• De Metz, j'oppose...

       


     

    A une vie bousculée j’oppose une vie apaisée
    A une vie apaisée j’oppose une vie trépidante
    A une vie trépidante j’oppose une vie sereine
    A une vie sereine j’oppose une vie angoissée
     
    A une vie angoissée j’oppose une vie rassurée
    A une vie rassurée j’oppose une vie inquiète
    A une vie triste j’oppose une vie joyeuse
    A une vie joyeuse j’oppose une vie soucieuse
     
    A une vie soucieuse j’oppose une vie tranquille
    A une vie tranquille j’oppose une vie trépidante
    A une vie trépidante j’oppose une vie calme
    A une vie calme j’oppose une vie bousculée
     
    A une vie bousculée j’oppose une vie habituelle
    A une vie habituelle j’oppose une vie nouvelle
    A une vie nouvelle j’oppose une vie ancienne
    A une vie ancienne j’oppose une vie présente
     
    A une vie présente j’oppose une vie future
    A une vie future j’oppose une vie acceptée
    A une vie acceptée j’oppose une vie projetée
    A une vie projetée j’oppose une vie réelle
     
    A une vie réelle j’oppose une vie rêvée
    A une vie rêvée j’oppose une vie réalité
    A une vie réalité j’oppose une vie renoncée
    A une vie renoncée j’oppose MA vie acceptée


    « Vingt de mes "Autour du Centre Pompidou-Metz" /8...Méchant ballon et pauvres gamins... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    22
    Jeudi 5 Novembre 2009 à 22:20
    Marc de Metz

    Chacun peut se donner, doit se donner le droit d’opposer…

    IL en va parfois de sa propre survie.

    Il en va toujours d’une meilleure vie.

    Il en va le droit d’avoir une place dans le Monde, avec le monde.

    J’espère avoir compris ton commentaire car très dur à lire écrit en blanc.

    @micalement, Marc de Metz.

    21
    Jeudi 5 Novembre 2009 à 20:45
    DSMoon
    Chacun a droit à sa majorité, et à l'opposition qui lui est due: Juste te dire que l'une n'ira jamais vraiment sans l'autre: Selon la règle qui gère l'Humanité..!:)  
    20
    Mercredi 25 Mars 2009 à 20:19
    Marc de Metz

    Enfin, grâce à toi Fanfan, je peux supposer ne pas m’être trompé de mots et avoir réussi en effet à décrire ce que je suis devenu au bout de ces années de renoncement et que tout cela me vide de ces passés terriblement douloureux dans de lointaines années en arrière… Je te remercie Fanfan de m’avoir laissé ce commentaire là qui me donne l’opportunité d’affirmer que oui j’adhère totalement à ton analyse de ma réalité. Je t’embrasse très très fort. @mitié, Marc.

     

    19
    Mercredi 25 Mars 2009 à 15:10
    fanfan
    c'est une sorte de résumé  très bien exprimé de ce qu'a été et de ce qu'est ta vie , les joies les peines , les renoncements , les révoltes et les acceptations et dans tout cela je sens une formidable énergie de vie !! bisous
    18
    Mercredi 15 Octobre 2008 à 17:22
    Marc de Metz

    Madame Nettoue, je suis bien incapable en fait de vous donner une explication rationnelle à ce que j’arrive à faire sur mon blog depuis le début de l’année. Ce que je peux dire c’est que je manque en permanence de temps pour y faire ce que j’aimerai. Je ne sais pas si je vis plusieurs vies en même temps, mais je sais avoir sacrifié bon nombres d’heures de sommeil depuis quelques mois. Je peux aussi partager avec toi ce constat : avoir un blog et souhaiter qu’il vive est une sinécure insoupçonnée de moi car si j’avais su… jamais je ne me serais fourvoyé dans ce blog ! Je suis en addiction totale. Mais c’est moi le seul fautif alors je ne désigne aucun autre coupable au fait que oui en effet je passe trop de temps sur ce blog et ce sans jamais réussir à y être à jour de mes réponses à vos commentaires. @mitié et j’ai encore la force de t’embrasser très fort. @ vite. Marc.

    17
    Lundi 13 Octobre 2008 à 18:35
    Nettoue
    Je crois vraiment être active sur mon blog, Marc. J'y passe un tyemps infini, si bien que je me demande comment fais-tu, toi, qui à une vie professionnelle normale, pour mettre autant de chose nouvelles, variées pensées, photographiees poètisées et peintes.. Merde, ça ne rime plus ! Je viens d'aimer tes vies, en fait on pourrait penser que tu en vis plusieurs en même temps ! Je t'ai souvent dis que tu étais un magicien.. Je te le repète, comment fais-tu ? Je t'embrasse mon ami   Nettoue
    16
    Dimanche 31 Août 2008 à 17:30
    Marc de Metz
    Bonjour Mina, je sourie car dans l'entête de mon blog il y a bien en évidence et depuis des mois cet espace pour me laisser un commentaire "Pour m'écrire..." je te le mets à disposition bien volontiers pour y laisser tout ce dont quoi tu aurais envie de parler...
    Mes tableaux sont en effet dans des "pages" et ils n'y sont pas commentables, sauf que parfois je rajoute un article sur ma peinture et il y en a un aujourd'hui sur la page n° 2 "Vivre mes couleurs à Metz" c'est le dernier que j'ai publié qui a trait à mes tableaux.
    Bonne journée Mina, @ bientôt, là je manque de temps car j'ai des affaires en amitié à honnorer. Amitié, @ bientôt. Marc de Metz.

    P.S. : il n'y a aucun collage dans mes tableaux... aucun ! 
     
    15
    Samedi 30 Août 2008 à 21:58
    bonsoir Marc


    Moi j'ai été regarder tes tableaux, entre autres. Malheureusement ils ne son pas commentables...
    C'est du joli travail. Il y a du collage sur certains ?

    A mon tour de proposer une petite chose pour le blog... Hé bien oui, j'ai lu, dans "correspondances"

    Et donc, ce serait bien un petit module pour laisser un message si ce qu'on veut dire est "hors article".

    J'en ai vu sur certains blogs. J'ai cherché ici, mais j'ai pas trouvé. S'il y en a un, il m'a échappé.

    bonne soirée !

    bisous


    14
    Vendredi 1er Août 2008 à 18:07
    Marc de Metz

    Lorsque je me retourne sur moi, je mesure « ce de nulle part d’où j’ai réussi à arriver ici là en train de vivre ma vie ! » Je n’y suis arrivé qu’à partir du moment où j’ai accepté de m’accorder le simple droit de ne plus aimer ceux de qui je ne me sais pas aimé ! Oui je peux affirmer mes « à cela » j’oppose mes « à moi ». Ils sont mes certitudes et ils me réparent de mes renoncements ! Merci de ce commentaire et merci de me lire Charlie. Amicalement, Marc. @ bientôt.  

    13
    Vendredi 1er Août 2008 à 10:53
    Charlie
    Tant de vies en une seule,
    Tant de passages à faire,
    Tu commences par bousculée, tu finis par acceptée
    Le début et ta fin
    Ta fin qui finit bien
    La lutte est permanente, je le ressens ainsi
    Pour pouvoir en vie arriver à grandir...

    Merci Marc
    12
    Jeudi 24 Juillet 2008 à 18:08
    Marc de Metz

    Bonjour Alexandra, merci de ce tag : j'ADORRRRRRRRRRE être tagué ! J'aimerai recevoir par messagerie le texte de ce tag : cela me simplifierait la vie de tagué. Comme Minuimivie, je manque de temps mais je tacherai de ne pas casser cette chaîne... dès que j’en trouverai le temps. Je t'embrasse, Marc.

    11
    Mercredi 23 Juillet 2008 à 23:31
    Coucou Marc,eh bien moi, je te propose un prix celui de brillant(e) weblog 2008, passe faire un tour sur ma page...
    Bon, il semblerait que ce soit un prix pour brillante web log,mais qu'importe,pourquoi ne pas opposer brillant et brillante afin qu'ils se réunissent ensuite?
    Bises
    10
    Vendredi 6 Juin 2008 à 19:35
    Marc de Metz

    Je sais là Lili, que oui tu as tout perçu de mes « j’oppose » ce qui ne me surprend absolument pas mais alors pas du tout. Merci mon amie merveilleuse Rebelle… Je t’embrasse, @ vite, Marc.

    9
    Jeudi 5 Juin 2008 à 17:04
    lili-la-rebelle
    Alors je suppose que quand tu t'opposes tu te sens délivré et rasséréné ! Je t'embrasse Lili
    8
    Lundi 19 Mai 2008 à 00:32
    Marc de Metz

    Merci Monsieur Chevalier, j’ai toujours besoin de répondre en fonction des commentaires que je trouve sous mes billets et sous ma poésie. Je considère que c’est une véritable opportunité de se connaître mieux et de partager mieux aussi. Merci à toi, amitiés de Metz, Marc et à bientôt Chevalier. Bon début de semaine aussi.

    7
    Dimanche 18 Mai 2008 à 14:08
    bonjour marc ton texte mais surtout ta réponse au commentaire de" Lmvie" me touche particulièrement. bonne journée amitiés
    6
    Dimanche 6 Avril 2008 à 00:18
    Marc de Metz
    J'oppose...

    Du jour de leur naissance, au jour de leur rupture, j’ai eu avec mes deux filles une relation exceptionnelle, faite que de contraires de tout ce que j’avais subi d’absurde, d’arbitraire, d’insupportable de mes parents. Il ne me fallait surtout pas reproduire et imposer à mes filles ce qui moi m’avait tellement coûté… J’ai été je le sais, je le crois, je l’affirme un vrai, un bon, un super papa pour elles (DIXIT elles-mêmes…) Ensuite et chacune à l’âge de 26 ans elles ne m’ont plus trouvé que socialement incorrect dans leur vie de femme, de belle-fille surtout ! Cet apprentissage du rejet, du reniement, de mes renoncements, de ma paternité rejetée dure depuis 10 ans ! Je n’en souffre pas, plus ! Je n’ai jamais été qu’un père aimé, respecté, apprécié, légitime que tant qu’elles l’ont accepté ! Cette relation ne se construit jamais seul ! J’ai appris cela, accepté cela, assimilé cela ! J’ai évité mille bugs mais pas le plantage de mes répertoire filles, amour, affection, complicité… Le virus était trop pervers ! Amicalement, Marc. @ bientôt.

    5
    Vendredi 4 Avril 2008 à 14:51
    Les créateurs de nos bugs tu les connais bien évidemment...le plus dur c'est de ne pas les répéter de génération en génération et de "rompre" le cercle unfernal...travail lent, long et difficile mais possible. Que d'oppositions cher Marc, une vie apaisée, sereine, joyeuse, tranquille, nouvelle...utopique je crois, essayons d'apposer simplement quelques adjectifs de tes oppositions sans trop de cahos ni trop de résignation. Merci de tes passages et de tes commentaires si riches
    4
    Samedi 22 Mars 2008 à 14:05
    Marc de Metz

    J'oppose...

     

    Bonjour Mimi, j'ai pourtant, je le crois beaucoup de facilité à trouver des tas de mots pour dire des tas de choses, mais à cela Mimi, je n'ai envie que de dire MERCI... Ce réseau en amitiés si riches des vies de celles et ceux avec qui je les partage sans encore les connaître est un cadeau de plus en plus séduisant de la vie. MERCI Mimi, bonne journée à toi et au tiens même si notre printemps s'est fait la belle en HIVER. Sincèrement, à toi, Marc de Metz.

     

    3
    Samedi 22 Mars 2008 à 13:58
    Bonjour Marc!! alors moi je dirais simplement, que A TA vie acceptée, j'appose MA vie magnifiée de ton amitié. Gros bisous
    2
    Vendredi 21 Mars 2008 à 19:08
    Marc de Metz

    J'oppose...

    Je veux bien accepter et volontiers que ce soit visible que je rentre de la belle capitale... Bises et surtout bonne fin de journée. Marc de Metz la grise glaciale et venteuse. Bises, à bien vite.

     

    1
    Jeudi 20 Mars 2008 à 12:37
    marinachili
    Visible que tu reviens de la capitale pour faire toutes ces comparaisons! Contente de ton retour sur Internet. Bises. Violette
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :