• LIBERTE EGALITE FRATERNITE...

      

     

    Mille hivers
    Mille printemps
    Mille étés
    Mille automnes
    Pour LIBERTE
    Mille millions d’hommes
    Mille millions de femmes
    Mille millions d’enfants
    Sans LIBERTE
    Dans le monde
    D’AUJOURD’HUI
     
    Mille secondes
    Mille minutes
    Mille heures
    Mille jours
    Pour EGALITE
    Mille millions d’hommes
    Mille millions de femmes
    Mille millions d’enfants
    Sans EGALITE
    Dans le monde
    D’AUJOURD’HUI
     
    Mille semaines
    Mille mois
    Mille années
    Mille siècles
    Pour FRATERNITE
    Mille millions d’hommes
    Mille millions de femmes
    Mille millions d’enfants
    Sans FRATERNITE
    Dans le monde
    D’AUJOURD’HUI


    « Les nuits lumières d'or de Metz / 2...Mieux qu’un trèfle à quatre feuilles… »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    10
    Lundi 15 Juin 2009 à 18:51
    Marc de Metz

    Bonsoir Sonja, trois mots si importants pourtant qui depuis des années, de plus en plus sonnent douloureusement car ils ne correspondent à plus rien pour une immense partie des français qui sont dans la détresse. Merci pour ce commentaire Sonja, bonne soirée, @ après Paris… Marc de Metz.

    9
    Lundi 15 Juin 2009 à 18:42
    Marc de Metz

    Bonsoir Fanfan, là, je dois faire très vite… Je peux te remercier mais sans pouvoir m’attarder car je pars demain pour trois jours à Paris pour le boulot. J’ai encore mille choses à faire d’ici mon départ, dans une journée de lundi très bouleversée par Cannelle notre compagne depuis quinze ans. J’en parlerai dès mon retour de Paris… Ces trois mots sur nos frontons perdent chaque jour beaucoup de leur substance cela me scandalise ! Je t’embrasse, @ bientôt avec beaucoup plus de temps. J’ai programmé des nouveaux articles tous les jours, des choses qui me semblent sympa. @mitié de Metz, Marc.

     

    8
    Lundi 15 Juin 2009 à 05:06
    sonja
    Combien vrais sont tes mots... Trois mots qui ne veulent plus rien dire, si ce n'est en théorie. On en parle toujours mais ils ne reçoivent aucun écho. Des mots, rien que des mots. Tu as su très bien nous exprimer les pensées de beaucoup d'entre nous
    7
    Lundi 15 Juin 2009 à 00:17
    fanfan
    joli coup de gueule!! comme tu as raison!! et quand celachangera-t-il? bises
    6
    Dimanche 14 Juin 2009 à 20:54
    Marc de Metz

    Ils le laissent même écrit sur des tas de frontons, bien gravés dans le marbre ou d’autres pierres ! C’est pour moi assez vide du sens originel… Tout va sans ces valeurs dans notre France d’aujourd’hui, celle de depuis quelques temps… Je t’embrasse, @mitié d’ici, de Metz à 150 km de toi.

    5
    Dimanche 14 Juin 2009 à 20:13
    eva48
    égalité
    fraternité
    qu'y disait
    éva
    4
    Lundi 5 Mai 2008 à 21:31
    Marc de Metz
    Un monde trop privé de LIBERTE d'EGALITE et de FRATERNITE...

     

    Ho que oui Moun ! mais je nous crois avoir quand même le droit à nos petits malheurs et bobos de « nantis »… Ce que je crois que nous n’avons pas le droit de faire c’est d’oublier ces millions de vie dans la désespérance et l’anéantissement. J’ai besoin de temps en temps de m’en parler pour ne pas en effet ne me savoir que nombriliste… Merci de ce très beau commentaire, merci pour ces peuples. @ bientôt, Marc

    3
    Lundi 5 Mai 2008 à 11:56
    Bonjour Marc, Tout à coup, nos petits bobos, nos desideratas, notre nombril paraissent bien dérisoires ! C'est toujours bon de le rappeler Merci et amitiés
    2
    Vendredi 21 Mars 2008 à 23:38
    Marc de Metz

    Privés de LIBERTE d'EGALITE et de FRATERNITE...

     

    Bonsoir Colette, je suis touché que ce texte puisse t'avoir parlé et je te remercie de ton superbe commentaire. Je te souhaite une douce nuit, bien à l'abri de ce coup d'hiver que nous subissons depuis hier. Amitiés de Metz, Marc.

     

    1
    Vendredi 21 Mars 2008 à 20:39
    COLETTE
    MILLES MERCI S EST MAGNIFIQUE bonsoir MARC bisous colette
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :