• Entre une lune et moi...

    Avatar-Pens-es-29-08-2009.jpg

     

     

     

     

    Un samedi soir sur la Terre

    Vœu j’ai formulé pour enfants du Monde

    Remisé il était dans secret de mes pensées

    Un jour millions d’enfants il rendra heureux

     

    Un samedi soir sur la Terre

    Promesse j’ai arrachée à l’étoile filante

    Accordée je l’affirme elle m’a été

    Un jour chaque enfant détiendra ce secret

     

    Un samedi soir sur la Terre

    Cœur mien j’ai laissé en otage dans le ciel

    Réconciliés avec l’avenir il faut les enfants

    Un jour aucun d’eux jamais ne pleurera plus

     

    Un samedi soir sur la Terre

    Contrat pour enfance heureuse j’ai dicté à la lune

    Bonheur des enfants pour enjeu j'ai signé

    Un jour aucun enfant ne vivra blessé par la vie

     

    Un samedi soir sur la Terre

    Vœu j’ai formulé pour enfants du Monde

    Promesse j’ai arrachée à l’étoile filante

    Cœur mien j’ai laissé en otage dans un ciel

     

    Un contrat pour enfances heureuses j’ai dicté à la lune

    Un jour aucun enfant sur Terre n’y pleurera plus

    Un samedi soir de très loin j'ai parlé à une lune en ciel

    Déjà douce lumière dans des nuits adoucit des peurs

     

     

     

     

     

    « L'Avenue Foch de Metz / 1...Nos familles sont formidables / 4... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    10
    Mercredi 25 Août 2010 à 19:18
    Marc de Metz

     

     

    Merci de m’accompagner dans ce vœu qui pourrait enfin permettre à des millions d’enfants d’être moins dépouiller pendant leur enfance de toutes ces forces qui leur seront indispensables pendant leur vie d’adultes. Bonne soirée, @mitié de Metz, Marc.

    9
    Mercredi 25 Août 2010 à 10:06
    Cistu

    Puisse la lune, les étoiles, et tout le "firmaman" t'écouter... et faire pleuvoir sur le coeur de l'humanité un peu plus de responsabilités vis à vis de ses petits avenirs.... Bises amicales, Marc !

    8
    Jeudi 29 Avril 2010 à 14:53
    Marc de Metz

     

     

    Pour m’en sortir (de ces commentaires reçus de vous, de toi)…

    et retrouver enfin du temps pour vos blogs, ton blog…

     

    Pour ne pas laisser un commentaire sans réponse…

    cela m’attriste malgré moi…

     

    Pour me situer dans le souci de vous faire savoir que j’apprécie vos commentaires…

    j’utilise encore ce copier-coller et je m’en « excuse ».

     

    Il me permet de vous dire, te dire que je regrette de n’avoir pas toujours le temps de répondre à tous vos commentaires…

    @mitié de Metz, Marc. @ bientôt dans de « vraies » réponses comme j’aime vous en faire.

    Ce que je veux vous dire c’est qu’un soleil permanent nous aura permis de passer des heures dans Metz à y prendre des milliers de photographies. Ce furent dix jours exceptionnels dans des moments d’amitiés sans fin… Alors le soir nous étions fourbus mais pas assez pour ne pas trainer très tard dans la nuit à parler, échanger, commenter… Je n’ai pas eu le cœur de délaisser Chronique et aussi Domajj pendant leur séjour pour passer des heures à répondre à vos commentaires…

    7
    Jeudi 29 Avril 2010 à 14:52
    Marc de Metz

     

     

    Pour m’en sortir (de ces commentaires reçus de vous, de toi)…

    et retrouver enfin du temps pour vos blogs, ton blog…

     

    Pour ne pas laisser un commentaire sans réponse…

    cela m’attriste malgré moi…

     

    Pour me situer dans le souci de vous faire savoir que j’apprécie vos commentaires…

    j’utilise encore ce copier-coller et je m’en « excuse ».

     

    Il me permet de vous dire, te dire que je regrette de n’avoir pas toujours le temps de répondre à tous vos commentaires…

    @mitié de Metz, Marc. @ bientôt dans de « vraies » réponses comme j’aime vous en faire.

    Ce que je veux vous dire c’est qu’un soleil permanent nous aura permis de passer des heures dans Metz à y prendre des milliers de photographies. Ce furent dix jours exceptionnels dans des moments d’amitiés sans fin… Alors le soir nous étions fourbus mais pas assez pour ne pas trainer très tard dans la nuit à parler, échanger, commenter… Je n’ai pas eu le cœur de délaisser Chronique et aussi Domajj pendant leur séjour pour passer des heures à répondre à vos commentaires…

    Cette incrustation est juste une image qui est archivée dans mes documents ici sur OB. Elle y a donc une adresse URL...

    J'ai copié l'adresse de cette image sur une page Word et je la copie dans "rajouter une image" dans mes commentaires...

     

     

    6
    Jeudi 29 Avril 2010 à 14:49
    Marc de Metz

     

     

    Pour m’en sortir (de ces commentaires reçus de vous, de toi)…

    et retrouver enfin du temps pour vos blogs, ton blog…

     

    Pour ne pas laisser un commentaire sans réponse…

    cela m’attriste malgré moi…

     

    Pour me situer dans le souci de vous faire savoir que j’apprécie vos commentaires…

    j’utilise encore ce copier-coller et je m’en « excuse ».

     

    Il me permet de vous dire, te dire que je regrette de n’avoir pas toujours le temps de répondre à tous vos commentaires…

    @mitié de Metz, Marc. @ bientôt dans de « vraies » réponses comme j’aime vous en faire.

    Ce que je veux vous dire c’est qu’un soleil permanent nous aura permis de passer des heures dans Metz à y prendre des milliers de photographies. Ce furent dix jours exceptionnels dans des moments d’amitiés sans fin… Alors le soir nous étions fourbus mais pas assez pour ne pas trainer très tard dans la nuit à parler, échanger, commenter… Je n’ai pas eu le cœur de délaisser Chronique et aussi Domajj pendant leur séjour pour passer des heures à répondre à vos commentaires…

    5
    Jeudi 29 Avril 2010 à 14:48
    Marc de Metz

     

     

    Pour m’en sortir (de ces commentaires reçus de vous, de toi)…

    et retrouver enfin du temps pour vos blogs, ton blog…

     

    Pour ne pas laisser un commentaire sans réponse…

    cela m’attriste malgré moi…

     

    Pour me situer dans le souci de vous faire savoir que j’apprécie vos commentaires…

    j’utilise encore ce copier-coller et je m’en « excuse ».

     

    Il me permet de vous dire, te dire que je regrette de n’avoir pas toujours le temps de répondre à tous vos commentaires…

    @mitié de Metz, Marc. @ bientôt dans de « vraies » réponses comme j’aime vous en faire.

    Ce que je veux vous dire c’est qu’un soleil permanent nous aura permis de passer des heures dans Metz à y prendre des milliers de photographies. Ce furent dix jours exceptionnels dans des moments d’amitiés sans fin… Alors le soir nous étions fourbus mais pas assez pour ne pas trainer très tard dans la nuit à parler, échanger, commenter… Je n’ai pas eu le cœur de délaisser Chronique et aussi Domajj pendant leur séjour pour passer des heures à répondre à vos commentaires…

    4
    Lundi 19 Avril 2010 à 09:17
    abeilles50

    Bonjour Marc,

    Puis-je, avec TOI, déposer mon coeur en otage ?

    Les enfants ne devraient connaitre que rires, jeux et gaietés...

    Et j'inviterai le Diable à emporter tous ceux qui ne respecteraient ces évidences.

    Merci pour ces jolis mots, et j'espère que l'étoile filante a bien imprimé tes souhaits.

    Bonne semaine. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    3
    Dimanche 18 Avril 2010 à 22:36
    Marc Lefrançois

    Bravo pour ton poème... et bravo aussi pour ta curiosité car je suis amusé de te croiser sur d'autres blogs amis... Et ce qui m'amuse aussi, c'est la place que prennent tes commentaires! Comment fais-tu pour mettre cette inscrustation?

    2
    Dimanche 18 Avril 2010 à 21:43
    marielle

    Bonsoir Marc,

    Q'il est beau ton poème en faveur des enfants, toute ta bonté de coeur ressort dans ces mots, cette supplique à la lune, aux ètoiles ,dans des mots de tendresse,  c'est magique. Merci Marc et que tes voeux soient exaucés !

    Je t'embrasse très fort, en amitiées du Berry. Marielle.

    1
    Dimanche 18 Avril 2010 à 09:11
    aubert59

    il est vrai que poue chaque homme avant tout nous privilégions la joie de l'enfant, le bonheur de l'enfant, les enfants nous aident à vivre et tout ce que nous pouvons faire c'est avant tout pour eux même ceux qui ne peuvent avoir d'enfants gardent toujours le souvenir de l'enfant et chérissent ceux des autres et les dorlotent aussi, l'enfant est la vie, le fruit d'un amour

    bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :