• Dans la vie...

    MP-Truc-en-mots-07-09.jpg

     

     

     

     

    Dans la vie

    Je vis dans le défini

    Je vis avec mes amis

    Je vis sans mes ennemis

    Je vis sans ennui

     

    Dans la vie

    Je vis dans le suggestif

    Je vis inventif

    Je vis sans être captif

    Je vis intuitif

     

    Dans la vie

    Je vis dans ma réalité

    Je vis initié

    Je vis avec mes invités

    Je vis de mes ennemis libéré

     

    Dans la vie

    Je vis en sursis

    Je vis sans en être surpris

    Je vis de ce que j’y ai appris

    Je vis dans mes compromis

     

    Dans la vie

    Je vis avec le moi d’avant

    Je vis détaché maintenant

    Je vis indépendant

    Je vis sans contrevenants

     

    Dans ma vie

    Je vis entouré

    Je vis occupé

    Je vis consolidé

    Je vis réinventé

     

     

     

     

    « Vivre en Moselle / Metz...Les balcons du Centre Pompidou-Metz exposent eux le bonheur... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    18
    Vendredi 19 Août 2011 à 19:41
    Marc de Metz

     

     

    Je crois que je le sais encore plus depuis ton magnifique dernier cadeau… Je réfléchis à... à comment réussir à faire passer dans un article mon émerveillement et mon impatience de l’utiliser… Je suis sur une piste… Bonne soirée, @mitié de Metz, Marc. Bises.

    17
    Vendredi 19 Août 2011 à 19:20
    Marc de Metz

     

     

    Si le « satisfait de soi » et le plaisir de n’être plus en souffrance à cause des autres c’est le bonheur et bien j’accepte ce concept et volontiers… Plus que le bonheur, je ressens une salvatrice sérénité et le sentiment d’avoir su mettre fin à ce qui me « tuait »… @micalement, Marc de Metz. Bonne soirée.

    16
    Vendredi 19 Août 2011 à 09:48
    paquerette

    Je rajouterais: tu vis comme tu l'as choisi, et je crois que c'est bien le secret du bonheur, non ?

    belle journée de vie en Moselle

    15
    Jeudi 18 Août 2011 à 14:36
    Mireille du Sablon..

    Bonjour Marc,

    Je ne connais que le Marc de maintenant et si tu savais comme je l'apprécie!

    Belle a-midi, gros bisous de Mireille du Sablon

     

    14
    Jeudi 18 Août 2011 à 13:21
    Marc de Metz

     

     

    Ton commentaire me fait très plaisir.

    Merci. Bonne journée, @mitié, Marc de Metz.

     

    13
    Jeudi 18 Août 2011 à 12:44
    Marc de Metz

     

     

    Une vie…

    Ma vie, celle que je me suis accordée depuis une dizaine d’années.

    Une vie différente de celle d’avant.

    Je m’y suis enfin réconcilié avec MOI.

    Ma vie en quelques mots.

    Merci Cacao.

    @micalement, Marc de Metz.

     

    12
    Jeudi 18 Août 2011 à 12:42
    Marc de Metz

     

     

    Je les écris, ils sont mes mots de maintenant.

    Maintenant c’est de l’autre côté de mes passés.

    Maintenant ce n’est que depuis une dizaine d’années.

    Mes passés méritent d’être tous derrière moi.

    Avec eux celles et ceux qui en font partie.

    Je me suis accepté dans une autre vie.

    C’est de celle-là dont je parle…

    Ces passés s’étalent sur plus de 35 ans…

    Merci, @micalement, Marc de Metz.

     

    11
    Jeudi 18 Août 2011 à 12:34
    Marc de Metz

     

     

    Merci Mamoune. Ce que appelles là « sagesse » est tout simplement de ma part une volonté de ne plus permettre à quiconque de réussir à me blesser, me déstabiliser, même à me broyer ! J’ai du gris plein la barbe et les cheveux et il était temps que je cesse de les couper en quatre ces cheveux là ! Ce que je peux, je dois, il me faut reconnaître, c’est que depuis que je me suis mis à l’abri de celles et de ceux qui ne me veulent pas, plus dans leur vie, leur vie m’est définitivement devenue étrangère et mon ignorance totale de ces vies me permet enfin de vivre délivré… Merci Mamoune d’Angers, oui, merci. @mitié et bises de Metz, Marc.

    10
    Jeudi 18 Août 2011 à 12:27
    Marc de Metz

     

     

    Elle est, cette semaine, pour moi une deuxième semaine sans travailler… Chance ici : l’été est un peu revenu et il est là le bienvenu.

    Je t’embrasse amie. Bonne journée, @mitié de Metz, Marc.

     

    9
    Jeudi 18 Août 2011 à 11:58
    Marc de Metz

     

     

    En écrivant cela, j’ai le sentiment de dresser des barrières infranchissables pour qui pourrait avoir la prétention de m’empêcher de vivre ma vie de cette façon ! Je n’accorde plus aucune place à qui, dans ma vie, ne s’y sent pas ou plus le bienvenu, la bienvenue… J’ai enfin compris que je ne peux pas vivre les choses à la place des autres et j’ai totalement intégré qu’il ne faut jamais retenir de force QUI QUE CE SOIT dans sa vie !

    Merci l’ami pour ce superbe commentaire, @mitié de Metz, Marc. Bonne journée à toi.

     

     

    8
    Mercredi 17 Août 2011 à 17:39
    flipperine

    comme c'est bien dit et si vrai

    7
    Mardi 16 Août 2011 à 17:23
    mouette

    c'est beau la liberté de tes mots .

    mouette

     

    6
    Mardi 16 Août 2011 à 14:17
    cacao

    Belle histoire de vie en mots choisis. Toutes les étapes et les sensations sont ici représentées. Amicalement.

    5
    Mardi 16 Août 2011 à 10:49
    Marc de Metz

     

     

    Bonjour Paquerette. Je réponds à ton commentaire de Vesoul. J’y termine aujourd’hui un petit séjour de quelques jours et je vais rentrer à Metz dans l’après-midi.

     

    Cette « liberté » dont tu me parles, c’est une libération, un détachement, un recul, l’ensemble obtenu depuis une grosse dizaine d’années au bout d’une errance de près de trente-cinq ans, commencée à l’âge de quinze ans !

    J’ai du accepter de désaimer ceux que j’aimais, de n’avoir plus de parents, plus d’enfants, plus de famille et de n’avoir plus comme amis(es) que celles et ceux qui m’acceptent et m’aiment dans leur vie.

    Oui, je suis libre car de l’autre côté de mes renoncements les plus terribles et définitifs, je sais, depuis plus de dix ans ce que j’accepte des autres et plus encore ce que je n’accepte pas des autres…

    Plus aucune rupture par exemple ne réussit à me blesser, car les plus douloureuses sont dans mes passés. Si, je ne les provoque jamais, je les « encaisse » instantanément car j’ai appris que personne ne peut vivre dans une relation sans une réciprocité dans les intentions de chacun…

     

    Tu as eu la gentillesse, ce matin, de commenter deux autres articles. Je t’en remercie, mais je viens de supprimer ces deux articles qui n’auraient pas du être publiés ce matin mais plus tard dans les jours à venir. Je ne publie que deux nouveaux articles par jour et là, je ne me suis pas rendu compte que je n’avais pas changé la date de publication de ces deux autres…

     

    Bonne journée, j’irai lire tes textes dès que je serai de retour à Metz. De Vesoul, en principe je ne passe que très peu de temps sur mon blog, ceci expliquant que j’ai laissé deux articles de trop être publiés ce matin.

     

    Merci pour tes commentaire, bonne journée, @micalement Vesoul, Marc de Metz.

     

    4
    Mardi 16 Août 2011 à 10:46
    Mamoune.marie

    bonjour Marc,

    bel écrit en toute simplicité et sincérité , vivre chaque jour avec ce que t'offre le regard de tes yeux , ce que t''offre la grandeur de ton coeur, et celle qui nous accompagne au quotidien,lorsque poussent les cheveux argentés qu'on ne peu plus compter.... cette grande dame qu'on appelle la Sagesse.....

    je te souhaite une agréable journée accompagné  tous ces jolis mots...Amitié, bises ...Mamoune d' Anjou

    3
    Mardi 16 Août 2011 à 09:03
    paquerette

    On sent une grande liberté chez toi, liberté nouvellement acquise, j'ai beaucoup écrit à une période, plus tellemnt maintenant, il y a des textes sur mon blog dans la rubrique "poèmes"

    bonne journée d'été

    2
    Mardi 16 Août 2011 à 08:57
    Marielle

    bonjour Marc

    nous commençons une semaine racourcie...je te souhaite de la vivre pleinement avec des amis qui t'aiment et comme tu le desire...

    Je t'embrasse, affectueuse amitié, Marielle.

    1
    Mardi 16 Août 2011 à 08:49

    ouf j'ai eu peur te voir vivre déjà en hiver
    tu me rassures tu as bien les pieds sur terre
    elle n'est pas blanche mais encore bleu
    comme tes mots en plénitude d'être heureux
    alors vis comme le temps de tes envies
    en négligeant celui d'hypothetiques soucis
    pour que garde ton coeur sa belle couleur
    celle qui te permet de vivre dans ton bonheur
    amitiés ensoleillée.....
    sumadrad.c b

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :