• Cancer je te hais...

    MP-Partager-la-vie-07-09.jpg

     

     

     

     

    Amie est d’un cancer odieux captive redevenue

    Soignants en blouses blanches sont bienveillantes

    Douleurs et peurs la placent en mille déconvenues

    Plaintes lui semblent trop souvent inconvenantes

     

    Entre amie et moi distance m’interdit d’être présent

    Je trouve mots écrits et parlés maigre réconfort

    Dans combat je la sais contre ennemi mécontent

    Il se sait en certitude de n’être jamais le plus fort

     

    Amie je suis triste de t’accompagner si lointain

    Au bout de ton épreuve je te veux en nouvelle vie

    Après souffrances je t’attends dans lendemains

    Ta vie reconquise de notre amitié sera belle amie

     

    Dans le silence ici je ne partage rien de ta tragédie

    Ce lien qui nous relie je ne veux pas le partager

    Personne près de moi de ce mutisme ne me délie

    Il est mon compagnon dans tes jours en danger

     

    Je pense à toi amie…

     

     

     

     

     

    « Metz : l'église Saint-Maximin et Jean Cocteau...Les amis de nos fleurs ne sont pas toujours les nôtres... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    16
    Mireille Vayeur
    Dimanche 5 Mai 2013 à 23:28
    Mireille Vayeur

    bonjour Marc,

    ....pouvoir mettre des mots sur ses peines,partager ses angoisses et se dire que d'autres les reçoivent et les partagent(même en pensées...) Te savoir présent malgré la distance.. ton amie le ressent au plus profond de son coeur et ça,c'est le plus important! Courage à ton amie et...à toi .

    Je t'embrasse . Mireille

    15
    Jeudi 29 Juillet 2010 à 07:50
    Marc de Metz

     

     

    Cette énergie, il va lui falloir la conserver et même l’amplifier pendant les mois qui arrivent.

    Amie est incroyable : elle ne veut pas déranger… personne…

    Alors je la suppose taire bien des « choses » qui font mal, peur, qui terrifient…

    Merci Solange, je t’embrasse de Metz, Marc.

    Bonne journée.

     

    14
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 20:22
    Solange

    C'est une dure épreuve et je lui souhaite toute l'énergie nécessaire pour passer à travers. Je t'embrasse.

    13
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 18:14
    Marc de Metz

     

     

    Je viens d’avoir Amie au téléphone.

    Ces échanges nous permettent de gommer la distance et de briser un peu son isolement.

    J’ai par le passé accompagné d’autres amis(es) et cela je sais le faire en me protégeant.

    Je suis terriblement navré que cet enfoiré de cancer t’aie ravi une personne que tu aimais tellement. Je n’oublie pas de mon côté ceux dont il m’a privé comme d’autres maladies ont osé le faire. Merci pour ce commentaire. Bonne soirée à toi, elle va commencer.

    @mitié de Metz, Marc.

    @ bientôt.

     

    12
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 17:15
    Poulbot.66

    Marc, comme je te comprend.....Moi, j'étais dans mes P.O, mon cousin qui était un grand frêre, lui était du côté de Marne la vallée....Mais même loin, il savait que je pensais à lui,et que je j'étais avec lui....Il a perdu la bataille, mais je forme des voeux pour que ton amie, elle la gagne....Elle est une battante....Et elle a une bonne équipe médicale avec elle...Alors courage pour elle et pour toi, par ce que l'on en ressort pas indemne de tout cela....Amitiés sincères.....Lulu66

    11
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 17:04
    Marc de Metz

     

     

    Merci à toi pour ce très amical commentaire. Comme je l’ai écrit, je sais qu’Amie a besoin qu’en amitié nous sachions adoucir sa colère contre l’attitude de son mari et l’accompagner du mieux possible dans ces mois qui vont être ceux à traverser avant sa guérison. Heureusement qu’Amie a entièrement confiance dans l’équipe qui prend en charge et sa maladie et aussi sa solitude lorsqu’elle est hospitalisée. Je la devine, je la sais être vraiment bouleversée par ce que n’est pas capable de lui offrir son mari comme soutien et même comme considération depuis qu’elle est contrainte de se dresser, en colère, contre cette récidive si tellement inutile dans sa vie. Je te remercie encore de tes mots que je la suppose être en état là de lire… @mitié de Metz, Marc.

    Bonne fin de journée à toi.  

     

    10
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 14:42
    kris alias tatapois

    je me joins a vous pour souhaiter bcp de courage à ton amie pour vaincre ce fléau qui malheureusement touche chacun de nous de prés ou de loin.

    les traitements lourds et souvent mal apprehendés, les espoirs et desespoirs, les rémissions et les rechutes sont le quotidien... je prie pour elle.

    il faut être tres  soutenu dans cette lourde épreuve... il est navrant qu'elle ne puisse pas compter sur son mari et je prie aussi pour qu'elle trouve ce soutien tant nécessaire  à la guérison.

    donne lui tout ce que tu peux de ton amitié , meme de loin, je suis sure qu'elle apprecie.

    9
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 12:49
    Marc de Metz

     

     

    Oui, ne pas être soutenue par son mari est pour elle une épreuve de plus mais pas vraiment une surprise. Confrontée à son incapacité (là odieuse) à être solidaire, attentif, présent et acteur de ce combat, je la sais avoir besoin d’amitié et de présence même qu’en mots parlés ou écrits. Je te remercie de ce commentaire, il est solidaire et très amical. @mitié de Metz, Marc.

    8
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 12:42
    Marc de Metz

     

     

    Cette bonne nouvelle se situera au bout de ces longs mois à venir qu’elle passera dans des traitements constants et sous une surveillance médicale permanente. Je te remercie amie de ce commentaire et comme je la sais parfaitement prise en charge, je ne veux que la confier au savoir guérir de celles et de ceux qui la soignent et je vais l’accompagner le mieux possible de trop loin. Je t’embrasse très fort, @mitié de Metz, Marc. Bonne journée à toi.

    7
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 11:53
    Violette Dame mauve

    Que dire de plus que tout ce qui a été dit précédemment ? Situation difficile et désolante car en s'en sent impuissant. La compassion et les mots réconfortants sincères sont les seuls à pouvoir alléger et  aider ton amie. Une bonne nouvelle serait la bienvenue.

    Ton amitié lui est précieuse alors que cette amitié lui fasse le plus grand bien. Le moral est très important dans une telle phase de vie.

    Je t'embrasse ami Marc

    Violette

    6
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 11:30

    Bonjour Marc. Cette maladie est un véritable fléau et j'espère de tout coeur que ton amie va la vaincre une nouvelle fois. Ton soutien doit l'aider. Ca doit être dur pour elle de ne pas être soutenue par ses proches. Amitiés

    5
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 11:04
    Marc de Metz

     

     

    Merci pour ces mots de solidarité.

    Ils sont réconfortants.

    Ils sont précieux.

    Peut-être que mon amie les lira.

    je crois que c’est là de l’ordre du possible.

    Merci encore Mireille.

    @mitié du centre ville, Marc de Metz.

    Je t’embrasse.

     

    4
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 10:50
    Marc de Metz

     

     

    J’ai reçu de mon amie un texto.

    Je suis assez rassuré par ce que j’y ai lu.

    Je me suppose avoir vers 17h00 de ses nouvelles.

    Je te remercie pour elle, si elle devait pouvoir venir sur mon blog, je suis certain qu’elle serait très touchée par ce message.

    Je t’embrasse, bonne journée, oui, bonne journée.

    @mitié de Metz, Marc.

    @ bientôt Domajj.

     

    3
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 10:40
    Marc de Metz

     

     

    Bonjour à toi. Je suis terriblement touché de te savoir toi aussi concerné par cette odieuse maladie qui s’attaque à ta maman. A mon tour de lui souhaiter d’arriver saine et sauve au bout de ce combat et je t’adresse tous mes vœux de courage et de confiance.

    Mon amie, malheureusement, n’a pas de la part des siens le réconfort qui pourrait la soutenir. Son mari déserte lamentablement son combat ! Tenant absolument à protéger qui doit l’être autour d’elle, c’est seule que sur place elle affronte cette nouvelle épreuve, depuis quelques mois. Ce qui est formidablement sécurisant, c’est que l’équipe qui a en charge son combat est d’une très grande humanité qui adoucit son isolement affectif et la met en totale confiance malgré ses peurs.

    Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc.

     

    2
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 10:28
    Cistu

    Je manque de mots... pour une fois...

    je ressens ta douleur... celle de ton amie... face à cette épreuve qui met la vie dans une parenthèse sombre et pesante, dans ce monde aseptisé du milieu hospitalier dans lequel on peut se sentir perdu, anxieux sans pouvoir toujours exprimer ses peurs... J'espère que les personnes qui la soignent le font avec psychologie et humanité mettant la vie avant la maladie... Je lui souhaite courage et guérison... (Ma maman aussi se bat contre ce fléau..., je compends tes sentiments) bien amicalement à toi qui souffre de ne pouvoir être plus présent, à son entourage qui la soutient, à elle qui se bat pour surmonter le mal... grosses bises amicales, curagiu !!!!!

    1
    Mercredi 28 Juillet 2010 à 09:53
    Domajj

    Bonjour Marc,

     

    Je souhaite à ton amie un prompt rétablissement.

     

    Je comprends ce que tu peux ressentir et je ne peux que t'en féliciter et t'en apprécier encore plus. Tu es si généreux...

     

    Je pense que ton amie a bien de la chance de t'avoir comme Ami. Je pense que ton amie te répondra par mail ... si elle en a la force ... je m'imagine qu'elle l'aura apprécié tant ton texte est émouvant et sincère.

     

    Bon courage à toi et @ très vite, Marc.

     

    je t'embrasse très fort. @mitié de terres de Champagne.

     

    Ton amie, Domajj

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :