• La revanche de Hans Osterch...

    Une oeuvre réinventée 1 Marc de Metz 09 04 2013

     

     

     

     

    Cette vielle photo jaunie date de 1872.

    Le nom de son auteur est encore inconnu.

    Pourtant, la même année elle a fait scandale à New-York.

     

    A l’époque aux Etats-Unis la maternité était sacralisée.

    Elle a été prise lors d’une exposition d’art dit confidentiel.

    Personne ne parlait alors d’art Moderne ou Contemporain.

    L’artiste était un sculpteur très réputé pour son classicisme.

    Hans Osterch était autrichien par son père.

    Le titre de cette œuvre : « Maternité » aura été sa perte.

    L’église très puissante s’est déchainée contre lui.

    Elle a été rejointe par les ligues de défense de la famille américaine.

    Sa sculpture a alors disparue et a été considérée comme détruite.

     

    En fait, elle a été retrouvée à Toronto à la fin de l’année dernière.

    Elle va être mise en vente à Paris en mai prochain.

    Le prix de départ des enchères est fixé à un million d’euros.

    Pour alimenter le suspens, cette vieille photo est la seule autorisée.

    Je trouve extraordinaire le destin de cette œuvre si controversée.

    Hans Osterch est mort en 1898 en Autriche, oublié de tous. 

     

    Pour en voir plus, je vous recommande de cliquer sur :  Une oeuvre réinventée 2 Marc de Metz 09 04 2013

    Un lien vous permettra de faire une découverte incroyable.

    En effet, j’ai trouvé sur Internet une photo récente de cette sculpture.

         

      Une oeuvre réinventée 2 Marc de Metz 09 04 2013

     

     

    « Vu à Metz / Un canard sur la Moselle...Metz / Chantier place de la gare... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    13
    Mardi 9 Avril 2013 à 11:10
    kris

    oui moi j'ai cliqué sur le lien pour me rendre compte que l'artiste s'appelle MArc de metz et il est encore bien vivant... (ou bon vivant...) et que son imagination dépasse  tout ce que nous pouvons imaginer ds nos chaumières.

    bravo tu me fais douter ... cela fait marcher un peu mes méninges

    bonne journee de printemps enfin !

    12
    Mardi 9 Avril 2013 à 09:26

    J'ai LU tout ton article Monsieur Marc de Metz mais je me suis refusée à cliquer sur la photo.... car le fait de penser que tu avais fait une manipulation était prédominante.....et puis il faut te laisser aussi le plaisir de nous répondre 

    Gros bisous et belle journée

    Chronique

    11
    Lundi 8 Avril 2013 à 20:58
    Steph/Lotus

    Tu as 7 jours de retard Marc ! Tu serais pas enceinte ? mdr

    Bah oui j'ai cliqué, j'ai ri, et même pas fâchée je suis lol bisous

    10
    Lundi 8 Avril 2013 à 20:20
    Marc de Metz

     

     

    Ton commentaire me fait très plaisir, très !

    Je crois savoir qu’il est agréable de rire...

    Merci, bises Escargotine, bonne soirée.

    Marc de Metz.

     

    9
    Lundi 8 Avril 2013 à 19:46
    escargotine

    tu me fais bien rire !!!! bonne soirée fleurie - bises

    8
    Lundi 8 Avril 2013 à 18:05
    Marc de Metz

     

     

    Merci Marc.

    Pour que vous en sachiez tous plus, j’ai mis à la fin de cet article un lien.  Il devait normalement satisfaire la totalité de votre intérêt ou curiosité.

    Si tu devais avoir trouvé d’autres informations sur Hans Osterch j’en serais étonné mais sur Internet rien ne semble impossible.

    @micalement, Marc de Metz.

     

    7
    Lundi 8 Avril 2013 à 18:01
    Marc de Metz

     

     

    Dire que tu es de celles qui pensent comme moi (et le regrettent) que nos visiteurs (ses) ne lisent pas les articles où pas complètement ! Je prends le fait que tu n’aies pas su là faire la part des choses entre vrai et inventé. Cela me fait très grand plaisir mais il est vrai que je me suis appliqué pour que tout semble authentique. Merci pour ce plaisir, bisou, Marc de Metz. Bonne soirée et @mitié.

     

    Suggestion : toujours tout lire dans mes articles avant de laisser un commentaire…

     

    6
    Lundi 8 Avril 2013 à 17:49
    Marc de Metz

     

     

    J’ai beau m’appliquer pour tout dire, tout montrer, tout avouer quand je fais des trucs et au final il y en a des qui me lisent et pensent pouvoir trouver mieux que dans mes articles pour en savoir plus sur Internet. Je prends cela comme un très beau compliment… Précision : je n’ai pas le droit de finir ces trucs car mon imagination ne me le pardonnerait pas et c’est mon amie depuis toujours. Bises Anniclick de Truc la Pissote. Je te souhaite une belle soirée de monitrice de centre aéré nocturne. Je reste solidaire. @mitié, Marc de Metz.

     

     

    5
    Lundi 8 Avril 2013 à 17:43
    Marc de Metz

     

     

    C’est un point de vue que je vais accepter…

    C’est surtout une façon de ne pas brider mon imagination.

    Filou : je prends ! Cela me fait rester jeune !

    Bonne soirée, bises, Marc de Metz.

     

    4
    Lundi 8 Avril 2013 à 15:56
    @nnie54

     Tu voudrais nous faire croire de choses..petit filou ! 

    @nnie

    3
    Lundi 8 Avril 2013 à 09:38
    Anniclick

    Voyons voyons ... vite, je cherche dans gogolle-images et voilà ce que je trouve à ce nom de Hans Osterch ! Maaaaaaaaarc, c'est quoi c't'histoire encore ? rhoooo...

    Hebergeur d'image

     

    Pas étonnant qu'il sorte de tels bébés-lapins de ce ... de cette oeuvre contemporaine !

    Toi alors, t'as pas un peu fini, on va tous se balader ce jour avec un sur la tête !

    M'en vais chercher les oeufs d'Noirette moi ...

    Bisous et à bientôt !

    Anniclick

    2
    Lundi 8 Avril 2013 à 09:09
    chronique

    Tu ne serais pas entrain de nous mener en bateau .... Moi j'y vois une belle manipulation de photos et de mots..... mais je peux me tromper ... enfin .

    Gros bisous et belle journée

    Chronique

    1
    Lundi 8 Avril 2013 à 07:37

    Tu viens d'éveiller ma curiosité, je vais tout de suite essayer d'en savoir plus!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :