• Avoir la Corse dans son sang !

     

     

     

    Une île

     

    J’ai vu les eaux du golfe de Porto

    Et j’ai admiré le Monte Cinto

    Après avoir découvert Ajaccio

    Et puis la ville de Bonifacio

     

    J’ai caressé des ânes à Bavella

    Et j’ai trouvé un gîte à Bastia

    Je me suis baigné à Solenzara

    Et vu les calanques de Piana

     

    J’ai traversé le col du Téghine

    Pour aller aux portes de Balagne

    Et peut-être après sur Cargèse

    Sans oublier pour autant Sartène

     

    J’ai vu le pays de mes ancêtres

    Ses plages et ports ses cols et crêtes

    Et j’ai une admiration secrète

    Pour l’île où vécurent mes ancêtres

     

    Marc, écrit à Metz le 2 avril 1971

    « Besançon / Franche-Comté / 5 et fin...Voray sur l'Ognon en pays franc-comtois... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    16
    sumadrad
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:11

    P T D R
    LA JE SENS QUE CHRONIQUE VA TE SAUTER AU COU ......MAIS NO PROBLM POUR LE BUFFET RIEN QUE LE PLAISIR DE TE VOIR ET DE VOUS VOIR  .....J4AIME MIEUX PAS Y PENSER..............BON BEN ON VA CREER CE PRIX SUMADRAD..... NE SERAIS CE QUE POUR TE FAIRE DESCENDRE............
    AMITIES DU SUD
    SUMADRAD

    15
    sumadrad
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:11

    tu vois que trés jeune (çà c'est toi qui le dis pas moi) trés jeune disais-je tu étais déjà un grand de l'écriture ne soit pas modeste je sais reconnaître quand un texte est trés bien écrit et là je dis comme toujours ce que je pense...; donc tu avais dix sept ans bravo marc d'autant plus bravo...;et 40 ans aprés sans que tu le prennes mal ( PTDR) tu as pris un certain âge pour pas dire de l'âge nous n'avons pas dix ans d'écart mon petit marc..;tu vois ami ....mais ton écriture en restant dans le style marc , ton écriture à pris encore plus de la hauteur....tu as mûri.....les années le font automatiquement....et je sais et je te dis que tu écris trés trés bien...voilà bonne soirée ami marc....amitiés bleues
    sumadrad.c b

    14
    sumadrad
    Dimanche 5 Mai 2013 à 22:11

    je dois te dire mon petit marc comme dirait chronique...;que ce texte est superbement écrit....j'en suis ravi et heureux car c'est du grand marc..j'adore tes écrits ou il y a le style "marc" ...un vrai poéte ....je l'ai relu deux fois par plaisir vraiment....bravo pour cette expression......;tu vois que je te cause comme à un gentil P..e... çà se corse....ptdr.....bonne soirée
    amitiés sincéres de gap sud
    sumadrad

    13
    Dimanche 31 Juillet 2011 à 20:06
    Marc de Metz

     

     

    Beau programme en perspective : je crois que Chronique sera vraiment ravi de faire des photos de cet événement mondialement gapençais. Je crois qu’il va nous falloir trouver la route jusqu’à chez toi : bien trop de délicieuses agapes nous sont promises ! Je lache enfin l’ordi, j’ai un steak-frites-salade qui m’attend… J’ai aussi une soirée télé à m’offrir loin de ce blog et de tout ce qui ne m’y est plus jamais épargné… Bonne soirée l’ami, @mitié de Metz, Marc.

    12
    Dimanche 31 Juillet 2011 à 19:16
    Marc de Metz

     

     

    Je ne peux n’être que faussement humble devant mon ordi à tenter de te répondre à ce commentaire là… Je finis par me demander pourquoi je n’ai pas encore eu le prix Nobel de littérature ? C’est inouï de n’avoir jamais été reconnu par le prix Goncourt ! Enfin il est bien agréable de me préparer à recevoir ce prix : le Prix Sumadrad… Merci de me faire rêver un peu et de me croire un instant avoir été jeune un poète… @mitié de Metz, bonne soirée, Marc. Stockholm étant retenue comme ville pour les Nobel, je propose Gap pour les Sumadrad ! Tu devras prévoir un buffet impérial car j’inviterai Chronique et Mireille du Sablon… On lui fera croire (à Chronique) que le prix est son poids en « Magnum » au chocolat blanc (ses préférés !).

    11
    Samedi 30 Juillet 2011 à 19:37
    Marc de Metz

     

     

    J’ai lu et aussi relu ton agréable commentaire avant de me résoudre, au risque de te peiner que ce n’est pas du GRAND Marc, mais du JEUNE Marc : j’avais dix-sept ans lorsque j’ai écrit ce texte sur ce pays qui est celui de ma famille maternelle. Là je me rends compte que quarante ans sont passés depuis ce qui peut m’expliquer pourquoi je suis maintenant perçu comme un pépère par un vieux Gapinoux : rien ne m’est épargné ! @mitié de Metz, Marc. Bonne soirée.

    10
    Mercredi 27 Octobre 2010 à 12:35
    Marc de Metz

     

     

    Il se fait que j’ai ces racines corses en moi mais j’ai maintenant une vie de plus de quarante ans en Lorraine, ici à Metz alors je ressens que mes racines sont aussi maintenant messines et j’y crois encore plus car je vis en passion avec ma ville et ma région. Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc. Bonne journée Reinette.

    9
    Mercredi 27 Octobre 2010 à 09:28
    Reinette

    elle est sûrement très jolie, par ailleurs là où sont ses racines.................

    bisous

    8
    Dimanche 20 Décembre 2009 à 17:39
    Marc de Metz

    Nous sommes le dimanche 20 décembre 2009.

     

    En cliquant sur le choix « commentaires sans réponse »…

    Avec effarement je trouve celui-ci qui date d’une éternité.

    Il fait partie de ceux restés sans réponse que là je trouve.

    J’en suis navré et je m’empresse de le déplorer.

    Vraiment désolé de l’avoir laissé sans réponse.

    Je fais le choix d’utiliser un « copier/coller » pour lui répondre enfin.

    Je me sais en train de reprendre contact avec certains d’entre vous.

    Je me sais faire une réponse à certains jamais perdu de vue…

     

    Je te souhaite de très belles fêtes de Noël et de fin d’année 2009.

    @micalement, Marc de Metz.

    7
    Mercredi 30 Avril 2008 à 10:01
    Dominique :
    Bonjour Marc, Simplement pour te faire une petit coucou et te souhaiter une bonne journée. Chez nous, nous avons un temps plus que maussade: La pluie ne cesse de tomber. Sommes nous encore dans le Sud de la France ? lol. Pas agréable du tout; Bises. Dominique
    6
    Mardi 29 Avril 2008 à 23:04
    Marc de Metz
    Avoir la Corse dans son sang !

    Bonsoir Chevalier, j’apprécie énormément ton commentaire, il me touche. Il touche celui que j’ai été au siècle dernier, celui qui m’a fait ce Marc d’aujourd’hui, qui souvent me donne l’impression d’être arrivé de si loin. Je te remercie de cette découverte que tu fais de mes écrits. Tes commentaires sont très précieux pour moi. Amicalement, Marc, @ bientôt.

    5
    Mardi 29 Avril 2008 à 22:15
    bonsoir marc c'est superbement écrit, je trouve émouvant cet hommage à tes racines. c'est important parfois le pays de ces ancêtres. je reviendrai continuer mes lectures sur ton blog,c'est un frais plaisir por moi. bonne soirée amitiés
    4
    Lundi 25 Février 2008 à 19:38
    Marc de Metz
    S'ils ont Internet, ils viennent de me revoir le leur dire. Ce texte était resté dans un cahier depuis presque trente ans. Il est vrai que j'ai de la Corse en moi depuis bientôt 55 ans... Je te remercie Dominique, bises de Metz et à bientôt. Marc
    3
    Lundi 25 Février 2008 à 17:57
    Dominique
    Tes ancêtres Corses peuvent être fiers. Tu leur a rendu là, un vibrant hommage. Bisous
    2
    Lundi 25 Février 2008 à 17:29
    Marc de Metz
    J'aime être corse par ma mère, sans du tout détester être alsacien par mon père, bien au contraire. l'Alsace n'est qu'une magnifique île linguistique, la Corse l'est aussi et autenthiquement en plus d'être une vraie île (avec de la mer tout autour)... Je suis né aussi dans une autre île, bien plus lointaine et elle aussi me manque. Bises, Marc
    1
    Lundi 25 Février 2008 à 17:21
    marinachili
    Un très bel hommage à la terre des ancêtres!
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :