• Le racisme expliqué à ma fille / Tahar Ben Jelloun...



     

    La lutte contre le racisme doit être un réflexe quotidien. Notre vigilance ne doit jamais baisser. Il faut commencer par donner l’exemple et faire attention aux mots qu’on utilise. Les mots sont dangereux.

     

    Certains sont employés pour blesser et humilier, pour nourrir la méfiance et même la haine. D’autres sont détournés de leur sens profond et alimentent des intentions de hiérarchie et de discrimination.

     

    D’autres sont beaux et heureux. Il faut renoncer aux idées toutes faites, à certains dictons et proverbes qui vont dans le sens de la généralisation et par conséquent du racisme.

     

    Il faudra arriver à éliminer de ton vocabulaire des expressions porteuses d’idées fausses et pernicieuses. La lutte contre le racisme commence avec le travail sur le langage…

     

    Le racisme expliqué à ma fille.

    Tahar Ben Jelloun.

    Editions du Seuil.

     

     

     

     

    « Senryû : Deux cygnes...Tanka : Confidences... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    12
    tetedemort
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:18
    tetedemort

    je ss 1 fille de 17ans jé lu tn article sur le racism il é magnifque je vs respecte bcp é mrc

    11
    oumaya
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:18
    oumaya

    merci pour ctte information

    10
    Samedi 8 Janvier 2011 à 10:48
    Marc de Metz

     

     

    « je ss 1 monsieur de 57 ans jé lu tn commentaire sur ce rasism » il est touchant et agréable à découvrir. Je te remercie de ta visite et de l’avoir signée de cette façon.

    Je te souhaite une très belle année et de ne pas être dans ta vie confronté à cet odieux racisme qui abime trop le Monde. @micalement, Marc de Metz.  

     

    9
    Lundi 20 Septembre 2010 à 07:16
    Marc de Metz

     

     

    Merci de la visite.

    Merci pour ce merci.

    Bonne journée.

    Marc de Metz.

     

    8
    Mardi 11 Novembre 2008 à 19:33
    Marc de Metz

    Bien involontairement, puisque je le crois naturellement, je suis en alerte pour que justement tout ne se reproduise pas… Pourtant cela ne cesse de se reproduire car je ne suis pas l’unique acteur de ce qui se passe dans le Monde et dans ma vie déjà. Merci Dana et je te souhaite que cette lecture comble tes besoins et te conforte dans tes certitudes. @micalement, Marc.

    7
    Dimanche 9 Novembre 2008 à 20:16
    Marc de Metz

    J’avais quatorze ans lorsque j’ai participé à un débat sur le racisme.

    Je n’ai jamais oublié que le fait de constater une différence ce n’était pas du racisme.

    Bien entendu qu’il n’est pas question d’uniformiser la Vie, la Culture, les origines.

    Il n’est question que de dire que rien ne justifie de mépriser quelqu’un juste parce qu’on ne le connait pas ou qu’on ne le reconnait pas comme des nôtres.

    Il n’est pour moi question de pouvoir être l’ami d’un humain de couleur, d’un humain juif ou musulman, d’un humain pauvre, d’un humain hétéro comme d’un humain homo rien que pour ses qualités intrinsèques et surtout pas pour quoi que ce puisse être d’autre.

    Je vis dans la Vie sans être raciste, sans être rien d’autre que très occupé à fuir les « méchants » et à rechercher la compagnie des « gentils »…

    Je t’embrasse, @mitié, Marc

    6
    Dimanche 9 Novembre 2008 à 09:05
    Je vais lire ce livre...
    Merci Marc de Metz. Être en permanance en veille pour ne pas reproduire le passé...
    Belle journée à toi
    5
    Vendredi 7 Novembre 2008 à 00:22
    Melly
    dire que les Français sont des "frogs", c'est du racisme de la part des anglais ?

    moi je n'ai jamais compris ce qu'était le soi-disant "racisme" ; il est évident qu'il a des pays différents, des peuples différents avec leurs façon de vivre et de penser différents,  et je n'appelle ça du racisme que de le constater - et je trouve dommage de vouloir "uniformiser" le monde ! -
    la différence c'est ce qui rend le monde intéressant !

    et personne ne peut prétendre que sa façon de voir, sa façon de vivre est mieux pou pire que celle des autres....
    On ne peut pas dicter non plus aux autres peuples d'autres pays comemnt ils devraient penser et vivre !

    mais bon, allez, je ne vais pas "refaire le monde" sur mon clavier ce soir , même si c'est avec Toi !!

    Breizhmitiés (amitiés bretonnes)
    4
    Lundi 31 Mars 2008 à 23:36
    Marc de Metz
    Le racisme expliqué à ma fille / Tahar Ben Jelloun

    Merci de cette réaction, dans mon absolu, mon idéal, aucun mot ne devrait avoir jamais servi ni le racisme, ni la xénophobie. Mais ce n’est qu’une utopie de plus et je pense à tous ceux qui sont victimes de MOTS de gestes et d’actes blessants, humiliants et dégradants. Amicalement, de Metz, Marc.



    3
    Dimanche 30 Mars 2008 à 16:04
    Souvent les mots font plus de mal que l'on ne voudrait et le racisme doit disparaître.
    2
    Samedi 29 Mars 2008 à 13:27
    Marc de Metz
    Le racisme expliqué à ma fille / Tahar Ben Jelloun


    Oui, savoir écrire des mots doux qui frappent fort la conscience des femmes et des hommes c’est une caresse pour l’humanité. Ils sont percutants dans des esprits enclins à ne pas aimer la différence, à ne pas laisser leurs peurs au portique de leur vie, à ne pas trouver dans les autres du mystère et de la magie…

    Je n’ai jamais ressenti ni racisme ni xénophobie et je m’en félicite car je suis là moins méfiant et moins CON ! Amicalement, Marc.

    1
    fab
    Samedi 29 Mars 2008 à 08:11
    fab
    les mots sont comme les mains, si doux pour une caresse, si dure pour frapper big bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :