelle tristesse.. Merci de nous montrer ce lieu Marc..Bonne fin de journée.

    14
    Dimanche 23 Novembre 2014 à 11:30

    Bonjour Marc,

    Je suis revenue ce matin....pour visiter un peu  les transformations très intéressantes ( sauf pour les gens privé d'emploi) de cette manufacture de tabac et bien sur chacun se pose la question...comment vont s'intégrer les aménagements modernes...mais il y a beaucoup de choses de conservés , alors la transition ne devrait pas être mal.

    Merci Marc pour cette préparation au changement....

    Je t'embrasse et te souhaite un beau dimanche de soleil comme ici...

    Marielle.

    13
    EVY
    Dimanche 23 Novembre 2014 à 10:44

    Merci pour ce beau reportage Marc. Une page se tourne mais toujours une vive émotion de voir l'endroit où tant de personnes ont travaillé au coeur de la ville. Je n'avais pas eu l'occasion d'y pénétrer, merci d'avoir  paré à cette lacune. Que de changements dans notre ville......

    12
    Dimanche 23 Novembre 2014 à 06:36

    Une page d'Histoire qui se tourne...... J'ai cliqué sur la photo et j'ai retenu le mot "mixité"..... Si ça veut dire la même chose qu'à Marseille, ça ne va pas rester propre longtemps!

    Gros bisous Marc!

    11
    Samedi 22 Novembre 2014 à 21:17

    Bonsoir cher Marc, 

    Je n'avais pas ouvert mon ordinateur.... le ravitaillement de la semaine oblige...et le m'oblige à le faire pour ne pas sombrer dans la morosité totale...et surprise... on m'a offert  une petite sortie dans l'après midi, visite d' un grand magasin à 25kms...je suis rentrée bien fatiguée mais enchantée...

    Et je suis ravie d'ouvrir mes commentaires, à la première page mon meilleur ami, Marc ,tu sais que ma soirée serra lumineuse par la magie de tes pensées et de tes mots affectueux .

    Ta vieille amie berrichonne t'embrasse de tout son cœur. 

    Marielle.

    10
    Terry Griffiths
    Samedi 22 Novembre 2014 à 21:14

    Ma tante y a travaillait jusqu'a sa retraite, elle y etait sous l'occupation. J"ai tellement de photos de cette epoque. Meme ma mere y etait une pair d'annees. Toutes les personnes sur ses photos ne sont plus la mais les souvenirs reste.

    Merci pour ce tres beau tour, ma derniere visite etait en 1958 pour les fetes de Noel a la Manu.

     

     

    9
    Samedi 22 Novembre 2014 à 20:36

    Bonsoir Marc,

    J'ai aussi ressenti cette émotion en parcourant tes photos en ces lieux. J'ai en mémoire une exposition où tout le travail de ces hommes et femmes était expliqué. Tant de labeur ainsi raconté et puis plus rien!

    Bonne soirée, bises à tous les deux de Mireille du Sablon.

    ...wouah, j'ai vu la grande roue.....

    8
    Wistiti
    Samedi 22 Novembre 2014 à 18:09

    Tes photos sont sympas tu me donne envie de voir ta jolie ville de Metz Marc  un grand bravo

    7
    Samedi 22 Novembre 2014 à 18:02

    Bonjour,
    Oui ! Mais ça c'était avant ! Et maintenant, c'est à dire après, c'est comment ?
    Beau reportage ...
    Bonne journée … @+ Claude

    6
    Samedi 22 Novembre 2014 à 17:10

    Tu viens de me faire vivre un moment de grande émotion. Rentrant chez moi, je me mets de la grande musique et j'ouvre ton blog. C'est donc en compagnie de copain Bach que je suis entrée dans ces lieux. Les deux allaient vraiment bien ensemble et j'ai descendu lentement tes photos ... très satisfaite de savoir à l'avance qu'il y en aurait beaucoup.

    Que dire à part cette grande émotion, en imaginant toutes ces personnes y travaillant depuis des années. Quelques soient les produits fabriqués, moi la mondialisation me fait très peur, j'ai du mal à comprendre pourquoi la France doit tout fermer, multiplier ses chômeurs. Les jeunes diplômés s'en vont très loin, dans d'autres pays offrir leur savoir ... Même si on m'expliquait, je crois bien que je ne veux pas comprendre. Je vois de plus en plus de gens sans le sous ... si c'est cela le progrès !

    Voilà ce que j'ai moi ressenti en découvrant ces lieux. Merci Marc pour ce très bel article, tu as bien fait d'attendre, aujourd'hui est le bon jour ... faut pas chercher pourquoi.

    Je pensais aller voir les chalets ce soir mais va savoir pourquoi, je me sens trop fatiguée ! sans raison, alors dans ce cas, je me dis que ce sera pour demain ... cette année je vais pouvoir photographier chaque centimètre carré de ce marché de Noël.

    Gros bisous wink2

    Annick

    5
    Samedi 22 Novembre 2014 à 16:28

    Un lieu chargé de souvenirs, bon ou moins bons!

    J'adore le reflet dans la vitre arrière de la voiture.

    A Nantes, l’ancienne manufacture a été réhabilitée par la mairie en 1983, la Manu accueillant une auberge de jeunesse, une crèche, un foyer pour personnes âgées, une médiathèque et des services municipaux.

    Bonne fin de journée, bises

    p
    4
    Samedi 22 Novembre 2014 à 16:25

    Je n'ai pas eu la chance de revoir ces bâtiments depuis mon départ de Metz en 1979, et c'est avec beaucoup d'émotion que je les revois à travers tes photos très expressives. Si je n'ai pas travaillé sur ce site, j'ai des souvenirs intacts de l'odeur du tabac qui flottait dans l'air lorsque les vents tournaient vers la caserne Pontifroy, et surtout la grande salle qui servait de cantine où je déjeunais tous les midis avec des collègues. 


    L'ambiance y était bon enfant, nous étions bien admis bien que n'appartenant pas à la Manu comme on disait alors.


    C'était un temps de labeur et de convivialité. Merci Marc de m'y avoir invitée.


    Christine

    3
    Samedi 22 Novembre 2014 à 15:59
    claudine /canelle

    Merci Marc pour ce très bel article , passionnant !!

    Bonne Fin de journée à toi 

    Bises

    2
    Samedi 22 Novembre 2014 à 15:44

     

     

    Le nain11.

    Je n'ai pas, lors de ma visite, eu envie d'attendre longtemps pour avoir accès à la grande casemate. Les heures, dans les journées du patrimoine,  passent très vite et j'ai choisi d'aller découvrir un autre site. 

    Je sais par des amis qui l'on vue au cours d'une visite privée qu'elle est impressionnante. Elle est conservée puisqu'il aurai coûté des millions de la faire disparaître... Elle pourra peut-être être accessible, ce que je souhaite. 

    @ bientôt.

    1
    le nain11
    Samedi 22 Novembre 2014 à 15:17

    Mon copain d'enfance du Sablon jean louis Thill est très attaché à ce que le fondateur soit associé à cette restructuration . Que d'heures de travail dans cet endroit , et voyons voir si ces bâtiments seront bien s'intégrés dans le paysage ....en face de ton havre de travail (je crois !!! )  La vue du Quai P. Wilzer  sera sans aucun doute toute différente...as-tu descendu voir les casemates ?

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :