• MP-J-ose-et-j-assume-07-09.jpg

     

     

     

     

    Je me donne l’opportunité de m’exprimer sur un sujet universel : celui de la rupture en amitié.

     

    1 - Tout pardonner au nom de l’amitié.

     

    J’ai cessé de considérer cela dès que j’ai eu l’âge de douze ans. Je savais déjà qu’en amitié l’un(e) ne devait jamais se sentir obliger de pardonner ce qui blesse, ce qui fait mal, ce qui humilie, quand c’est fait volontairement…

     

    2 - Ce qui me faire perdre un(e) ami(e).

     

    Une chose primordiale me fait perdre un(e) ami(e) : celle de me sentir dans l’amitié que je partage avec elle ou lui, même au bout de très longtemps, remis soudainement en cause dans mon libre-arbitre ! Je ne me sais toujours pas exister que pour ne satisfaire que l’égo et les seuls besoins de mes amis(es).

     

    3 - Savoir ou aimer rompre en amitié.

     

    Je n’aime toujours pas rompre en amitié. Pourtant, je n’hésite jamais à renoncer à une amitié devenue vide, encombrante, compliquée, faite de suspicion et parfois de critiques et de médisances ! J’ai appris de la vie que les ruptures, dont celles en amitié, ont le mérite d’assainir ma vie.

     

    4 - Se venger d’une rupture en amitié.

     

    Je ne me suis encore jamais vengé d’une rupture en amitié ! Je ne m’imagine pas commencer à le faire. Pour moi, accepter une rupture c’est grandir, c’est être plus fort, c’est être en accord avec mes principes et valeurs. Par contre, lorsque cela est nécessaire, je sais me défendre d’une vengeance après une rupture.

     

    5 - Les suites d’une rupture en amitié.

     

    Je ne comprends toujours pas que des anciens(nes) amis(es) se complaisent pendant des mois, des années dans une volonté de nuire à celle ou celui qui a choisi de rompre ! Je trouve inutile, dérisoire, imbécile de ne pas savoir tourner la page et alors vivre simplement sa vie. Pour moi, les suites que je donne à une rupture sont l’éloignement, le silence, l’absence et cela définitivement.

     

    6 - Respecter les amis communs après une rupture.

     

    Je n’ai jamais eu besoin de prendre en otages des amis(es) communs(es). J’ai aussi appris de la vie que des amis(e) communs(es) finissent par décider de l’avenir de leurs relations avec moi après une rupture en amitié. Je ne demande jamais à personne d’arbitrer mes ruptures, je ne permets jamais à personne de s’en mêler. Je sais que ces choses là se font naturellement et j’accepte cela.

     

    7- Les plus dérisoires/inutiles suites d’une rupture en amitié.

     

    C'est un tout ! C'est tout ce qui me « raconte » que ces personnes que j’ai privé de mon amitié sont incapables de l’accepter. Je suis de plus en plus perplexe puisque trop de personnes avec lesquelles je ne suis plus en amitié, sont depuis et s’attardent dans un processus vengeur de dénigrement constant et pesant car si inutile… Je garde plus de respect pour d’anciens(nes) amis(es) qui se retirent de ma vie que pour celles et ceux qui prétendent s’y imposer avec méchanceté et stupidité.

     

    8 - Revenir dans une amitié après une rupture.

     

    Non ! Lorsque je mets fin à une amitié c’est que je ne suis plus heureux dans celle-ci. Je prétends savoir ce que je souhaite partager en amitié, lorsque ce n’est plus possible, je préfère me retirer et renoncer définitivement à une relation entachée alors de plusieurs déceptions dont l’addition ne me permet pas de douter de la nécessité d’en finir définitivement.

     

    9 - Quand mettre fin à une amitié.

     

    Lorsque les désagréments l’emportent sur le reste, lorsque le dialogue devient longs silences embarrassants, lorsque je préfère espacer nos rencontres, lorsque je me sens soulagé de ne plus passer autant de temps avec l’ami(e) en question. Lorsque surtout les moments passés ensembles ne sont plus magiques…

     

    10 - Celles/ceux qui passent de l’amitié à la haine.

     

    S’il m’arrive de le savoir, de le mesurer, de le subir surtout, je me dis simplement que j’ai bien fait de rompre. C’est un sentiment très intime que celui de se découvrir avoir été très ami alors qu’il n’en était rien. Ce constat rend cette rupture salvatrice. Je peux même avouer que je trouve dérisoire car enfantin le besoin de tout renier de la part de celles et de ceux dont je ne veux plus être l’ami. Je ne renie jamais les bons moments vécus dans une amitié et je ne me sers jamais de ce que je peux en conserver comme souvenirs ou comme confidences pour distiller du mal pendant des mois voire des années.

     

    L’amitié est pour moi un lieu d’échanges, de confiance, de partage, de bonheur, de rires, de silences, de présence, d'absence aussi. Elle n’est jamais un sacerdoce et je ne m’y sais pas capable de m’y attarder, lorsqu’elle est terminée mais s'attarde dans des comportements revanchards, je m’installe dans le silence, l’absence, le renoncement en ne gardant que les bons souvenirs. Je ne les oublient jamais, j'ai cette chance...

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    24 commentaires
  • Pique-nique à Metz 1 Marc de Metz 02 08 2012

     

     

     

      

    - Sympa notre pique-nique !

    - Oui, tu as eu raison de me forcer !

    - Je suis contente de te l’entendre dire !

    - Là au moins je ne risque rien. Il est génial ce parc !

    - Tu ne risques rien ! De quoi parles-tu ?

    - Je suis allergique !

    - Aux pique-niques ?

    - Non, aux coquelicots !

    - Aux coquelicots ?

    - Si un seul coquelicot s’approche de moi, c’est horrible !

    - C’est la première fois que j’entends parler de cette allergie !

    - Je sais, j’arrive à croire que je sois la seule atteinte !

    - Tu es certaine de cela ?

    - Oui, absolument !

    - C’est étrange, et ton allergie elle déclenche quoi ?

    - J’ai immédiatement des plaques rouges sur tout le corps !

    - Là, je peux te dire que ne n’en vois aucune sur tes épaules.

    - Merci de me le dire, cela me rassure !

    - Le temps passe vite, cela fait vingt minutes que nous sommes là.

    - Alors je suis certaine qu’il n’y a pas de coquelicots ici !

    - Je n’en vois aucun devant nous, c’est sûr !

    - Au fait, j’ai envie de retrouver ma couleur naturelle.

    - Je t’ai toujours connue auburn, tu es quoi au naturel ?

    - Je suis blonde !

    - Veux-tu des chips ?

     

     

     

     

    Pique-nique à Metz 2 Marc de Metz 02 08 2012

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    14 commentaires
  • MP-J-ose-et-j-assume-07-09.jpg

     

     

     

     

    Le faire debout fortifie la colonne ;

    sur le ventre améliore la circulation du sang ;

    sur le dos est des plus agréable ;

    tout seul c'est bon et égoïste ;

    en groupe ça peut être amusant ;

    le faire fréquemment développe l'imagination ;

    à deux cela enrichit la connaissance ;

    à genoux cela peut faire mal ;

    sur une table ou sur un bureau ;

    avant de manger ou après le souper ;

    dans un lit ou un hamac ;

    à poil ou habillé(e) ;

    sur un gazon ou un tapis ;

    le matin le midi ou le soir ;

    avec un fond musical ou en silence ;

    entre des draps ou dans un placard…

    Le faire c’est un acte de plaisir et d'enrichissement.

     

     

    Peu importe l'âge, la race, les croyances, le sexe, la position sociale :

    lire c’est un plaisir !

    Décidément il est bon de le dire et de l’écrire !

    Il est bon de laisser aller son imagination !

     

    VOUS VENEZ DE LE FAIRE…

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires
  • Les mots de Ben 1 Marc de Metz 2012

     

     

     

     

    Ben est un artiste vivant que j’aime.

    Il met toujours des mots dans ses œuvres.

    Un jour un inconnu s’est servi d’eux avec raison.

    Grâce à lui cette question a été lue sur les murs de Metz.

    Bien entendu et immédiatement dans ma tête j’y ai répondu.

    J’aime lorsque des mots me percutent lorsque je ne m’y attends pas.

    Il est pour moi réconfortant que ce qui dérange puisse être abordé librement au travers de l'Art...

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires
  • Arrivée du Tour de France 2012 à Metz 1 Marc de Metz 06 0

     

     

     

     

    A l’arrivée du Tour de France à Metz, le 6 juillet 2012, j’ai retenu mon souffle, tétanisé par l’inquiétude, en remarquant et en suivant, au zoom maximum de mon APN, une arrivée remarquable et remarquée.

     

    Au loin, à une bonne centaine de mètres de moi, un duo sportif descendait la colline pour se rapprocher, dans un équilibre des plus précaires, des barrières disposées le long de l’arrivée de cette étape à Metz.

     

    J’ai été amusé par le côté très maillot à pois, tout autant par le casque qui n'étais pas de sécurité et plus encore par la familiarité du soigneur, arrivant main dans la main avec son champion. Soigneur au demeurant très serviable puisqu’il était en charge du bagage du champion qui de loin comme de près ressemblait à une sacoche rouge de vélo.

     

    J’ai souri en remarquant avec quel regard la petite fille, assise près de son papa, regardait passer cette arrivée là.

     

     

     

      

    Arrivée du Tour de France 2012 à Metz 2 Marc de Metz 06 0

     

     

     

     

    Arrivée du Tour de France 2012 à Metz 3 Marc de Metz 06 0

     

    « Maillot à pois » ne devait pas être un spécialiste des cols, des montées et des descentes. Son style, pour garder le contact avec un sol très pentu sous ses chaussures non professionnelles, devenait indéfinissable. Pendant ce temps je retenais de loin mon souffle imaginant les conséquences désastreuses d’une chute en montagne.

     

     

     

     

    Arrivée du Tour de France 2012 à Metz 4 Marc de Metz 06 0

     

     

     

     

    Arrivée du Tour de France 2012 à Metz 5 Marc de Metz 06 0

     

     

     

     

    Arrivée du Tour de France 2012 à Metz 6 Marc de Metz 06 0

     

    J’ai souri bien plus encore en remarquant de la même façon le regard de ce spectateur en jaune. Lui, il l’avait à la hauteur des jambes.  

     

     

     

     

    Arrivée du Tour de France 2012 à Metz 7 Marc de Metz 06 0

     

    Enfin et sans aucun applaudissement de la foule pas admirative, pas déchaînée, blasée alors… le duo est arrivé en bas de la colline. Il s’est stabilisé. Le soigneur a alors rendu sa sacoche rouge à « Maillot à pois ». De mon côté je me suis remis à respirer.

     

     

     

     

    Arrivée du Tour de France 2012 à Metz 8 Marc de Metz 06 0

     

    Voici, quelques instants plus tard, la scène de cette incroyable double victoire sur le vide. Ne me demandez pas, dans un commentaire, où est passé le duo ? Je n’ai pas la réponse et comme vous sans doute, je vais devoir vivre avec cette inconnue : où sont passés « Maillot à pois » et son soigneur. Pourtant aucun des spectateurs de cet exploit n'a disparu de cette photo…

     

     

     

     

    Arrivée du Tour de France 2012 à Metz 9 Marc de Metz 06 0

     

    Ce que je peux vous affirmer : aucune des longues recherches que j’ai faites sur une quarantaine de mes photos (celles qui montrent cette colline et ses abords au moment de l’arrivée de « Maillot à pois » et de son soigneur), n’aura eu le moindre résultat : à peine stabilisés ils se sont envolés !

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    6 commentaires
  • Réglementation fluviale 2 Marc de Metz 2012

     

     

     

      

    Je me suis habitué à devoir toujours satisfaire la curiosité de Chronique. Maintenant, je ne me laisse plus jamais prendre au dépourvu.

     

    Nous nous promenions, Chronique et moi, près du parc du plan d’eau de Metz, en longeant le canal car nous venions d’y faire une très belle promenade ici au centre ville.

     

    La suite juste en deux photos, celles-ci… Ce qui importe, c’est d’avoir toujours une réponse plausible, crédible et rapide ! Oui, c’est bien cela le plus important !

     

     

     

     

    Réglementation fluviale 1 Marc de Metz 2012

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique