• L'amour vache... entre une biche et un lapin !

     



    Ma poule, avait beau être plate comme une limande, souffler comme un phoque pendant l’amour, rire comme une baleine après, elle avait du chien à revendre.

    Cela me flattait et me rendait chaud lapin.

    Au lit c’était une vraie panthère lorsqu’elle l’avait décidé.
     

    Elle était aussi têtue comme une mule et bien que cela n’aurait jamais du casser trois pattes à un canard, si j’avais même pas dix minutes de retard, elle me traitait comme un chien. 


    Pour ça c’était une sacrée souris qui détestait faire le pied de grue, qui avait un appétit d’oiseau mais pas pour la bagatelle.

     

    Elle savait aussi lire en moi comme dans un livre ouvert alors qu’elle était myope comme une taupe et j’adorais ses yeux de caille. 


    Pour me faire craquer, lorsqu’il n’y avait pas un chat, elle me chauffait avec ses yeux de biche.

     

    Son regard me rendait muet comme une carpe lorsqu’elle me tirait les vers du nez pour savoir pourquoi je n’étais pas par exemple frais comme un gardon.

    J’ai souvent essayer de noyer le poisson pour ne pas lui donner le bourdon et pour ne pas qu’elle verse des larmes de crocodile. 

    J’acceptais tout d’elle car à ses côtés j’étais fier comme un coq, aussi fort qu’un bœuf, aussi rusé qu’un renard. 

    Elle me rendait chèvre, je me sentais alors aussi mal qu’un crapaud mort d’amour. 


    J’avais parfois envie de gueuler comme un putois alors que je ne filait devant elle que doux comme un agneau.

     

    Si j’avais été malin comme un singe,pour cesser d’être pris pour un pigeon, je me serais inventé une fièvre de cheval avant de filer comme un lièvre

    Je pouvais planter cette bécasse pour aller retrouver mon pote avec qui j’étais copain comme cochon avant de la rencontrer. 


    Un matin, alors que je dormais à ses côtés comme une carpe, j’avais pas eu besoin après l’amour de compter les moutons, elle m’a réveillé et m’a dit : c’est fini !

     


    Là j’ai compris qu’elle avait revu son ex, ce requin aux dents longues qui était stupide comme un âne car il l’avait plaqué pour une dinde avec une langue de serpent. Ce type est un vrai rat ! Moi, je me cherche une autre souris depuis alors je ressors en boite pour y faire le paon et me trouver une poulette.

     

       

            

    « Marchés de Noël à Metz / Les illumination de Metz-sous-Noël...Marchés de Noël à Metz / La grande crèche et le sapin de Noël... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    34
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 23:04
    gavroche
    plus d'animaux que dans une basse-cour
    je me suis amusee en vos lisant
     bon mardi
    33
    Vendredi 24 Décembre 2010 à 18:13
    Marc de Metz

     

     

    Bonsoir et joyeux Noël, pour vous dans quelques heures. Lorsque je trouve une invitation à découvrir un blog, curieux je vais le plus souvent le découvrir mais en déplorant toujours que celles et ceux qui lancez ces invitation à aller vous lire, vous n’ayez pas laissé le moindre commentaire sur l’un des plus de 3 000 articles que j’ai déjà publiés ! En fait, je ne vais moi jamais me permettre de faire comme vous car je ressens ce genre d’attitude comme simplement grossière car si vous considérez que votre blog doit être découvert, il serait tout aussi normal que vous laissiez à celles et ceux que vous interpellez le sentiment d’avoir été lu et peut-être même apprécié ! @micalement, Marc de Metz.

    32
    Vendredi 24 Décembre 2010 à 16:28
    fermaton.over-blog.c

    Bonjour,

    Vous êtes cordialement invité à visiter mon blog.
          
    Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com), présente le développement mathématique de la conscience humaine.

    La Page No-9, QUE SON LES RÊVES DES QUÉBÉÇOIS ?

    THÉORÈME DU QUÉBÉÇOIS

    La Page N0-26, LE THÉORÈME DE L'AMOUR

    Cordialement

    Clovis Simard

    31
    Mercredi 1er Décembre 2010 à 06:53
    Marc de Metz

     

     

    Merci, j’avais alors répondu à une proposition d’un jeu d’écriture ici sur OB.

    Je m’étais beaucoup amusé en écrivant ce texte.

    Merci de ton commentaire, bonne journée, @micalement. Marc de Metz.

     

    30
    Mardi 30 Novembre 2010 à 22:29
    Sylvie

    J'ai pris un véritable plaisir à lire ton texte ..... les métaphores sont excellentes .. merci de cette " récréation" ...  Bien amicalement! sylvie

    29
    Mercredi 21 Octobre 2009 à 12:41
    Marc de Metz

    Je suis plus amusé que fier de l’avoir écrit.

    Moins facile d’écrire l’humour que la tristesse…

    Pourtant je suis ici un « comique »…

    Merci de ce sympathique commentaire.

    @micalement, Marc de Metz.

    28
    Mardi 20 Octobre 2009 à 22:39
    Callophrys
    tu dois etre fier comme un coq d'avoir pondu un article aussi fute et affute!
    27
    Mardi 20 Octobre 2009 à 19:40
    Marc de Metz

    Ravi que tu te sois amusée en lisant ce texte.

    Je me suis moi aussi bien réglé en l’imaginant.

    Bonne soirée, @mitié de Metz, Marc.

    26
    Mercredi 29 Juillet 2009 à 11:15
    Marc de Metz

    J’apprécie qu’une femme de beau mots et de belle sensibilité comme celle que je te sais être trouve ce texte « génial »… J’ai pris un immense plaisir à faire parler ce pauvre « type » complètement dépassé par cette belle « poule »… Bonne journée Corinne, je t’embrasse, Marc de Metz.

    25
    Mercredi 29 Juillet 2009 à 11:08
    Marc de Metz

    J’ai eu la chance de ne pas vivre cela tout seul et heureusement ! Je sais m’être servi de tout ce que je peux avoir appris de ce qui se passe dans un couple pour avoir imaginé traduire, cette grande science « conjugale » de cette façon. Je me suis régalé à le faire, cela je peux l’avouer. Merci de ce commentaire, il m’est très précieux car il me donne envie de récidiver avec d’autres mots. Belle journée à toi Luminelle, je t’embrasse, Marc de Metz.

    24
    Mercredi 29 Juillet 2009 à 10:42
    Marc de Metz

    Voici un nom de chanteur qui me fait faire un retour en arrière lorsque je participais à des boums jeune ado à Nice… @micalement, Marc de Metz.

    23
    Mercredi 29 Juillet 2009 à 10:20
    Marc de Metz

    Brigitte, j’arrive à ne pas avoir trop « honte » de m’être compromis dans ce genre car j’aime l’humour et si je devais n’écouter que moi j’abuserais de mon goût de l’humour et même du noir dans des articles sur mon blog… Je me retiens ! Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

    22
    Mardi 28 Juillet 2009 à 21:05
    Bonoir Marc. Jolie fable animalière : beaucoup d'animaux y trouvent leur place. Amitiés à toi
    21
    Mardi 28 Juillet 2009 à 15:14
    vince
      au poil! (comme dirait Demis Roussos).
    20
    Mardi 28 Juillet 2009 à 11:55
    Luminelle

    MDR !!!
    Vraiment excellent ce texte... Parler d'un éventuel vécu avec tous ces mots,
    allège le côté obscur ! J'aime cet humour décalé.
    Merci à toi pour cette réédition.
    Bonne journée. Bisous. Lumi

    19
    Mardi 28 Juillet 2009 à 09:33
    Corinne
    wouah c'est génial
    une sacrée poule lol

    bisous et bonne journée
    18
    Dimanche 5 Avril 2009 à 19:20
    Marc de Metz

    Hevie, ce que tu décryptes de moi dans ces lignes, c’est une autre partie de moi, une partie sans doute d’avant… Il m’en reste assez de bons souvenirs pour en parler mais de cette façon là, à ma manière. Je t’embrasse, bonne soirée, @mitié, Marc.

     

    17
    Samedi 4 Avril 2009 à 08:35
    Et bein dis donc Marc...t'es un vrai gentleman au lit...tout de même quelles émotions tu nous décris là...tu vas faire des jaloux !
    Je t'embrasse très fort
    Hévie
    16
    Vendredi 21 Novembre 2008 à 14:53
    Marc de Metz

    Je viens de retrouver une série complète de commentaire laissés par moi sans réponse et je vous prie, je te prie de bien vouloir m’en excuser car celui-ci fait partie de ces oubliés… Je n’y réponds qu’aujourd’hui le vendredi 21 novembre !

     

    Seulement quelques « vacheries » me semble t-il… Merci pour ce commentaire et de ta visite dans ces mots là. @micalement, Marc.

    15
    Jeudi 13 Novembre 2008 à 01:39
    Léa sans moustache
    Quelle bestialité! Bises.
    14
    Lundi 11 Août 2008 à 17:15
    Marc de Metz

    Merci beaucoup, j’aime le faire : rire la vie, même ma vie et je tache de ne pas trop en abuser car j’en remplirais alors mon blog. Mais je sens bien que je vais bientôt devoir récidiver… Je te remercie de ton commentaire. Amicalement, Marc de Metz.

    13
    Dimanche 10 Août 2008 à 13:15
    marlou
    J'aime ce sens de l'humour qui se rit de la vie...Amitiés, Marc
    12
    Samedi 26 Juillet 2008 à 18:02
    Marc de Metz

    Je crois n’avoir aucun mérite puisque je n’ai que celui d’aimer m’amuser avec ces jeux de mots. Merci de ton passage MC, je t’embrasse très fort et je te souhaite un bon dimanche. @ bientôt. Amitié, Marc.

    11
    MC
    Vendredi 25 Juillet 2008 à 10:34
    Bravo, encore une prouesse... Avec les expressions, c'est très réussi !
    10
    Lundi 10 Mars 2008 à 21:35
    Marc de Metz
    Bonsoir Christophe,
    Merci de me dire que tu as aimé ce texte dans lequel je joue avec les animaux que j’aime beaucoup aussi. J’ai pris beaucoup de plaisirs à écrire ce texte « L’amour Vache entre une biche et un lapin.
    Je me suis aussi bien amusé en écrivant encore sur les animaux et je te mets le lien de ce billet :
    Je devine ce que vous êtes en train tous les deux de traverser, je pense à vous et je suis ravi au moins de savoir que cette tempête que vous avez subie aujourd’hui aura épargnée votre maison à Erquy.
    Je t’embrasse, à partager avec JiPi et que tout aille le plus piano va sano possible pour vous deux…
    Aux mecs d’Erquy les gars de Metz elle aussi la venteuse aujourd’hui. @+ Marc
    9
    Samedi 8 Mars 2008 à 10:29
    christophe
    J'aime beaucoup : l'écrit d'une part et l'utilisation de toutes ces expressions avec les animaux d'autre part. J'aime beaucoup ces "expressions"justement très explicites et qui quelque part sont un hommage aux animaux. Voilà j'aime c'est tout!! bies à vous deux
    8
    Vendredi 7 Mars 2008 à 14:40
    Marc de Metz
    Bonjour, je t'ai répondu sur ton blog, ici je me dois juste préciser que ma poule n'est pas Carla. C'est un Bernard qui n'est pas hermite donc pas le Bernard l'hermite... et heureusement pour moi... Bonne journée à toi. Amitiés de Metz.
    7
    seb
    Vendredi 7 Mars 2008 à 13:52
    Ta poule s'appellait-elle Carla, par hasard ?
    6
    Vendredi 7 Mars 2008 à 13:35
    Marc de Metz

    Merci Colette, je suis un peu de tous ces annimaux, mais j'espère être moi le plus souvent. Bises et très bonne journée à toi. Marc

    5
    Jeudi 6 Mars 2008 à 13:01
    colette
    MAIS TU EST FUTER COMME UN RENARD OU MALIN COMME UN SINGE ? ? trés joli merçi bisous colette
    4
    Jeudi 14 Février 2008 à 20:35
    Marc et Bernard de M
    <o:p>

    Je ne sais pas si Monsieur de La fontaine aurait apprécié, ce que je sais c’est m’être beaucoup amusé à le faire. J’ignorais avant cet exercice que les animaux imageaient autant notre quotidien. Ce fut du plaisir pour moi. Dire que j’en ai en plus oublié beaucoup. Merci pour ce commentaire. Bises, @+ Marc<o:p></o:p>

    </o:p>
    3
    Jeudi 14 Février 2008 à 00:35
    marinachili
    Quelle fable! La Fontaine en serait jaloux! Eh non, je ne suis pas encore couchée! A Paris il n'est pas plus tard qu'à Metz! Bises
    2
    Samedi 9 Février 2008 à 14:24
    Marc et Bernard de M
    Merci le renard qui adore le renard qui est mis lui dans cette fable annimalière, ce que j'ai pensé à faire rien que pour que tu réagisses et bien c'est GAGNE ! Je suis donc aussi (presque) rusé qu'un vrai renard ! Waouh !
    1
    Samedi 9 Février 2008 à 07:03
    Le renard
    Bravo pour ce billet. Pom, Pom, pom, pom, vive "les animaux du monde". J' adoooooore ! Le renard
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :