• Centre Pompidou-Metz / Visite du Graoully au pique-nique géant...

    Pompidou Metz pique-nique 0 16 05 10

     

     

     

     

    Le Graoully est la figure emblématique de la plus importante et authentique légende ayant été racontée durant des siècles aux enfants alors apeurés de la Ville de Metz. Il est arrivé, après avoir traversé la ville, entourés d’enfants dimanche sur le parvis du Centre Pompidou-Metz.

     

    Pour clore les cinq jours des nombreuses festivités de l’inauguration du musée, un immense pique-nique populaire a été organisé au pied du Centre Pompidou Metz…

     

    Il y avait, ce dimanche d'un mai bien trop frais, du soleil et des nuages dans les assiettes lorsque nous y sommes passés…

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 1 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 2 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 3 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 5 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 6 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 7 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 8 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 9 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 10 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 11 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 12 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 13 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 14 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 15 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 16 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 17 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 18 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 19 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 20 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 21 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 22 16 05 10

     

     

     

     

    Pompidou Metz pique-nique 23 16 05 10

     

     

     

     

     

    Un clic sur "CPM" pour poursuivre la découverte du Centre Pompidou-Metz…

     

    CPM

     

     

     

     

     

     

    « L'amitié me retient loin de vos mots...Pour parler du mariage... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    16
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 23:40
    gavroche

    bonjour belle tete de dragon

    merci pour ces photos qui montrent une ambiance

    des plus sympathique dommage pour vous de l'absence de sir soleil

    bonne journee a vous tous  amities

    15
    Mardi 25 Mai 2010 à 15:08
    Marc de Metz

     

     

    Depuis presque deux heures, je m’autorise à utiliser quelques « copier / coller » pour répondre à tous ces commentaires auxquels je n’ai pas trouvé le temps de répondre depuis quelques semaines durant lesquelles j’ai eu plusieurs visites d’amies. Je ne m’y résous que pour très vite, faire une réponse à chacun de ses commentaires. Celui-ci me permet d’arriver à ces derniers encore sans réponse dont le tien là fait partie.

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires reçus et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.

     

    Merci de me pardonner l’usage de ces « copier / coller » que je trouve incontournables lorsque j’ai près de 200 commentaires en instance et que j’ai besoin de leur donner une réponse avant de reprendre sur mon blog et les vôtres, ma place habituelle. @mitié de Metz, @ bientôt. Marc.

     

    14
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:59
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    13
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:57
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    12
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:57
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    11
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:57
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    10
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:57
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    9
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:56
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    8
    Mardi 25 Mai 2010 à 14:56
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque tu m’as laissé ce commentaire, j’étais plongé dans de très belles affaires d’amitié avec « Chronique » venue passer plus de huit jours avec nous, Metz et le Centre Pompidou. « Domajj » elle est venue ensuite durant trois jours. Lorsque j’ai de la visite, je réduis mon temps sur mon blog au maximum pour le consacrer à celle ou celui qui nous fait l’amitié de venir jusqu’à nous.

     

    En me levant très tôt, j’ai réussi à publier, à lire tous les commentaires et aussi à passer sur mes blogs amis mais sans trouver le temps d’y écrire.  

     

    Aujourd’hui, sachant que j’en avais, pour les avoir vu arriver et les avoir alors lu, j’ai trié mes commentaires pour y chercher ceux restés sans réponse de ma part. Celui-ci en est un parmi beaucoup… Je suis désolé de ne pas y avoir répondu en temps voulu. Mais, comme je souhaite que tu saches que je lis mes commentaires, je te fais cette réponse bien tardive sans doute mais qui me permet de te remercier de m’avoir écrit un jour ce commentaire. @mitié de Metz, Marc.

     

    En te présentant surtout mes excuses d’utiliser ce copier-coller. Il est là le seul moyen pour laisser sous chacun de vos commentaires ces mots, enfin !

     

    7
    Vendredi 21 Mai 2010 à 21:28
    miss.café

    Deux incontournables de Metz, désormais!!!! Bravo pour cet article!

    6
    Jeudi 20 Mai 2010 à 03:59
    Solange

    On la fêter en grand cette ouverture, beaucoup de monde. Un grand événement qui méritait d'être souligné.

    5
    Mardi 18 Mai 2010 à 23:14
    flipperine

    extérieur comme intérieur ce centre est immense et tout est prévu pour accueillir le monde ou bien toutes ces tables ont elles été dressées pour l'ouverture

    bises

    4
    Mardi 18 Mai 2010 à 21:55

    le centre prend vie par et avec toute la population

    il a été investi

    éva

    3
    Mardi 18 Mai 2010 à 18:39
    Arwen

    Le Centre Pompidou au centre des discussions messines et d' ailleurs....

    J'ai suivi de près par le biais des infos télévisées, de la presse écrite et de ton blog car tu fais un fameux reporter  cet évènement magique qui a mis Metz et ses habitants en émoi

    Un évènement d'une grande ampleur qui propulse cette belle ville déjà très riche au sommet....Metz devenue comme l'a dit un journaliste d'un journal TV d'une chaine nationale, une proche banlieue parisienne si on voit avec quelle rapidité on peut rejoindre Paris et inversement par le TGV, vive la nouvelle technologie...Même si ce journaliste m'a fait sourire dans ses propos il n'a pas tort.....

    Il est magnifique de part son architecture mais il est le "gardien" de bien des trésors culturels....

    Mon planning ne m'ayant permis de m'y rendre lors de son ouverture au public et lors des festivités qui ont animé ta belle ville, je m'y rendrai prochainement lorsque la foule se sera dissipée afin de pouvoir m'imprégner totalement de ce magnifique et magique endroit dans le calme et la quiétude pour profiter pleinement de cet instant

    @mitiés de Moselle

    Bises

    Arwen






    2
    Mardi 18 Mai 2010 à 15:40

    Instant volé

    A la volée

    tranches de vies

    CPM tu luis jour et nuit.

    @mitié

    Covix

    1
    Mardi 18 Mai 2010 à 08:51
    Violette Dame mauve

    Images sublimes d'un édifice sublime. J'ai hâte de pouvoir le visiter. Il va cependant me falloir patienter deux mois!

    Merci de cette très agréable galerie.

    Je t'embrasse

    Violette

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :