• De Verdun, un père jamais revenu : mon grand-père...






    Lorraine onze novembre pluvieux

    Guerre encore en mémoire de la nation

    Sombres jours ravisseurs de destins

    Toi grand-père tu es à Verdun mort

    Jamais revenu dans tes jours heureux

    Ce jour pour eux pour moi chargé d’émotion

    Je vis proche de toi ici en pays messin

    Loin de tes montagnes corses tu dors

     

    Grand-père tu es inconnu de moi

    Peut-être es-tu le soldat inconnu

    Je te sais avoir été pleuré par ma mère

    As-tu pleuré toi en mourant à Verdun

    Grand-père Verdun existe encore

    Elle est capitale mondiale de la paix

    Vous y êtes honorés vous les sacrifiés

    Nous vous devons tous notre liberté

     

    « Antraigues-sur-Volane le pays aimé par Jean Ferrat / 1...Vingt de mes "autour" du Centre Pompidou-Metz / 27... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    24
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:49
    gavroche
    tres bel hommage rendu a tous ces soldats a travers ton Grand-Pere
    nous avons tous perdu un Grand-Parent tres bel hommage
    bonne journee
    23
    Lundi 7 Février 2011 à 13:42
    Marc de Metz

     

     

    C’est très beau ce que tu as écrit.

    J'espère que cela s'est fait dans les familles de beaucoup d'entre eux.

    Merci de ces quelques mots. @micalement, Marc de Metz.

     

    22
    Lundi 7 Février 2011 à 11:26
    rosae68100.over-blog

    Leur mort fut peut être notre vie, ils nous ont laissé être ce qu'ils ne pouvaient devenir.

    21
    Lundi 23 Novembre 2009 à 17:52
    Marc de Metz

    Des hommes sont venus de partout défendre la liberté pour le Monde et je devine combien de détresse aura causé cette guerre pour leur famille restée si loin du champ de bataille. Bonne fin de journée à toi.

     

    Désolé Solange de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    20
    Lundi 23 Novembre 2009 à 17:48
    Marc de Metz

    Je n’ignore pas combien ceux qui en sont revenus auront été des hommes différents le restant de leur vie. Comme trop souvent, ils n’auront pas pu en parler et ils auront du vivre avec cela bien ancré au fond de leurs tripes blessées. Merci pour ce commentaire, bonne soirée à toi.

     

    Désolé Mirélie de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    19
    Lundi 23 Novembre 2009 à 17:46
    Marc de Metz

    J’ai toujours ressenti l’absence de ce grand-père dans ma famille, il était si jeune et avait deux enfants dont ma mère. J’ai eu envie de rendre à travers lui hommage à tous ceux qui eux non plus ne sont jamais revenus. Merci pour ce commentaire, bonne soirée à toi.

     

    Désolé Alice de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    18
    Lundi 23 Novembre 2009 à 17:44
    Marc de Metz

    Je n’ai moi jamais entendu dire que ce sont les corses qui ont payé le plus lourd tribu à cette triste et terrible guerre. Je sais que les hommes de Corse étaient très nombreux et qu’ils ont été très solidaires entre eux dans les tranchées. Merci pour ce commentaire, bonne soirée à toi.

     

    Désolé Margareth de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    17
    Lundi 23 Novembre 2009 à 17:39
    Marc de Metz

    Merci à toi pour ces mots qui ne n’en doute pas parlent pour toi bien plus que pour nous les plus jeunes, ceux d’après ces deux épouvantables guerres . Bonne soirée à toi mon amie.

     

    Désolé Marielle de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    16
    Lundi 23 Novembre 2009 à 17:09
    Marc de Metz

    Merci pour m’avoir déposé ce commentaire qui me touche beaucoup car oui nous avons toutes et tous quelqu’un de notre famille qui n’est jamais revenu d’une guerre... Merci mon amie, bonne soirée à toi.

     

    Désolé Gavroche de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    15
    Lundi 23 Novembre 2009 à 17:08
    Marc de Metz

    Je suppose que personne ne peux passer par Verdun et la Meuse sans avoir à cœur de remercier dans ses pensées ces millions d’hommes morts pour notre liberté. Je te souhaite de réussir à écrire ce livre sur ton grand-père dont le destin fait partie de l’histoire de notre France et de ses hommes de courage. Merci mon ami, bonne soirée à toi.

     

    Désolé Régis de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    14
    Lundi 23 Novembre 2009 à 17:02
    Marc de Metz

    S’il veille sur moi, c’est d’ici, de Lorraine car il est depuis 1917 en cette terre que j’aime tellement… Je suis le seul de sa famille à avoir cette opportunité de vivre sur cette terre qu’il aura défendu de sa vie. Merci mon amie.

     

    Désolé Arwen de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    13
    Lundi 23 Novembre 2009 à 16:57
    Marc de Metz

    J’ai appris que cette liberté avait depuis couté la vie à des millions de personnes et elle est encore défendue à travers le Monde dans des guerres qui tuent même si elles ne sont pas mondiales. Merci pour ce commentaire solidaire mon ami.

     

    Désolé Loic de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    12
    Lundi 23 Novembre 2009 à 16:49
    Marc de Metz

    En plus il est enterré à jamais en terre Lorraine, alors il ne m’est pas difficile de penser à lui car il m’arrive aussi d’aller à Verdun qui n’est qu’à une heure de Metz. Je t’embrasse.

     

    Désolé Mary-Pascale de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    11
    Lundi 23 Novembre 2009 à 16:47
    Marc de Metz

    C’était… Il ne reste plus un seul poilu en France. Je sais combien de vies auront été bouleversées pour tous ceux qui sont rentrés blessés ou abimés par cette guerre. Le 11 novembre mérite d’être célébré et même autour d’une bouteille puisque cela est si convivial. Je t’embrasse.

     

    Désolé Aubert59 de ne répondre que très tardivement à ce commentaire. J’ai été depuis que tu me l’as déposé tenu très, trop éloigné de mon blog et ce pour des dizaines de raisons différentes. Enfin, là je trouve du temps ! @mitié de Metz, Marc.

    10
    Jeudi 12 Novembre 2009 à 02:14
    Solange
    Bel hommage en ce jour du souvenir. Nous n'avons pas connu les grandes guerres comme vous ,mais plusieurs membres de nos familles sont morts en Europe.
    9
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 23:33
    mirelie
    Oh ! comme je te comprends Marc, nous, enfin, moi qui aie eu toute ma chaine familiale meurtrie par cette maudite guerre. J'ai déjà fait un texte pour mon père et peut être un jour si je le peux, j'en ferais un pour mon grand père.... revenu alcoolique et violent de cette boucherie...
    Bizous
    8
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 20:25
    Alice
    Très bel hommage pour ton grand-père et tous ceux qui ne sont pas revenus
    Alice
    7
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 19:29
    Une poésie très émouvante en ce jour du souvenir. Quel terrible drame pour tant de familles ! Un jour j'ai entendu à la radio que les corses avaient payé le plus lourd tribut à la Première Guerre Mondiale.
    6
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 17:32
    Marielle
    Verdun capitale de la Paix
    Puisses-tu grad-père mort
    Comme tant d'autres aussi
    Y apporter la sécurité,
    à nos petits enfants.
    Marc, je t'embrasse.
    Marielle.
    5
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 13:19
    abeilles50
    Bonjour Marc,
    Sublime hommage à ce poilu qu'était ton grand-père...
    Les terres de Verdun se sont gorgées du sang de nos aïeux, ils nous ont ouvert les portes de la Liberté qui, malheureusement, quelques années plus tard, ont été refermées...
    La citation la plus vraie sur la guerre " La guerre est provoquée par des hommes qui se connaissent bien, et qui ne se feront jamais de mal ! Elle est faite par des hommes qui ne se connaissent pas, et qui se tuent ! "
    Mon grand-père paternel a été déporté politique (résistant) pendant la Seconde guerre, mort sous la torture en Autriche... une rue porte son nom dans son village... un jour, j'écrirai un livre (déjà commencé) sur cet homme que je n'ai pas connu.
    Merci pour ce partage cher Ami. Bonne journée. Bizzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

    NB : un nouveau Défi dans la Ruche... si ça te tente...
    4
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 12:55
    Arwen
    Merci Marc pour cet bel hommage à ce grand père disparu à.....Verdun
    Merci de nous rappeler que le 11 novembre n'est pas seulement un jour férié sur le calendrier mais aussi la commémoration de l'armistice de 1918.....
    De penser à tous ces soldats partis au combat  et qui jamais ne sont revenus en laissant derrière eux mère, père, frère, soeur, veuve et orphelin....

    Merci mon ami pour ce beau partage et où qu'il soit je suis sûre qu'il veille sur toi!

    Je t'embrasse

    Amitiés de Moselle

    Arwen
    3
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 11:29
    Loic

    L’un connu de tous n’est pas l’inconnu de nous. Les connus, en ce jour, ne le sont que par leur nom. C’est tous ces noms connus et inconnus que nos pensées retiennent aujourd’hui. Fin d’une guerre qui ne devait plus renaître. Ils ont payé pour la liberté, sachons protéger celle-ci. Amitiés. Loic

    2
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 10:00
    mary-pascale
    très bel hommage rendu à ce grand-père corse qui reste à jamais dans ta mémoire! Gros bisous
    1
    Mercredi 11 Novembre 2009 à 09:20
    aubert59
    et ils sont nombreux à ne pas être rentrés, d'autres sont revenusmarqués par les horreux de cette guerre et ne manquaient pas de fêter avec liesse cette journée, on sortait la bonne bouteille et c'était tout un rituel
    bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :