• Haïti un peuple dans un "Depuis..."

    Drapeau de Haïti 28 01 2010




    Odieux

    sont    les décombres

    de Port-au-Prince     écrasé

     

         Injuste         qu’ils servent de

                   logement à un peuple

     

    Drame       pour lui se         comptera

              en affreuses

           années

     

    N’arrivent ici que des pleurs traités par journalistes

     

    Dans l’enfer d’un après séisme chaque minute

                est calvaire

     

    En images sa détresse est moins pire que pour lui là-bas

     

    Le Monde

    est au balcon de

    sa tragédie en milliers

    d’actes

     

    Un peuple survivant de l’indicible mérite toute notre attention

     

    Trop de

    situations        dantesques

              subies

    lui imposent

               le

    courage

     

    Odieuse et            violente est sa

    survie

           dans les décombres

                d’un pays

     

            Ce pays va survivre de

    l’autre

    côté d’un passé

              écrasé sous la peine

     

    Aucune image ne s’attarde assez sur une victime pour voir ses peurs

    Béni des Dieux dans le confort intact de ma vie je ne peux que les imaginer

     

    Je les construits       avec

    pudeur

             et consternation en captant

                          la triste réalité

     

    Peu de peuples parlent notre langue et je déteste            quand nos mots

    pleurent

     

     

    Notre      

    langue commune

                    est parfois heureuse quand la vie sort des décombres

     

    Odieux sont partout et pour toutes

                                  les victimes

                        survivantes

    les terribles

             décombres

                                        du pays Haïti

    ravagé


    « Photos@Marc.mz / Salon d'hiver à Toulon...Vu à Metz / Le sourire du vieux volet... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    24
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:29
    gavroche
    tes phrases en desordreset tes mots expliquent bien la cruelle situation
    de ces personnes on ne peut imaginer ou ressentir vraiment
    leur angoisse profonde que de desolation et quelle impuissance
    amities
    23
    Lundi 16 Janvier 2012 à 17:22
    Marc de Metz

     

     

    Je ne cesse de ressentir que l’actualité n’est pas faite pour n’avoir qu’un jour ou deux d’intérêt pour nos médias et même pour une majorité de français qui passent de l’une à l’autre sans vraiment avoir besoin de s’attarder sur celle de l’avant veille… Je suis terriblement critique sur l’usage tapageur et racoleur qui est fait par nos médias en particulier ceux de télévision de cette actualité ! @mitié » et bises de Metz, Marc. Merci cacao de cette contribution de ta part : elle me touche.

    22
    Jeudi 12 Janvier 2012 à 21:40
    cacao

    Bravo Marc de rappeler cette tragédie en mots justes et forts. Hélas, je crains que les gouvernants des pays riches aient depuis longtemps oublié le sort de ces pauvres gens. Bonne soirée. Toutes mes amitiés.

    21
    Mardi 9 Mars 2010 à 20:17
    Marc de Metz




    Je viens ce soir de me décider à utiliser la recherche : commentaires sans réponse ! Je découvre ce commentaire et bien d’autres restés encore sans réponse : j’en suis désolé et c’est pourquoi je ne réponds que ce soir, ce que je tiens quand même à faire Marielle :

     

    Depuis, ils vivent dans la misère malgré la présence du Monde à leur côté.

    Tout ira si lentement dans la reconstruction de leur pays.

    Là ils vont devoir affronter la saison des pluies : elle sera destructrice !

    Il a eu tant d’autres catastrophes depuis : c’est horrible !

    Je t’embrasse, @mitié, Marc de Metz

     

    IL me faut absolument utiliser cette possibilité de retrouver des commentaires laissés sans réponse et de façon tellement involontairement de ma part, plus SOUVENT… ce que là je me promets de faire...

    20
    Mardi 9 Mars 2010 à 20:11
    Marc de Metz




    Je viens ce soir de me décider à utiliser la recherche : commentaires sans réponse ! Je découvre ce commentaire et bien d’autres restés encore sans réponse : j’en suis désolé et c’est pourquoi je ne réponds que ce soir, ce que je tiens quand même à faire Domino :

     

    Merci pour ce commentaire, depuis Haïti est dans une misère noire que nous montre la télé. Puis nous avons eu les tremblements de terres et aussi cette épouvantable tempête en France dans l’ouest et depuis hier une catastrophe neigeuse dans le sud. J’espère que tu vas bien, tu le constates, je suis malgré tous mes efforts « dépassé » !  Je t’embrasse. Bonne soirée.

     

    IL me faut absolument utiliser cette possibilité de retrouver des commentaires laissés sans réponse et de façon tellement involontairement de ma part, plus SOUVENT… ce que là je me promets de faire...

    19
    Mardi 9 Mars 2010 à 19:41
    Marc de Metz




    Je viens ce soir de me décider à utiliser la recherche : commentaires sans réponse ! Je découvre ce commentaire et bien d’autres restés encore sans réponse : j’en suis désolé et c’est pourquoi je ne réponds que ce soir, ce que je tiens quand même à faire Reinette :

     

    Merci pour ce commentaire et depuis, tant de désastres ont fait basculer d’autres vies dans l’indicible et même en France et même en ce moment précis avec cette neige dans le Sud… Nous pouvons être solidaires, mais aussi qu’impuissants…. @micalement, Marc.

     

    IL me faut absolument utiliser cette possibilité de retrouver des commentaires laissés sans réponse et de façon tellement involontairement de ma part, plus SOUVENT… ce que là je me promets de faire...

    18
    Mardi 9 Mars 2010 à 19:39
    Marc de Metz




    Je viens ce soir de me décider à utiliser la recherche : commentaires sans réponse ! Je découvre ce commentaire et bien d’autres restés encore sans réponse : j’en suis désolé et c’est pourquoi je ne réponds que ce soir, ce que je tiens quand même à faire Gavroche :

     

    Merci pour ce commentaire qui lorsque je l’ai lu m’avait touché beaucoup. Je n’ai pas écrit sur toutes les catastrophes subies depuis et même en France, car je n’ai pas voulu faire involontairement du « voyeurisme » ce que je déteste… La situation à Haïti est encore terrible et je pense à eux qui eux ne sont pas dans un pays riche susceptible de les aider à reconstruire la vie. Je t’embrasse, Marc.

     

    IL me faut absolument utiliser cette possibilité de retrouver des commentaires laissés sans réponse et de façon tellement involontairement de ma part, plus SOUVENT… ce que là je me promets de faire...

    17
    Jeudi 28 Janvier 2010 à 18:42
    Marc de Metz

    Je suis consterné quand une énorme partie des misères d’un peuple, d’un pays, d’une nation est due à la nature qui s’y déchaine en permanence… Ce n’est pas juste, c’est simplement odieux ! Heureusement que la solidarité internationale sait jouer à plein et je l’espère pour Haïti, réussira à les sortir vite… de cet autre marasme épouvantable et si cruel. Merci pour ce commentaire si solidaire envers ce pays qui ne mérite pas ce qui lui est imposé par ses hommes et la nature… @mitié de Metz, Marc. Merci.

    16
    Jeudi 28 Janvier 2010 à 18:27
    Marc de Metz

    Je fais les mêmes prières pour ce peuple Elisabeth.

    Je lui souhaite d’être aidé dans la reconstruction de son pays.

    Je souhaite qu’enfin il ait une lueur d’espoir de sortir de tant de misère.

    J’espère que la présence des puissances étrangères durant les années de reconstruction permettra d’y imposer plus de stabilité politique et de réduire la pauvreté d’une immense majorité de ces gens survivants d’un terrible désastre.

    Bonne soirée à toi, merci pour ce très beau commentaire solidaire envers de peuple pour qui j’ai de l’affection et du respect. Marc de Metz, @mitié.

    15
    Jeudi 28 Janvier 2010 à 18:10
    Marc de Metz

    Surtout Colas, ne m’imagine pas capable de te comprendre et comme toi je ne veux pas me désavouer puisque je suis un fonctionnaire d’Etat depuis plus de 38 ans…

     

    Non Colas, tu ne m’as aucunement froissé car je crois connaître la valeur intrinsèque des fonctionnaires autant que la misérable attitude de certains, celle qui fait tant de tord à cette population laborieuse et sous payée comme tu le reconnais d’une certaine façon dans ta très longue réponse. Je n’ai aucun a priori avec le monde de la Fonction Publique que mon activité en son sein m’impose de bien connaître et de l’apprécier pour ce qu’elle a été, qu’elle est et quelle se sera plus très vite, malheureusement…

     

    Je te conserve mon amitié, bien naturellement et même temps que je t’affirme que non les fonctionnaires ne font pas que gémir lorsqu’ils sont en grève : Je les sais croire en leur mission de service publique et surtout vouloir rester au service du public, un service de proximité, celui qui seul permet au public de comprendre la légitimité des fonctionnaires dans la société. Je ne crois pas qu’un seul français fasse grève pour le plaisir de perturber la vie de ses concitoyens une fois de plus pendant une journée.

     

    La plus infime misère est odieuse, insultante, dégradante. Je suis convaincu que les fonctionnaires dans leur immense majorité oeuvrent pour que la société fonctionne le moins mal possible car par définition, ils sont au service des citoyens. J’apprécie que tu listes ce que tu sais de la réalité des fonctionnaires et je t’en suis gré, avec amitié. Je crois que si nous étions si nantis, nous serions assez honnêtes pour ne pas simplement faire grève ! Je nous sais bien moins stupides que nous ne sommes désignés par trop de personnes et en particulier par un très très haut personnage de l’Etat qui souhaite et orchestre notre disparition. Bonne soirée Colas, @mitié de Metz.

     

    14
    Jeudi 28 Janvier 2010 à 09:56
    Stella
    J'ai lu tes mots, moi aussi je suis bouleversée par cette catastrophe, ils mettront longtemps à s'en remettre...c'est un peuple tellement attachant malgré leur grande souffrance, tout cela est tellement injuste, tellement de soufrance partout...Amitié de stella
    13
    Jeudi 28 Janvier 2010 à 08:56
    COLAS
    Marc ,

    Je suis désolé de t'avoir contrarié juste avant de partir au boulot à travers mon dernier écrit . Mais je n'ai pas la réputation d'avoir la langue de bois . Je sais que dans l'administration il y à des gens qui souffrent par manque de considération et par manque de moyens ( par exemple ce couple avec un enfant employé à la mairie de Paris pour le Monsieur qui dormaient dans la voiture au pied de cette dite mairie . Je sais aussi que les enseignants , le corps médical , les policiers , les pompiers et j'en passe ont des métiers difficiles et pas forcément payés ni reconnus , mais je sais aussi qu'il y en à d'autres que je ne citerai pas et qui font partie de mon entourage ( tant pis s'il se reconnaissent ) qui ont une vie quelque peu privilégiée ! Alors quand je vois la misère dans le monde et le mal de vivre de certaines personnes , je ne peux m'empêcher de m'insurger contre cette injustice . Pour faire court j'étais marin sur le " Jeanne d'Arc et comme tu dois le savoir c'est un navire qui fait le tour du monde . J'en ai fait deux . J'ai pu constater la misère du monde et même chez nos amis Yankee qui représentent pourtant la première puissance au monde . Malgré les continuelles et légendaires plaintes de nos concitoyens qui ne sont pas toujours injustifiées , nous vivons bien chez nous ! Alors ne pourrions nous pas , à l'instant où se produisent ces grands fléaux qui frappent ces pauvres gens , avoir un peu la pudeur de cesser de gémir ! Je prends pour exemple les grêves annoncées dans les prochains jours . Je tiens à ton amitié et je ne veux en aucun cas te blesser de quelque manière que ce soit , car je sais que tu es une honnête personne , mais me désavouer serai tout bonnement me trahir , et ça je ne puis le faire honnêtement .      A bientôt .  Colas
    12
    Jeudi 28 Janvier 2010 à 07:19
    Marc de Metz

    Certains fonctionnaires Colas (*), ne peuvent même plus se loger et vivent dans la rue dans nos grandes villes, les plus chères en loyer. D’autres, les plus nombreux, ne sont nantis que dans l‘imaginaire de ceux qui méconnaissent la réalité de notre niveau de rémunération et de notre déroulement de carrière dans des catégories qui concernent 60 % de ces fonctionnaires qui sont toujours montrés du doigt. Faire grève a toujours coûté un trentième de salaire pour les fonctionnaires dits « Etat ». Je peux affirmer que les fonctionnaires que je côtoie sont bouleversés et solidaires de ce qui se passe autour d’eux, dans leur immense majorité car ils sont simplement les mêmes femmes et hommes que celles et ceux du « privé ». @mitié de Metz, Marc.

    (*) comment se loger avec un salaire de 1 500 euros à Paris : dans la rue, dans les foyers ?

    11
    Jeudi 28 Janvier 2010 à 06:54
    COLAS

    Pourquoi le malheur frappe t'il exclusivement ces gens qui ne possèdent même pas le RIEN de ce qui serait " inconvenable " d'avoir dans nos sociétés de privilégiés .Moi j'aimerais que tous les grévistes à répétition de notre administration aient de temps en temps une petite pensée pour ces gens là qui n'avaient rien hier et encore moins demain . Alors peut être qu'une once de pudeur viendrait leur caresser l'esprit . Amitiés . COLAS

    10
    Jeudi 28 Janvier 2010 à 01:11
    Elisabeth
    Bonjour Marc de Metz,
    Je viens ici te remercier pour ton bel écrit, sur cette catastrophe survenue à Haïti, tu as su par tes mots exprimer de la consternation ,de la tristesse que l'on peut ressentir avec toute cette souffrance de la population, là-bàs.
     Et avec cela de l'espoir aussi avec les vivants ressortis aprés plusieurs jours  sous les décombres.
     Pour moi se sont des miracles dans ce désastre.
     De l'espoir qui appelle à la vie encore et encore. Avancer quoiqu'il arrive. 
    Ce sera trés long et je prie pour que ce peuple survive et se reconstruise sur de meilleures bases.  Elisabeth
    9
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 19:16
    Marielle
    Ton article "ravagé" est très beau .
    Les images que nous voyons sont insoutenables, alors sur place...!!
    Je souhaite qu'ils soient aidés...mais y a t-il un reméde à tant de désolation !
    Merci de ces mots pour eux...
    Je t'embrasse, mon ami Marc.
    Marielle
    8
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 18:43
    Marc de Metz

    J’ai eu envie de mettre ce texte en « décombres » pour rendre hommage à leur courage et simplement suggérer que tout y est dans le désordre d’un après séisme épouvantable… Je t’embrasse Violette, @mitié de Metz, mes vœux accompagnent ces gens dignes et courageux pour les années à venir. Bonne soirée à vous deux.

    7
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 18:40
    Marc de Metz

    J’ai aussi envie de leur souhaiter enfin de trouver un peu de répit dans tous ce que leur imposent les séismes, les cyclones et les terribles aléas de leur politique… Ce peuple est admirable mais je ne suis pas certain qu’il soit au bout de ses peines. Ce qui importe c’est que les pays riches sachent les assister efficacement et dans le respect de leur dignité. Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc. Bonne soirée à toi Mary-Pascale.

    6
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 18:37
    Marc de Metz

    Leur terre tremblera encore durant des mois mais je le leur souhaite, sans avoir d’effets aussi désastreux. Pourvu que les pays riches réussissent à vouloir les aider à reconstruire rapidement ce qui est indispensable à leur survie. Je t’embrasse, @mitié, Marc. Bonne soirée.

    5
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 16:31
    Domino
    terrible épreuve que subissent les pauvres habitants de Haïti ..aucun mot n'est assez fort pour définir ce qu'ils endurent et nous ne pouvons hélas pas faire grand chose , nous qui sommes si loin ! un pays qui va mettre des années à se relever d'un telle catastrophe , alors qu'ils sont déjà si pauvres , ces personnes n'avaient pas besoin de ça ! mais la nature est la plus forte et contre elle on ne paut rien !
    très beau ton article en vrac , tout comme l'est ce pays en ce moment
    bonne soirée
    bisous
    4
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 11:08
    triste situation qu'on ne peut que déplorer et aider dans la mesure de nos moyens
    3
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 10:15
    Violette dame mauve

    Bonne idée ce message en vrac qui traduit pas la situation à Haïti mais aussi dans l'approvisionnement des vivres et de la pagaille que cela provoque.
    Je t'embrasse
    Vive le calme et courage à ces pauvres gens déshérités

    2
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 09:59
    mary-pascale
    le sort semble s'acharner sur ce malheureux pays!  Arriva-t-il à panser ses plaies et retrouver un peu de bonheur? Je ne sais pas! Mais je l'espère de tout mon coeur!
    bisous
    1
    Mercredi 27 Janvier 2010 à 09:14
    aubert59
    et le problème est que la terre tremble toujours et en plus de la terre maintenant touc ces gens vont trembler eux aussi, et ils n'ont plus rien toute une vie anéantie
    bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :