• De mon point de vue...

    En Parler - Marc de Metz 19 01 2012

     

     

     

     

    Ils ont été pitoyables

    Leurs revirements ont été incroyables

    Ils ont gavé les riches de millions

    Ils ont mis les salariés en perdition

    Leur arrogance ne cachait que des incompétences

    Ils n'étaient crédibles que pour leurs redevables

     

    Ils ont été misérables

    Leur dangerosité était mesurable

    Ils ont gavé d’argent les plus riches

    Ils ont mis la puissance de la France en friche

    Leur irresponsabilité n'a fait que desservir le pays

    Ils n'ont été appréciés que par des amis nantis

     

    Ils ont été irresponsables

    Leurs erreurs volontaires étaient déplorables

    Ils n’ont ménagé par milliers que les leurs

    Ils ont installé des millions dans le malheur

    Leur démagogie ne les protègeait plus vraiment

    Ils n'étaient experts qu’en constants revirements

     

    Ils ont été lamentables

    Leur incompétence était interchangeable

    Ils ont dégradé des millions de vies

    Ils ont fabriqué des millions de démunis

    Leur orgueil n’a eu d’égal que leurs manquements

    Ils n'ont été aimés que par ceux dans aucun tourment

     

    Ils ont été déplorables

    Leur ambition était mesurable

    Ils se sont acharnés sur la France

    Ils voulaient la maintenir dans l’errance

    Leurs intentions ne les rendaient pas sympathiques

    Ils n'ont été sanctionnés qu'à cause de leur politique

     

     

     

       

    « Instant d'année / Des rues pavées d'or...Vu ailleurs / La petite maison de Vesoul... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    4
    Vendredi 11 Mai 2012 à 18:26
    Marc de Metz

     

     

    Je conviens qu’ils sont durs ces mots, mais moins encore pour une immense majorité que le quinquennat ! Je peux t’affirmer n’avoir pas utilisé tous les mots que je connais pour dire à quel point pour moi il est salutaire que cette épouvantable période soit finie ! J’ai moi la certitude de jours moins accablés d’arbitraire, de violences politiques, de mépris pour les salariés et d’arrogance. Merci Mireille du Sablon d’avoir commenté ce texte là. Vous êtes deux à l’avoir fait, j’en suis touché. @mitié, bises de Metz, @ très très vite, Marc. Bonne soirée entre deux averses…

    3
    Vendredi 11 Mai 2012 à 18:19
    Marc de Metz

     

     

    Merci Cat, de ta visite puis d’avoir commenté ce texte.

    J’apprécie beaucoup qui commente ces écrits…

    Ils sont en effets très peu porteurs de commentaires.

    Mais je persiste à écrire car c’est un besoin vital pour moi d’en parler.

    J’avoue être « politisé » j’avoue que la politique compte pour moi.

    Tout acte de la vie finalement et un acte politique.

    Bonne soirée, @ bientôt.

    Marc de Metz.

     

     

    2
    Cat
    Vendredi 11 Mai 2012 à 15:26
    Cat

    Bonjour Marc ! 

    De retour, je passe bien entendu te faire un petit signe ! et signe des deux mains à tes propos !!!!!

    Bonne journée et à bientôt 

    1
    Vendredi 11 Mai 2012 à 13:31
    mireille du sablon

    Bonjour Marc,

    Tu résumes avec des mots durs mais si vrais ces quelques années passées en leur compagnie. Que jamais plus nous n'ayons ce genre de personnages, oui, j'ai espoir en des jours meilleurs!

    Bonne journée, gros bisous de Mireille du Sablon

    ...nous avons les clefs, yes!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :