• Abandonner derrière soi...





    Oublie le passé

     

    Je suis volontairement incapable d’oublier mes passés

    Ces passés restent présents dans mes intimes pensées

    Pourtant aucun d’eux ne m’impose de nouvelles souffrances

    J’y ai trop longtemps vécu dans une terrible désespérance

     

    Abandonne derrière toi

     

    Je suis familier de ces affaires qui ne me mettent plus en émoi

    D’autres m’ont imposé de ne les plus attendre vouloir de moi

    Au fait de leur disgrâce affective je me sais être qu’en éloignement

    J’y ai trop longtemps vécu dans le simulacre de leurs sentiments

     

    Tes erreurs et tes peines

     

    Je suis définitivement l’ami de mes renoncements d’être aimé

    Impensable de me renier pour dans l’amour des miens être réinvité

    Même leur absence ne réussit plus à me prescrire du malheur

    Après l’apprentissage de peines infligées j’ai choisi le bonheur

      








    « Au bout de la rue du Champé / Metz...Mandala / Richesses d'amitiés, celles d'un avril en bleu... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    16
    Mardi 12 Avril 2011 à 18:19
    Marc de Metz

     

     

    Dans mes renoncements je suis grand voyageur

    J’y vis en refus de céder ma vie à mes naufrageurs

    Dans mon présent je ne me suis déshabillé de rien

    J’y choisis de considérer ceux d’avant en vauriens

    Trop de moi a sombré dans un océan d’humiliations

    Personne ne réussit plus à m’imposer de perversions

    Je suis libéré dans le vide salvateur de leur absence

    D’eux à jamais je me suis mis en définitive abstinence

    En mes heures sans eux je m’invente des bonheurs

    Aucun d’eux n’est plus l’ami d’un moi que libérateur

     

    Merci pour ton commentaire, bonne soirée.

    @micalement, Marc de Metz.

    J’ai beaucoup aimé découvrir ton écriture sur ton blog.

     

     

    15
    Mardi 12 Avril 2011 à 14:25
    Jyckie

    Bonjour,

    Un très beau ressenti, riche en émotions et sentiments... et une très belle ouverture puisque l'avenir se prénomme : bonheur !

    Pensées poétiques de Jyckie.

    14
    Mardi 24 Novembre 2009 à 17:03
    Marc de Metz

    Bonjour Christine.

    Dans la mienne aussi ils ont raisonné.

    J’ai eu alors envie de les partager avec vous ici sur mon blog.

    Ravi de lire ce commentaire de ta part.

    @micalement, Marc de Metz.

    Bonne fin de journée à toi.

    13
    Lundi 23 Novembre 2009 à 18:58
    Christine
    Ces mots résonnent en mon âme , merci Christine 
    12
    Samedi 2 Mai 2009 à 19:36
    Marc de Metz

    Merci Sonja, je n’ai fait qu’avoir besoin de traduire mes émotions sur ce texte après l’avoir reçu par Internet. Ce que tu me dis me touche et me fait très plaisir. J’aime écrire, je ne l’ai pas fait durant des années, cela m’a manqué, je me « venge » sur mon blog… Bonne soirée, @micalement, Marc de Metz et merci encore pour ce très beaux, pour moi, commentaire.

    11
    Samedi 2 Mai 2009 à 16:21
    sonja
    C'est délicat et beau. On se prend facilement à penser qu'il y a du nous quelque part, lorsqu'on te lit. Ton écriture à une certaine magie. J'aime cette poésie sur trois idées, car il y a de la douceur qui coule...
    La photos est remplie de velour, dans son mauve joyeux... tout comme tes mots.
    Merci de partager avec nous.
    10
    Mercredi 25 Mars 2009 à 19:57
    Marc de Metz

    Nettoue, je ne crois pas avoir glissé dans ces mots la moindre once de désespérance, bien au contraire je sais avoir voulu écrire ces mots pour dire le contraire… Je t’embrasse, bonne soirée à toi mon amie. @ bientôt. Marc de Metz.

    9
    Mercredi 25 Mars 2009 à 19:45
    Marc de Metz

    Violette, j’adore ce très beau cadeau que tu me fais et je l’ai transformé avec amitié et plaisir en article pour que beaucoup soient témoins de cette merveilleuse amitié qui me lie à toi. Merci mon amie, je t’embrasse, je te souhaite, je vous souhaite une douce soirée bien au chaud dans votre chez vous. @ vite, Marc de Metz.

    8
    Mercredi 25 Mars 2009 à 19:38
    Marc de Metz

    Chanceuse d’être là à Barcelone pendant que des giboulées glaciales nous ruinent notre vie ici avec un vent pire qu’un mistral mouillé en janvier… Je suis justement tourné que vers devant, c’est bien pour cela que je suis capable de ne pas rester en arrière et de le dire parfois en mots. Je t’embrasse, bon séjour, @ bien vite dans notre Est à nouveau trop en hiver. @mitié Eva, Marc de Metz.

    7
    Mardi 24 Mars 2009 à 21:53
    Nettoue
    Tout me semble assez entier dans ces vers pour que l'on  puisse les appeler retour à la désèspèrance... Passagère peut-être, mais à coup sur regrets ! Pourquoi ? Comment , Je n'ai rien fais pour et mériter cela ! Ma vie est ma vie, Justement Marc, qui s'est éloigné de ton affection ou de ton amitié puisque tu n'est pas coupable de désamour, ne te méritait pas..
    Bisous et bonne soirée
    Nettoue
    6
    Mardi 24 Mars 2009 à 20:00
    Marc de Metz

    J’espère que c’est cela que j’ai réussi à exprimer dans ces quelques mots qui m’ont été inspirés par cette photo que j’ai reçu dans un PPS il y a quelques mois… Plus je m’éloigne de mes renoncements, plus je me sais libre et plus je me sais apte à vivre heureux… Merci de ce commentaire, @micalement, @ bientôt et bonne soirée à toi. Marc de Metz.

    5
    Mardi 24 Mars 2009 à 19:52
    Marc de Metz

    Merci Lmvie de m’avoir si bien compris dans ce que je dis dans ces quelques mots car oui, tout cela est salvateur et j’aime cela. Bonne soirée mon amie. @ bientôt, Marc de Metz.

    4
    Mardi 24 Mars 2009 à 18:03
    Lmvie
    Et c'est un bon choix...imposé certes mais salvateur

    je t'embrasse
    3
    Mardi 24 Mars 2009 à 11:21
    bataillou
    oublie le passé
    il ne sert à rien de ressasser
    sert-t'en pour avancer

    2
    Mardi 24 Mars 2009 à 10:35
    violette Dame mauve

    Ton article vient à point nommé.
    Pour que tu puisses te replonger dans ton passé, mais en beauté, je t'ai fait un cadeau sur mon blog
    www.marinachili.com, terminé ce matin à 10 heures.
    j'espère qu'il te plaira.
    je t'embrasse
    Violette

    1
    Mardi 24 Mars 2009 à 09:34
    eva48
    en partance vers barcelone,je ne serais pas là jusqu' à samedi,blog en pause,donc ne t'étonne pas de mon silence,j' ai pris des photos d' arbres sur fond de strasbourg ,à découvrir à mon retour,tourne -toi résolument vers l' avenir et ton bonheur actuel,il  n' y a que ça qui compte,petit bonheur,grande vie
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :