• De Metz je virgule ma vie dans les vôtres...






    Je suis passager de vies mises en mots

    Je suis passager de vies rarement parfaites

    Je suis passager de vies encore inconnues

     

    J’aime jouer souvent avec vous à lire-vos-mots

    Je commence par un votre premier dans une phrase

    Je laisse ensuite mon regard passer à votre suivante

    Je trouve après un point pour en accepter la fin arrivée

    Je virgule ma vie dans les vôtres

     

    Je m’invite dans vos lignes géométrie de passé

    Je m‘invite dans vos lignes géométrie de présent

    Je m’invite dans vos lignes géométrie d’avenir

     

    Je majuscule pour en débuter une nouvelle

    Je reviens en arrière quand je veux vous relire

    Je file en avant quand je veux la suite de vos mots

    Je saute les lignes blanches en frontière d’émotions

    Je virgule vos vies dans la mienne

     

    De vous découvrir en mots aussi à moi je m’intrigue

    De vous découvrir en écriture mienne je m’intrigue

    De vous découvrir en poésie décalquée je m’intrigue

     

    Je replonge dans ce que vous m’offrez en lecture

    Je frôle parfois vos vérités adoucies de poésie

    Je vous fabrique une vie aux contours de votre réalité

    Je dévie de vos souvenirs pour partir en les miens

    Je virgule leurs vies dans les nôtres

     

    Je voyage rescapé de mon passé torturé entre vos mots

    Je voyage initié dans mon présent réparé entre vos mots

    Je voyage invité dans mon avenir là libéré entre vos mots

     

    Je déconstruis mes peines en mesurant les vôtres

    Je souris quand je vous découvre heureux dans l’ironie

    Je me trouble en vous lisant en souffrances connues de moi

    J’aime quand vous me décomposez mes souvenirs entravés

    Je virgule nos vies dans les leurs

     

    Je triste mes yeux quand des mots écrivent des peines

    Je triste mes yeux quand des mots réécrivent des tourments

    Je triste mes yeux quand des mots ravivent des blessures

     

    « Photos@Marc.mz / L'enfance...Ailleurs / Vianden... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    36
    sumadrad
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:12

    j'ai pris ton titre pour acquis...." VIRGULES "  joli titre....je prends ....on verra bien si dans ma vieillerie je me souviens des bancs de l'école.....ptdr....mais tu perd rien pour attendre....ta jeunesse va en prendre un coup....bonne soirée ami de metz
    amitiés
    sumadrad.c b

    35
    sumadrad
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:12

    j'aime tes virgules dans les vies.....
    tu sais mettre des points sur les i
    j'aime tes virgules sur tes mots
    quand ils mettent des points virgules sur les maux
    j'aime tes virgules dans ta vie aussi
    elles sont des points d'interrogtion
    j'aime tes virgules de la passion
    celle d'écrire tes émotions
    j'aime tes virgules sur ma vie
    elles m'offrent de doux moment de vie
    bonne journée (virgule) amitiés de la capitale douce(point virgule)
    sumadrad.c b (point final)

    34
    Mireille Vayeur
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:12
    Mireille Vayeur

    bonjour Marc

     mais où vas-tu chercher tous ces "mots" qui s'enchaînent et "sonnent" si juste à la lecture?! Je prends toujours un réel plaisir  à les découvrir . Il faudra que je cherche la définition du mot "addiction".....! Bonne journée !  Mireille

    33
    Samedi 30 Juillet 2011 à 07:57
    Marc de Metz

     

     

    L’ami : « Virgules » c’est pour y mettre que des mots de toi !

    Moi, c’est quand tu écriras « Parenthèses » que je veux bien être des leurs (de tes mots).

    Bonne journée, @mitié de Metz, Marc.

     

    Ma jeunesse ne peux plus prendre de coups sauf un coup de vieux…

     

    32
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 18:55
    Marc de Metz

     

     

    Tu m’as superbement « virgulé » là dans ce commentaire de ta part.

    J’aimerais l’ami que tu écrives un texte à partir de ces mots là et je t’offre un titre :

    « Virgules ».

    Oui, ce serait bien car oui, je trouve ton commentaire très fort.

    Bonne fin de journée, @mitié de Metz, Marc.

     

    31
    Vendredi 29 Juillet 2011 à 18:55
    Marc de Metz

     

     

    Je n’ai pas envie de me trister mes yeux en répondant à ton commentaire Lilou. Je nous sais toutes et tous passer par mille émotions en parcourant les blogs. Je me retrouve aussi dans de bien différents états d’esprits en lisant, regardant, admirant ce qui m’est offert ailleurs que dans mes mots et dans mes articles. Merci beaucoup, @mitié et bises de Metz, Marc. Bonne soirée Lilou .

    30
    Jeudi 28 Juillet 2011 à 13:08
    lilou-52

    Oh la la, comme c'est beau et si plein de sensibilité ! 

    Les blogs me font chavirés, je passe du sourire aux larmes, des larmes aux éclats de rire, de la tendresse à la colère. Toute une palette de vie et de sentiments.

    Comme je suis contente que le hasard m'a amené à te connaître.

    A bientôt Marc.

    29
    Vendredi 13 Août 2010 à 20:31
    Marc de Metz

     

     

    Il se pourrait qu’alors « addiction » signifie aussi : Action de se retrouver dans des mots écrits par un autre qui traduisent son ressenti et d’en être aussi surpris que touché… ». Je suis certain, depuis près de trente ans qu’aucun de nous n’invente aucune nouvelle émotion, aucun nouveau ressenti. Tout a déjà été vécu, ressenti, tout est vécu, ressenti par d’autres et depuis que l’humanité existe ! Aucun de nous n’est unique dans un ressenti, dans ses émotions : tout a été vécu et sera encore vécu par d’autres… C’est bien cela qui fait le succès de la littérature et du cinéma… Merci Mireille, merci car je traduis ton commentaire comme étant un autre témoignage de ce qui me permet de savoir encore plus que non, nous n’inventons jamais rien avec le cœur, la raison et même l’âme… Je suis très touché que mes mots pour toi résonnent… @mitié de Metz, à chacun de vous, Marc. Bonne soirée, même si un peu trop fraîche chez nous à Metz.

    28
    Mercredi 10 Mars 2010 à 10:39
    Marc de Metz




    C’est vrai que depuis deux ans j’ai le sentiment de virguler ma vie dans les vôtres. Je n’ai pas d’autre formulation pour dire que je passe des heures dans des milliers de mots lus et écrits. Je t’embrasse, bonne journée, ici la notre sous soleil encore.

    Je suis là « at home » car chaudière en panne depuis ce matin et visite annoncée du technicien d’ici fin de matinée.

    J’en profite pour « écluser » mes commentaires en retard et je crois que je vais y arriver : enfin !

    Je t’embrasse, Marc de Metz.

    27
    Jeudi 4 Mars 2010 à 15:14
    chronique
    Bonjour Marc de Metz

    Ce texte m'inspire............. Il est beau avec tous ces mots. j'aime quand tu dis
    "je virgule ma vie dans les votres"........ nulle doute tu as le verbe poétique.

    Je te souhaite une bonne journée
    Bisous tout plein
    Chroniquement charmée
    26
    Jeudi 16 Avril 2009 à 16:45
    Marc de Metz

    Merci Solange, merci car en lisant des commentaires comme le tien, je me sais capable d’avoir envie encore de t’enter d’écrire pour partager avec vous mes amis(es) mes émotions. Je t’embrasse et je te souhaite une belle fin de journée. Metz est sous la pluie, la première depuis près de quinze jours alors c’est vraiment supportable même si nous avons perdu notre chaleur estivale… @ bientôt, Marc de Metz.

    25
    Jeudi 16 Avril 2009 à 16:37
    Marc de Metz

    Bonsoir Corinne, surtout tu ne dois rien changer à tes mots, ils mes sont précieux même quand ils me « tristent » et je n’ai pas envie de m’en passer. Je nous sais, nous qui nous servons de mots être capable de « trister » les autres comme de les « sourire »… Merci pour ce très beau commentaire. Je t’embrasse, à bientôt, Marc de Metz.

    24
    Jeudi 16 Avril 2009 à 15:54
    Solange
    C'est vrai qu'on devient dépendant de ce que nous lisons, mais quel merveilleux partage et comme tu le décris bien.
    23
    Jeudi 16 Avril 2009 à 15:24
    corinne
    bonjour,
    c'est vrai généralemeent nous ressentons ce que la personne, nous transmet à travers ses mots
    alors je vais essayer de ne plus "trister" tes yeux quand je t'écris mais
     de te sourire tes lèvres (lol)

    bisous
    22
    Jeudi 16 Avril 2009 à 14:56
    Marc de Metz

    Je suis tout autant que toi désarçonné par ces nouveautés sur Over-blog depuis ce matin, surtout en matière de commentaires. En compagnie de Fuxy que j’ai appelé, j’ai fini par comprendre que c’est en train d’être mis en place en ce moment et que cela n’est pas encore correctement utilisable sur tous les blogs. J’espère que très vite nous retrouverons nos automatismes qui sont en effet la meilleure façon et la plus rapide de laisser des commentaires. Je patiente mon amie Nettoue en attendant que ces nouveautés fonctionnent sur tous les blogs. Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

     

    21
    Jeudi 16 Avril 2009 à 12:28
    Nettoue
    Un peu désarconnée par cette nouvelle manière de poser son com. Je suis une femme d'habitude dans certains domaines. Déjà, que chez ma Violette, il faut réinscrire le pèdigrée, se qui reprèsente une grosse perte de temps ! J'aime bien ta manière d'apprèhender les articles. Et je te l'ai déjà dis, certains de tes com, ont largement valeur d'articles.
    Je t'embrasse
    Nettoue
    20
    Mardi 18 Novembre 2008 à 12:23
    Marc de Metz

    Je suis formidablement touché par ce commentaire. Je suis bien incapable de te dire ce qui peut t’arriver malgré mon envie de t’aider à comprendre cela… Il y a en effet une merveilleuse partie de toi dans « L’Hippocampe associé », je la découvre mieux là car je peux t’avouer qu’il me semble simplement y manquer une âme, la tienne… Je n’ai trouvé, lorsque j’ai découvert ton blog pourtant d’une richesse considérable aucune trace personnelle qui t’y montre. C’est bien pour cela que ma présentation de ton blog j’ai du la faire en parlant au pluriel comme si je devais avoir accueilli la totalité de ton association. Merci Donatella pour ce superbe commentaire. @mitié de Metz, Marc.

    19
    Mardi 18 Novembre 2008 à 06:04
    C'est un château de lumière que bâtit ce grand architecte ...! Je n'en finis pas d'explorer et de m'émerveiller, Marc. A me donner envie de changer de vêtement pour entrer chez vous - ce vêtement de webmestre, je veux dire, "professionnel", "impersonnel" (encore que ce pourrait être pire, car il y a une bonne partie de "moi"dans l'Hippocampe - et de venir chez vous légèrement mais de plein-pied tout de même, de plein coeur, de plein moi fragile ... Qu'est-ce qui m'arrive ?
    18
    Mercredi 1er Octobre 2008 à 21:20
    Marc de Metz

    Merci florence d’avoir été sensible à ma « virgulation » d’autres vies dans une vie… j’avoue aimer ce terme là. Il place quelque « chose » dans des limites indéterminées et cela me convient. @mitié, Marc, @ bientôt.

    17
    Dimanche 21 Septembre 2008 à 15:41

    Virguler une vie dans d'autres...Quelle belle idée digne de cette communauté solidaire, bravo Marc de Metz, amitiés

    16
    Dimanche 31 Août 2008 à 17:27
    Marc de Metz

    Bonjour Sopréca, j'espère que c'est un énorme partie en effet du "partage", celui que j'aime tenter de mettre en pratique au travers de mes mots et de ce que j'en fais auprès de vous celles et ceux qui avez la gentillesse de venir me lire. Amicalement, de Metz là en été. Bon début de semaine, @ bientôt. Marc.

    15
    Dimanche 31 Août 2008 à 17:03
    Marc de Metz

    Bonjour, je viens de trouver ton sympathique commentaire et avec plaisir j'y réponds. Il est l'heure pour moi de le faire pour qu'en Eure une dame en pré-rentrée puisse avoir le temps de le lire dans l'heure... Je suis ravi d'avoir découvert ton humour-cynisme-calembour-tendresse-gentillesse. Cela me fait toujours plaisir de découvrir les qualités d'un ou d'une Architecte d'intercoeurs que je ne connais pas encore et cela me rassure de vous savoir très nombreuses et nombreux à l'être. Je te souhaite une très belle pré-rentrée et que tout se passe bien (pour tes vingt-quatre invités). Bonne fin de vacances d'été, bonne fin de journée et bon commencement de cette nouvelle année. Amicalement, Marc de Metz, @] bientôt.

    14
    Dimanche 31 Août 2008 à 12:05
    dominique
    un petit bonjour de l'EURE où il est à peu près la même heure qu'à Metz !

    je n'ai pas visité tout votre site, unpeu vos écrits. j'aime beaucoup la façon dont vous détournez le sens des mots.

    il y a un texte de Rilke qui parle des souvenirs .... lorsque ceux ci remontent à la surface

    bonne journée
    13
    Dimanche 31 Août 2008 à 00:14
    N'est-ce pas cela que l'on appelle "le partage" ?
    Bien à vous Marc. Merci.
    12
    Vendredi 8 Août 2008 à 15:30
    Marc de Metz

    Je te dois Ut de très beaux commentaires, ils me racontent une bien belle personnalité chez toi. Cela me frustre de la distance qui nous sépare. Cela me rend en même temps ravi au moins de nos échanges dont celui de nos mots grâce à nos blogs et l’usage amical que nous aimons en faire. Je t’embrasse, Marc.

    11
    Ut
    Mercredi 6 Août 2008 à 21:02
    Ut
    C'est bien ce que je disais: Marc en compagnon, en belle poésie, enlacée pleurée et rie. Marc en nos vies à la sienne embrassée.
    Douce nuit à l'ombre de tous ces mots Marc.
    10
    Lundi 4 Août 2008 à 11:54
    Marc de Metz

    Bonjour Liza, en t’écrivant en complément à tes mots :

     

    Aimer la lumière pour y remettre sa vie en ombre chinoise

    Se savoir bienvenue dans des vies connues et inconnues

    Accepter de se mettre en parenthèses de ses souffrances

    Cesser de ne pas s’aimer pour aimer être aimée et aimer

    Se servir doucement de tout pour déconstruire ses tourments

     

    J’ignorais que tu venais de subir la perte énorme d’une personne aimée et je ne veux que rajouter alors, si impuissant à ton chagrin :

     

    Reste Liza au-delà de cette nouvelle désespérance amie de ces prémices d’une vie enfin autre pour toi…

    Fais le avec des larmes dans les yeux mais surtout en t’accordant le droit toi de faire vivre très longtemps cette personne dans ton cœur.

     

    Je t’embrasse Liza. Je pense à toi. Marc.

     

    9
    Lundi 4 Août 2008 à 04:51
    C'est très beau, Marc, bouleversant, mais ça ne m'étonne pas de ta part, je connais ta sensibilité . Tu es quelqu'un de bon, de très humain, de généreux . Merci de tout mon coeur pour ton très beau commentaire qui est comme un véritable poème, magnifique, et qui me va droit au coeur . Je me bats, j'ai en moi une souffrance de plus, maintenant, elle est terrible, j'ai perdu quelqu'un de très cher, brutalement . Je suis épuisée, mais capable, par moments, de voir la lumière . Notamment à travers tes mots, si beaux . Gros bisous . Encore merci ...
    Liza
    8
    Dimanche 3 Août 2008 à 19:53
    Marc de Metz

    Merci de ta visite, de ton commentaire, de tes bons vœux pour août Mahé. Je te souhaite aussi cela et même plus encore, au-delà de ce que tu souhaites. Amicalement, Marc. @ bientôt.

    7
    Dimanche 3 Août 2008 à 19:49
    Marc de Metz

    Toi Galatée, je te virgulerai aussi un prochain jour d’été lorsque qu’un jour tu débarqueras une autre et courageuse fois ici en Lorraine. Je te souhaite aussi quelques belles heures à venir avant de devoir te retrouver dans des heures « courage » ! Je t’embrasse, Marc.

    6
    Dimanche 3 Août 2008 à 19:44
    Marc de Metz

    Merci Violette de faire des pirouettes dans mes néologismes qui ne servent en fait que ma légendaire paresse dont je ne suis pas le seul responsable car corse par ma mère… ils me laissent supposer ne pas avoir à écrire de grande phrases pour dire la même chose. Je t’embrasse, Marc.

    5
    Dimanche 3 Août 2008 à 19:29
    mahé


    superbes tous ses sites, des belles soirées en perspectives, que le mois d'Aout soit chal-heureux, magique, et solid-air, belle soirée
    4
    Dimanche 3 Août 2008 à 10:33
    Galatée
    C'est un superbe texte Marc !
    Simplement superbe...
    Je t'embrasse très fort.
    3
    Dimanche 3 Août 2008 à 10:20
    Violette
    J'aime ta façons d'inventer des mots! (pas des maux) Chacun peut s'y reconnaître... C'est une pirouette dont tu te sors très bien. Bises. Violette
    2
    Dimanche 3 Août 2008 à 10:07
    Marc de Metz

    Bonjour Dominique : j’ai eu besoin d’écrire cela cette nuit dans mes heures d’après lecture de bon nombre de mots d’autres sur des blogs connus déjà ou inconnus alors… Merci de ce commentaire. A mon tour je te souhaite une bonne journée dominicale, ici nous sommes en Metz sous nuages. Je t’embrasse. Marc.

    1
    Dimanche 3 Août 2008 à 10:00
    Dominique
    Comme tout cela est joliment dit Marc !

    Une bien belle façon d'exprimer ses émotions., ses entiments.

    Très bon Dimanche Marc

    Je t'embrasse

    Dominique
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :