• HOMONYMIE...


    MP-Ma-po-sie-mes--crits-07-09.jpg

     

     

    Ils vivent sur l’île…

     

    Elles sont jetées les lourdes ancres

    La mer sombre est presque d’encre

    Sur le ponton déserté traine un saut

    Peut l’y avoir oublié ce soir un sot

    Il est peut-être encore rempli de son

    Sur l’eau courent de nombreux sons

    Sur la plage un poulain prend un bain de mer

    Le surveille un jeune garçon étrillant sa mère

    Le bar au bout de la jetée a des volets verts

    S’en échappe la musique que font les verres

    La surface de soie du lagon se plisse près de la terre

    L’orage finissant au delà de la passe va bientôt se taire

    Les pécheurs fatigués préparent les appâts avec du pain

    L’île se ganse d’un feston dentelé dessiné par les grands pins

    Entre l’église et le temple sont rassemblés les plus jeunes

    Leur mère cuisine car la nuit tombée personne jamais ne jeune

    Le jour glisse dans une soirée sous les alizés au long des mois

    Dans le Pacifique auprès des autres aucun n’impose son moi

    La vie y est collective dans les jardins embaumés et les cours

    Chaque jour coincé entre deux autres n’y est jamais plus court

    La nuit tombe sur le village et le dernier bateau rentre au port

    Derrière les haies d’hibiscus j’entends là le repas des porcs

    Chanceux ils ne débuteront pas la soirée fumants sur un plat

    Bientôt dans la nuit disparaitra l’horizon devenu plat

    Demain longtemps très loin au large iront pêcher les pères

    Autour de l’île les barques affrontent le grand large par paire

    Au soir le retour des pères fourbus protège les siens de la faim

    Trop sont restés derrière l’horizon dans une absence sans fin

         

     

     

    « Une preuve par deux que le farniente existe...Loin d'une Croisette le port de plaisance de Metz... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    14
    Mercredi 4 Août 2010 à 20:15
    Marc de Metz

     

     

    Merci pour « joli ».

    Merci pour « comme d’habitude ».

    Bonne soirée à toi.

    @micalement, Marc de Metz.

     

    13
    Mardi 3 Août 2010 à 18:41
    coockers

    ...Joli participation    comme d'habitude......

               Bonne soirée         C...

    12
    Mardi 3 Août 2010 à 07:06
    Marc de Metz

     

     

    Comme toi, je trouve que le nouveau défi que propose Régis, mérite d’être noté.

    Je l’ai moi noté au point que cette fois, j’ai eu cette inspiration pour y répondre.

    @mitié de Metz, Marc. Bonne journée Covix.

     

    11
    Lundi 2 Août 2010 à 20:46

    Bonsoir marc,

    Oui, un bien beau défit, que j'ai noté.

    bonne soirée

    @mitié

    10
    Lundi 2 Août 2010 à 17:06
    Marc de Metz

     

     

    Je ne rêve que de partager ce genre de vie, là-bas…

    Merci Solange pour ce commentaire, @mitié de Metz.

    Bonne fin de journée à toi.

    Marc.

     

    9
    Lundi 2 Août 2010 à 16:50
    Solange

    Un très beau texte qui donne envie d'aller voir cette île. Défi relevé avec brio.

    8
    Lundi 2 Août 2010 à 16:06
    Marc de Metz

     

     

    Je sais avoir, « fait » ces mots pour peindre un tableau. Celui de l’idée que j’ai envie de me faire de la vie encore possible dans les îles les plus éloignées des grands circuits dans cet immense Pacifique où se trouve ma terre de naissance la Nouvelle Calédonie. J’ai en moi des milliers d’impressions que je détiens de par mes souvenirs ou de part mon imaginaire et là je sais les avoir simplement mélangées… Je t’embrasse Marielle et je le fais en te remerciant pour ce commentaire qui me fait très plaisir. Bonne fin de journée amie. De Metz, avec mon amitié, Marc. @ bientôt.

    7
    Lundi 2 Août 2010 à 16:02
    Marc de Metz

     

     

    J’ai découvert ton écriture grâce à ce sympathique commentaire déposé là sous ma contribution à ce très beau nouveau défi proposé par Régis / Abeille50. A mon tour de te dire que je trouve ton texte sublime et talentueux. Le Moyen-âge est ma période préférée et que tu aies mis tes mots dans cette époque me ravit.

    Merci pour ce commentaire, il me fait très plaisir.

    @micalement, Marc de Metz.

    Bonne fin de journée.

     

    6
    Lundi 2 Août 2010 à 15:56
    Marc de Metz

     

     

    Merci amie.

    Je peux te dire qu’avec Metz tu peux utiliser messe…

    Je suis ravi et impatient de te lire dans cet exercice.

    Merci pour ce commentaire, il me fait très plaisir.

    Je t’embrasse, @mitié de Metz, @ bientôt, Marc.

     

    5
    Lundi 2 Août 2010 à 15:52
    Marc de Metz

     

     

    Si mes mots t’ont transporté dans ces îles du Pacifique, j’en suis ravi Régis. J’avais en permanence dans la tête la sublime chanson de Brel « Les Marquises » en écrivant ces mots en réponse à ton défi. J’ai toujours aimé cette chanson et je crois qu’elle me touche chaque fois que je l’écoute. Il y a dans mes mots aussi beaucoup de la Nouvelle Calédonie…

    Bonne journée à toi, @mitié de Metz, Marc.

     

    4
    Lundi 2 Août 2010 à 12:11
    Marielle

    Bonjour Marc,

    Belle participation au défi de La ruche

    Beau poème sur l'ile , beaux mots comme nous aimons

    Homonymies respectées dans une belle  histoire  de la vie

    De cette ile, c'est un tableau, une peinture, bravo c'est très réussi !

    Je t'embrasse, bonne semaine avec toute mon amitié du Berry. Marielle.

    3
    Lundi 2 Août 2010 à 09:54
    jill bill

    Bonjour Marc, bavo pour ce billet, défi brillament réussi... Bon lundi, amicalement de jill

    2
    Lundi 2 Août 2010 à 09:25
    Chronique

    Bonjour Marc de Metz

    Tres beau texte que voilà ......Je ne connaissais pas cette forme de poèsie. Je crois que je vais me laisser tenter d'autant qu'il est ouvert à tous et sans limite de temps.... c'est pour moi ça

    Je te souhaite de passer une agréable journée

    Gros bisous

    Chronique

    1
    Lundi 2 Août 2010 à 08:59
    abeilles50

    Bonjour Marc,

    Merci pour ta participation, qui vient de s'échouer sur les alvéoles de la Ruche.

    La beauté de la Nouvelle-Calédonie donne envie d'y séjourner...

     

    Là-bas, tout est rythmé selon la faim,

    A la pêche, les hommes vont sans fin,

    Tout est coeur et émois,

    Pas besoin de dire vous et moi !

    Avalés par la mer,

    Déchirant les coeurs des mères,

    Les hommes épousent les sirènes,

    Princesses, si Reines,

    Que leur mélodique chant

    Devient, pour eux, leur ultime chant.

     

    Tu vois, tes beaux mots m'ont transporté... lol

    Bonne semaine. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :