• Le temps des meilleurs copains...

    MP-Ma-po-sie-mes--crits-07-09.jpg

     

     

     

     

    Dans l’âge de chercher le Monde autour de soi

    Avoir un ami avec soi pour ne pas avoir peur

    S’aimer audacieux à deux dans de beaux émois

    Se confronter à d’autres émotions que le bonheur

     

    Aimer s’échapper de la chaleur douce de la maison

    Partir à l’aventure pour se savoir qui être dans la vie

    Vivre heures libres sans autorité exigeant la raison

    Jouer à être grand le temps de ne l’être qu’entre amis

     

    Partager entre copains les secrets de ces escapades

    Dans l’âge de se confronter à la vie cela est précieux

    S’aimer dans la liberté de vivre ses propres passades

    Aimer le faire avec un ami que l’on choisi courageux

     

    Poser mille regards à deux sur du Monde les mystères

    C’est se vouloir secrètement grandir plus vite ensemble

    Bonheur de rentrer chez soi après avoir connu des misères

    La vie sait faire avoir à des copains un cœur qui tremble

     

     

     

     

    « Paroles d'espoir par Jacques Salomé ...Vingt de mes "autour" du Centre Pompidou-Metz / 18... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    14
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 23:10
    gavroche

    bonjour quelle meilleur compagnie que celle de l'amitie partagee

    beau texte bonne journee  amities

    13
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 13:44
    Marc de Metz

     

     

    J’ai des souvenirs extraordinaires de ces amitiés d’enfance.

    Elles sont « magnifiées » puisque j’ai perdu de vu tous ces copains et copines.

    Nous déménagions bien trop souvent…

    @mitié de Metz, Marc.

     

    12
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 13:43
    Marc de Metz

     

     

    Ce texte m’est inspiré par ma frustration de n’avoir pas dans ma vie aucun de mes copains d’enfance, tous perdus de vue après près de 20 déménagements en compagnie de mes parents… @mitié de Metz, Marc.

    11
    Mercredi 24 Novembre 2010 à 13:38
    Marc de Metz

     

     

    Merci l’ami…

    Je m’invente des copains d’enfance car je n’en ai aucun dans ma vie d’adulte.

    Tous ceux que j’ai eus n’existent plus que dans mes souvenirs.

    Fils de militaire, je ne suis jamais alors resté en place.

    @mitié de Metz, Marc.

     

    10
    Vendredi 12 Novembre 2010 à 10:57
    Marc de Metz

     

     

    Je n’ignore pas combien les amitiés d’enfance sont celles qui nous ont construits en tant qu’individus qui alors ne nous sentions « libres » que dans cette vie partagée avec nos copains et copines, temps que nous aimions soustraire à l’autorité de nos parents… Je garde de ces souvenirs ceux de moments extraordinaires pendant lesquels j’existais et je me rappelle tout ce qu’alors j’attendais de ma vie… Je t’embrasse Marielle, très fort. Depuis dimanche, je partage mon temps libre et celui que j’accorde à ce blog et aux vôtres avec Chronique qui passe quelques jours en notre compagnie, pour découvrir l’automne lorrain et passer ici de bons moments dans notre amitié. Marc de Metz.

    9
    Vendredi 12 Novembre 2010 à 10:48
    Marc de Metz

     

     

    Merci Corinne, si je possède des mots pour traduire par l’écrit ce qu’est toujours pour moi l’amitié, j’en possède d’autres qui eux me permettent de ne plus jamais, depuis des dizaines d’années, de prétendre m’imposer dans une amitié dans laquelle je ne me sens plus le bienvenu, avec mes défauts et mes qualités… J’ai renoncé à tout donner en amitié, à tout pardonner en amitié, à tout subir en amitié… Si pour moi l’amitié est un lien que je considère sacré, je ne la considère plus jamais mériter que je me renie pour y garder une place et j’accepte toujours l’idée qu’une amitié puisse comme d’autres avant elle ne pas durer une vie entière… Merci pour ce très beau commentaire, j’ai bien moins de temps à consacrer à mon blog et aux vôtres car depuis dimanche, je partage de très beaux moments d’amitié avec une amie en visite ici, encore pour quelques jours… @mitié de Metz, Marc.

    8
    Vendredi 12 Novembre 2010 à 10:38
    Marc de Metz

     

     

    La vie m’a imposé d’apprendre depuis longtemps que des amis ne le sont et ne le restent que tant que la relation entre eux et moi n’est pas détruite par une suite de comportements qui peuvent la rendre difficile, voire impossible… Mais comme il faut des amis dans la vie, d’autres y entrent quand d’autres en sortent, et cela dure le temps que chacun souhaite donner à cette amitié. J’ai appris à ne jamais me retenir de force dans une amitié lorsqu’elle a perdu sa « magie »… Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

    7
    Jeudi 11 Novembre 2010 à 17:18
    Marc de Metz

     

     

    Merci de ta visite et de ce commentaire très sympathique.

    @micalement, Marc de Metz.

    Bonne soirée.

     

    6
    Jeudi 11 Novembre 2010 à 15:52

    Merci pour ce poème, Marc.

     

    Avoir des amis, c'est important.

    5
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 23:13
    flipperine

    il est bon des amis sur qui on peut compter mais il faut savoir les choisir et je dirai même les tester si on a été déçu par d'autres auparavant

    les véritables amis sont rares et pourtant nécessaires à notre vie, seul on ne peut rien

    bises

    4
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 22:17
    cronin

    bonsoir Marc

    Merci de nous offrir un très beau texte sur l'amitié.

    L'amitié, pour moi est un lien sacré... les vrais amis sont ceux qui vous soutienne dans la vie, sont toujours présents, lorsque détresse ou changement de vie intervient... ceux ci se compte généralement sur les doigts d'une seule main...

    j'ai ce mot "amitié", comme un lien sacré. Je respecte la valeur de ce mot.

    Trouver une écoute, un partage, une affinité...

    Tes mots sont beaux sur ce mot qu'est "l'amitié". Je crois que cette communauté, y a trouver un ami...depuis, il continue de marcher avec eux, au gré de ses saisons du coeur et de l'âme...

    Merci pour ce fort beau poème.

    Reçois mes roses d'amitié. Excellente fin de soirée à toi. Corinne (Cronin)

    Bouquet naturellement odorant aux senteurs douces et épicées des roses parfumées et de leur feuillage d'accompagnement (menthe, lavande,thym, feuille de jasmin,... selon saison). Ce bouquet est étudié pour le plaisir des sens, le plaisir des yeux, mais aussi la conquête de l'odorat.

    3
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 19:54
    Marielle

    Bonjour Marc

    C'est vrai aussi pour une "copine"....avoir les même désirs,    les mêmes angoisses...les mêmes secrets... des escapades...se sentir grand.. et libre à deux...ce sont de merveilleux moments...pour moi c'est dans la nuits des temps, merci quand même de cette évocation. Je t'embrasse, Marielle.

     

    2
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 14:53

    ce texte est poético romantique , il a toute la douceur de l'amitié .....celle qui nous aide à vivre et se surpasser ..............tes mots sont tous trés bien choisis .... bravo , merci............bonne journée à toi

    amitiés

    sumadrad.c

    1
    Mercredi 10 Novembre 2010 à 11:24

    Bonjour Marc,

    L'amitié à l'état pure, qui nous fait parager nos angoisses, bonheurs, désirs d'avenir... merci pour ce beau texte.

    Bonne journée

    @mitié

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :