• Acceptons les volets clos...

     

     

     

     

    Volets clos de Metz 01 04 2010

     

     

     

     

    Dans Metz, derrière des volets tenus clos il y a des vies, une vie.

    Lorsqu’elle est voulue discrète je sais alors apprécier ce choix.

    Je sais que cette vie cachée ne mérite qu’une histoire : la sienne.

     

    Alors cette vie que je ne la force jamais et je ne l’invente pas !

    Alors cette vie à laquelle je n’ai pas l’accès je ne l’imagine pas !

    Ainsi cette vie qui n’est pas la mienne, je ne la trahis pas !

     

    Je l’y devine y être sans doute et d’évidence fragile.

    Je l’y crois y être pour les siens très précieuse.

    Je l’y suppose y être voulue protégée de grands dangers.

     

    Pour moi, cette vie ne mérite qu’une chose : sa vérité !

    Je n’ai pas besoin de m’inviter dans toutes ces vies inconnues.

    Pour moi, une vie doit simplement pouvoir vivre sa vie.

     

    Je m’aime ne pas être curieux et de ne pas vouloir savoir tout.

    Je m’aime ne pas aimer me mêler de la vie des autres.

    Je m’aime ne pas forcer la vie de ceux qui ne m’y souhaitent pas.

     

    Dans la vie, depuis toujours je suis discret, j’aime l’être.

    J’aime qu’on le soit toujours avec moi dans ma vie, dans la vie aussi.

    Je n’aime pas les indiscrets, ni dans la vie, ni dans ma vie, jamais.

     

     

     

     

     

     

     

    « Europe un acrostiche de Marc...Détournement de couleurs / L'extension de la maison... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    8
    gavroche
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:08
    gavroche

    bonjour merci pour ce texte plein de bon sens

    je suis toujours intriguee par des volets clos en permanance

    mon imagination s'envole et je passe

    bon jeudi amities

    7
    Mercredi 28 Avril 2010 à 20:24
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque je me rends compte que je n’ai pas répondu à mes commentaires, je me sens tout d’un coup bien mal à l’aise et même confus car je considère que vous répondre est en temps normal (lorsque je peux le faire) très agréable. Ce soir j’en découvre des dizaines sans réponse de ma part. J’utilise ce copier-coller pour au moins vous (te) dire que je suis désolé de ne pas avoir répondu à ce commentaire là… Il date de loin, j’espère que ces quelques mots réussiront à excuser ma non-réponse… Avec mes excuses et avec amitié. Marc de Metz, le mercredi 28 avril.

    6
    Mercredi 28 Avril 2010 à 20:24
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque je me rends compte que je n’ai pas répondu à mes commentaires, je me sens tout d’un coup bien mal à l’aise et même confus car je considère que vous répondre est en temps normal (lorsque je peux le faire) très agréable. Ce soir j’en découvre des dizaines sans réponse de ma part. J’utilise ce copier-coller pour au moins vous (te) dire que je suis désolé de ne pas avoir répondu à ce commentaire là… Il date de loin, j’espère que ces quelques mots réussiront à excuser ma non-réponse… Avec mes excuses et avec amitié. Marc de Metz, le mercredi 28 avril.

    5
    Mercredi 28 Avril 2010 à 20:23
    Marc de Metz

     

     

    Lorsque je me rends compte que je n’ai pas répondu à mes commentaires, je me sens tout d’un coup bien mal à l’aise et même confus car je considère que vous répondre est en temps normal (lorsque je peux le faire) très agréable. Ce soir j’en découvre des dizaines sans réponse de ma part. J’utilise ce copier-coller pour au moins vous (te) dire que je suis désolé de ne pas avoir répondu à ce commentaire là… Il date de loin, j’espère que ces quelques mots réussiront à excuser ma non-réponse… Avec mes excuses et avec amitié. Marc de Metz, le mercredi 28 avril.

    4
    Vendredi 2 Avril 2010 à 18:33
    Marc de Metz

     

     

    Je me suis toujours trouvé « chanceux » de ne pas être curieux au point d’en pouvoir être grossier et stupide. J’ai simplement le sens de la mesure et je n’abuse jamais de curiosité « malsaine ». J’ai appris de la vie qu’elle me mettra toujours assez tôt au courant de ce que je dois savoir… J’aime respecter le mystère et ne pas empiéter sur la vie d’autrui : cela est si fatiguant de se mêler de tout ! Je t’embrasse, @mitié de Metz, Marc. Bonne soirée à venir Solange.

    3
    Vendredi 2 Avril 2010 à 15:41
    chantal

    oh Marc tu as tant à faire et à dire et à penser, que tu n'as pas le temps de t'imposer ni t'immiscer là où il y a barrage !

    2
    Jeudi 1er Avril 2010 à 22:50
    aubert59

    mieux vaut être discret, chacun a le droit de se renfermer un peu pour réfléchir, pour se remettre en question, pour prier, pour remercier, il faut respecter le calme d'autrui comme autrui doit respecter le nôtre et ce n'est pas toujours le cas hélas

    bises

    1
    Jeudi 1er Avril 2010 à 10:48
    Eglantine-Lilas

    un petit bonjour en passant...le café sera pour une prochaine si vous voulez bien....

    j'aime les volets...clos pour protéger l'hiver de la froidure, l'été de la chaleur et le reste du temps ma pudeur ...

    excellente journée, un rayon de soleil bien tiède du midi.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :