• Ma pharmacie personnelle...

    AVATAR-j-ose-j-assume.jpg

     

      

     

    Je mercurochrome mes blessures

    pour ne plus qu’elles m’infectent la vie

    J’aspegique ma tête

    pour ne plus qu’elle me fasse trop souffrir

    Je cétavlonne mon cœur

    pour ne plus qu’il reste sec trop longtemps

    Je sparadrape mes mots

    pour ne plus qu’il desservent mes renoncements

    J’aspirine mes maux pour

    ne plus qu’ils m’empoisonnent la vie

    Je vaporube mes sentiments

    pour ne plus qu’ils me fassent frissonner

    Je biafine ma raison

    pour ne plus qu’elle soit rugueuse

    Je rénnie mes envies

    pour ne plus qu’elle me donnent des aigreurs

     

     

    Je frigidaire mes passés

    pour ne plus qu’ils me brulent le cœur

    Je kleenexe mes larmes

    pour ne plus qu’elles me mouillent trop

    Je lumixe mes moments de bonheurs

    pour ne plus qu'être certain de les avoir vécus

     

     

     

    « Savoir aimer...Un nouveau père au Centre Pompidou-Metz... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    20
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:51
    gavroche

    bonjour bon traitement pour cette decision positive

    bon lundi de Paques amities

    19
    Mercredi 28 Avril 2010 à 20:27
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque je me rends compte que je n’ai pas répondu à mes commentaires, je me sens tout d’un coup bien mal à l’aise et même confus car je considère que vous répondre est en temps normal (lorsque je peux le faire) très agréable. Ce soir j’en découvre des dizaines sans réponse de ma part. J’utilise ce copier-coller pour au moins vous (te) dire que je suis désolé de ne pas avoir répondu à ce commentaire là… Il date de loin, j’espère que ces quelques mots réussiront à excuser ma non-réponse… Avec mes excuses et avec amitié. Marc de Metz, le mercredi 28 avril.

    18
    Mercredi 7 Avril 2010 à 18:46
    Marc de Metz

     

     

    Merci régis, grâce à toi, j’ai changé mon « je sparadrate » par un « Je sparadrape ». Si j’avais osé ouvrir plus grande ma pharmacie, j’aurai aussi efferalgané mes pensées. Je crois que ne n’ai aucune colère à humexer après ce très beau commentaire.

    @mitié de Metz, Marc.

    Bonne soirée.

     

    17
    Mercredi 7 Avril 2010 à 07:42
    abeilles50

    Bonjour Marc,

    Tu officines ici avec brio !

    Comme toi, j'efferalgan mes pensées pour estomper mes tourments...

    J'humex ma colère pour assécher mes rancoeurs...

    Je sparadrap mes blessures pour continuer à vivre...

    Bravo cher Ami, j'adore ces jeux de mots.

    Bonne semaine. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    16
    Mardi 6 Avril 2010 à 20:25
    Marc de Metz

     

     

    Si mes médicaments passent dans le jargon médical d’un hôpital alors je suis fichu de devenir moins inconnu… Je ne déteste pas vraiment cette idée, mais je préfère imaginer la tête de tes patients lorsque tu leur dira « vous devriez vous mercurochromer pour aller mieux… Bonne soirée, je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

    15
    Mardi 6 Avril 2010 à 20:10
    Marc de Metz

     

     

    C’est bien grâce à cette pharmacopée « intime » que je vais bien.

    Ma santé morale est bien meilleure qu’elle ne l’a été.

    Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc. Bonne soirée Brigitte.

     

     

    14
    Mardi 6 Avril 2010 à 19:25
    Marc de Metz

     

     

    Je ne suis pas certain de finir célèbre.

    Mais je suis certain de finir heureux…

    Si c’est mots que j’invente vous surprennent.

    Si ces mots que j’imagine vous amusent en même temps.

    Je crois que j’aime inventer des mots alors que nous n’en manquons pas !

    Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

    Bonne soirée à toi.

     

    13
    Mardi 6 Avril 2010 à 19:15
    Marc de Metz

     

     

    Merci pour ce commentaire. Il me touche, il me fait plaisir. Je me suis bien « amusé » avec ces néologismes qui collent à l’une de mes réalités : je tache de tout mettre en œuvre pour ne pas que mes passés m’encombrent trop le présent et même soient interdits de mon futur… Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

    12
    Mardi 6 Avril 2010 à 07:40
    Marc de Metz

     

     

    Celui de Metz, est aussi pour toi dans la Drome.

    Merci pour le tien, je le prends... 

    Bonne semaine, @micalement, Marc.

     

     

     

     

     

    11
    Mardi 6 Avril 2010 à 07:38
    Marc de Metz

     

     

    J’ai simplement souhaité partager avec vous quelques uns de mes secrets… Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc. Cette auto-médicamentation, cela fait presque six ans que je me l’impose. Pour moi, elle fonctionne très bien !

    10
    Mardi 6 Avril 2010 à 07:36
    Marc de Metz

     

     

    Bonjour Domajj. Je suis certain que chacune et chacun de nous dispose d’une pharmacopée intime et que nous devons nous en servir pour nous soigner et nous protéger. J’aime penser que nous disposons tous du « savoir nous protéger ». Je te remercie de ce commentaire, il me touche une fois encore. @mitié de Metz, ce matin reprise du boulot, je te souhaite une bonne journée. Marc de Metz, je t’embrasse amie.

    9
    Mardi 6 Avril 2010 à 07:32
    Marc de Metz

     

     

    Je sais avoir dépassé la période de l’acharnement… depuis des années. Je ne considère pas, plus cela comme des résolutions, mais comme mes solutions, comme simplement ma façon de faire face et d’aller de l’avant. Merci pour ce commentaire, bonne journée, @mitié de Metz, Marc.

     

     

    8
    Mardi 6 Avril 2010 à 00:08
    zerlina

    c'est très beau, c'est plein de poésie, c'est bien écrit,

    merci pour ces quelques mots (maux ?)

    bizz

    zerlina

    7
    Lundi 5 Avril 2010 à 23:20
    aubert59

    tu as une bonne pharmacie remplie de verbes nouvaux et quand seront-ils dans le dico, tu serais célèbre et tu le mérites bien

    bises

    6
    Lundi 5 Avril 2010 à 22:06

    C'est très joli, Marc ! J'espère que ta santé est bonne malgré tous ces médicaments ! Bonne soirée et amitiés,

    Brigitte

    5
    Lundi 5 Avril 2010 à 19:17
    Roselyne

    Je penserai à ta pharmacie bien spéciale quand l'aide-soignante que je suis cherchera un remède pour ses malades ! Merci du partage original de ces mots qui soignent si bien les maux. Bises/

    4
    Lundi 5 Avril 2010 à 17:53
    michaël

    Impressionnant. Surtout les trois derniers : le frigidaire, le kleenex et le lumixe sont magnifiques. J'espere qu'un jour j'aurais un diagnostique aussi bon. Bonne continuation Marc ( de Metz  )

    3
    Lundi 5 Avril 2010 à 16:49
    Djemaa Pascal

    Le soleil de la Drôme est pour toi ! Bonne semaine ! Pascal.

    2
    Lundi 5 Avril 2010 à 12:19
    Domajj

    Wahou... quel programme !!! j'aime ces mots, j'aime les lire et les relire tant ils me plaisent, me charment, me dérident, me font rire, me distraient.

    Je t'imagine faire tout cela et encore plus et là j'aime vraiment. Tu prends soin de toi dans toute ton entité et ça, ça me réjouit... Tu soignes tout et c'est sûrement comme cela qu'il faut faire... je ne sais si je saurais le faire mais j'ai bien envie d'essayer... ce ne peut-être que sain... enfin il me semble.

    Merci, mon cher Marc, de m'avoir donné cette idée qui me rend plus sereine tout à coup à vouloir simplement m'occuper que de moi...

    Bon lundi de Pâques, ami sincère.

    Je t'embrasse très très fort et @ très vite.

    @mitié de terres de Champagne.

    Ton amie, Domajj. Dame Coquelicot

    1
    Lundi 5 Avril 2010 à 11:25
    sophie

    Ce sont là de bien belles résolutions joliement écrites... Acharne-toi, cela en vaut la peine...

    Amitiés

    Sophie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :