• A l'usage exclusif des plus courageux(ses) loin de FRESSON Metz...

     





    Une soirée à Metz, entre personnes adultes et consentantes peut parfois dégénérer en orgie de plaisirs gustatifs. Je crains que la violence de ces photos puissent en choquer plus d’une ou d’un parmi vous lectrices et lecteurs de cet article.

     

    Hier soir, je devrai dire hier nuit… nous nous sommes compromis, sans aucune honte, dans une étrange communion quasi mystique autour de ce dessert. Un très célèbre hebdomadaire ayant inventé cette formule « le poids des mots : le choc des photos » je n’en trouve aucune autre qui puisse mieux que celle-ci vous mettre en garde de ce qui suivra.

     

    Cette horreur est le gâteau créé récemment par les meilleurs pâtissiers de Metz au non évocateur de « Paris-Metz »… Nous nous déclarons, de Metz la belle, responsables d’aucune conséquence engendrée par votre découverte d’un de nos trésors en gourmandise.

     

    Comme j’aime à le dire... ce n’est que Monsieur FRESSON Metz qui mériterait un procès en cruauté gourmande si vous deviez trouver scandaleux qu’il n’ait pas une fantastique boutique dans votre ville, village, bourg, hameau et même lieu-dit !

     

    Je sais que je suis odieux et même mesquin de vous montrer un chef-d’œuvre en même temps que je vous prive de ses somptueux parfums en bouche. J’en assume la responsabilité et je persisterai lorsque nous revivrons autour de notre table un moment aussi parfaitement exquis que celui-ci.

     

    Pardon…

     























    Solidaire de votre gourmandise, je m'oblige à vous préciser que d'autres horreurs peuvent être admirées dans la terrible rubrique "Metz gourmande".










    « Metz on the rocks...Vu à Metz / L'emplacement du fleuriste... »
    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    26
    kadija
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:19
    kadija
    tout d'abord bonne année et qu'elle soit riche en bonne dégustation en tout genre. j'ai reposté il ya quelques temps pour que vous partagiez avec moi vos 10 bonnes adresses de patisseries au centre de metz mais en vain. peut etre mon deuxième post ne vous est il pas parvenu . alors je retente chère Marc. c'est que je suis très gourmande. merci a vous
    25
    ANONYME
    Dimanche 5 Mai 2013 à 21:19
    MERCI POUR VOTRE BLOG TReS GOURMAND; JE ME RéGALE; j'ai lu dans un de vos post qu'il yavait 10 patisseries succulentes au centre à Metz, je viens de déménager sur Metz depusi peu. j'ai déja gouté aux délicieuses patisseries de Fresson. les autres s'il vous plait leurs nomsssss merci a vous
    24
    Lundi 11 Mai 2009 à 00:12
    Marc de Metz

    Je me reconnais parfois comme très cruel… Je le cache le plus souvent, mais un jour je me révèle et d’autres jours je récidive… Bonne nuit Corinne, navré ! Marc de Metz.

    23
    Dimanche 10 Mai 2009 à 19:00
    corinne
    oh là là quel dommage que devoir regarder sans pouvoir y goûter, un vrai supplice (lol)

    bisous
    22
    Lundi 2 Mars 2009 à 15:47
    Marc de Metz

    Je reconnais être particulièrement cruel et odieux de vous montrer ce que nous aimons manger ici comme desserts. Je m'en excuse mais je suis bien incapable de taire et de ne rien montrer sur ces somptueux plaisirs de table. Désolé de faire mal. Je vais devoir interdire cette rubrique aux personnes trop gourmandes. @micalement, Marc.

    21
    Dimanche 1er Mars 2009 à 22:38
    je grossis rien qu'a regarder ces photos! c'est vraiment pas sympa de votre part de mettre tant de gourmadise allechantes sur votre univers!
    c'est de ma faute aussi j'avoue d'avoir vister en premier cette rubrique
    20
    Dimanche 4 Janvier 2009 à 16:29
    Marc de Metz

    Merci pour ces vœux, merci d’être revenue malgré mon oubli de vous répondre sur cette liste des meilleures pâtisseries que vous attendez toujours. Je vous souhaite à mon tour une très très douce année, une belle année, une année heureuse et enfin une année gourmande… je vais vous répondre par votre adresse de messagerie. Merci encore de cette visite. @micalement, Marc de Metz.

    19
    Mardi 2 Septembre 2008 à 10:42
    Marc de Metz

    Donc cette cruauté gourmande m’est pardonnée d’avance si ces desserts devaient être aussi prometteurs de merveilleux plaisirs que ne le laissent penser mes présentations ? Malou, je peux t’inviter à venir ici sur place, je ne risque rien sauf que tu sois encore plus frustrée ensuite de repartir vers Guérande en nous laissant Monsieur Fresson et ses desserts à Metz. Je t’embrasse. Marc.   

    18
    Lundi 1er Septembre 2008 à 21:55
    Marc de Metz

    Comme il est méchant celui qui ose mettre sous les yeux de l’adorable Ptitsa les horribles desserts de Monsieur Fresson de Metz ! Je trouve cela scandaleux mais puisque nous sommes dans la vérité, toute la vérité en somptueux desserts est bonne à montrer… J’espère qu’un jour tu me pardonneras. Je t’embrasse amie.

    17
    Lundi 1er Septembre 2008 à 18:01
    Malou
    Je co-signe le com de Ptitsa, en bon scorpion que je suis, je comprends la manoeuvre! et je savoure l'esprit piquant qui habite ce scorpion messin de nous mettre ainsi en bouche et en saveur car je te crois Marc quand tu parles de splendeurs. Mais je retiens l'adresse et si d'aventure à Metz, je me risque, attends-toi à me voir transformer en critique gastronomique. Bises salivantes et océanes. Malou
    16
    Dimanche 31 Août 2008 à 23:30
    Ptitsa
    Oh la pure provoc' de scorpion !! non seulement tu remets ça, mais tu déplaces l'article de sorte qu'il reste bien visible à chaque visite !!!
    C'en est trop. Je m'arrête là pour ce soir.
    C'est plus que je n'en peux supporter de ta part, odieux Marc. Adieu ! :D
    15
    Jeudi 28 Août 2008 à 00:39
    Marc de Metz

    Dur dur de devoir livrer mes secrets sur les plus grands pourvoyeurs de gourmandises de Metz à ANONYME et en plus je ne dispose d’aucun moyen de vous répondre puisque ni adresse de blog, ni adresse de messagerie. J’attends alors une confirmation de ce besoin d’adresses… Amicalement, Marc.  

    14
    Mardi 19 Août 2008 à 17:56
    Marc de Metz

    Ouf ! Là, je suis sûr qu’au moins tu n’auras pas raté cette horreur de ma part ! C’est vrai que je sais être odieux mais je ne sais pas comment faire pour cesser ? Je ne vais quand même pas arrêter d’être gourmand ? Je crois que tu te prépares à d’autres terribles moments de frustration ! Il est ODIEUX Monsieur FRESSON d’oser vendre ces horreurs ! C’est lui le FAUTIF ! Je t’embrasse, Marc.

    13
    Lundi 18 Août 2008 à 11:55
    ENCORE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Ben tiens, t'as bien mérité la réponse que j'ai faite à ton odieux commentaire d'hier !! :D
    12
    Samedi 16 Août 2008 à 19:22
    Marc de Metz

    Florence, je te prie et je prie une immense majorité des Architectes d’intercoeurs de ne pas avoir trouvé le moyen de partager ces plaisirs en desserts exceptionnels avec vous tous. Je partage quelques mots et parfois quelques photos et je sais que pour vous les gourmands(es) ce ne sera jamais suffisant. Je suis presque honteux de vous faire ce mal là ! J’ai bien dit : presque… Amitié, @ bientôt ; Marc.

    11
    Samedi 16 Août 2008 à 19:15
    Marc de Metz

    Chère Ut, je ne suis pas tout le temps cruellement odieux et j’ai tenu à vous épargner notre régal et donc de vous refuser de découvrir l’intérieur de ce dessert. (*) Je ne suis pas sûr qu’alors nombreux parmi vous les gourmands(es) auraient léché votre écran ! Ces plaisirs sont les nôtres ici à Metz mais qu’en des circonstances spéciales car je ne te (vous) cache pas que cela à un coût « scandaleux » ! (*) Personne ne me l’aurait pardonné ! Je t’embrasse Ut, @ bientôt. Marc.

     

    10
    Samedi 16 Août 2008 à 18:26
    Marc de Metz

    Désolé de faire tant de mal : vraiment, promis juré ! Mais un cookie c’est déjà du bonheur ? Enfin je crois ! J’avoue que c’est extraordinaire à regarder et je n’ai pas assez de vocabulaire pour dire à quel point c’est « BON » ! Je vais avoir honte de vous en montrer d’autres mais je sais que je vais le faire : pardon d’avance. Amicalement, Marc. @ bientôt.

    9
    Samedi 16 Août 2008 à 12:06
    Charlie
    Ah la vache !
    C'est une oeuvre d'art torturante en diable quand on ne peut que la regarder !!
    Bravo, c'est réussi, je m'en vais farfouiller dans mes placards et en sortir un pauvre petit cookie bien pâle...mais je le mangerai en lui donnant un goût de framboise et tu ne te réjouiras que de la moitié de ma frustration...
    Amitiés gourmandes
    Charlie
    8
    Ut
    Vendredi 15 Août 2008 à 21:09
    Ut
    Marc! Quelle horreur! ... et notre boulangerie était fermée ce soir, mon fils et moi restons sur notre faim: plus aucun dessert à croquer! Crois tu que je doive lui montrer ces magnifiques, succulentes photos? :)
    Il aurait été encore plus savoureux et affreux de voir une belle part à moitié dégustée... je l'imagine, mes narines en ont l'odeur, je salive dans le vide!
    Amitiés Marc... et bonne digestion! Grrrrr
    7
    Vendredi 15 Août 2008 à 17:56
    Marc de Metz

    Merci Fuxy de toutes ces précisions, j’espère qu’elles n’atténueront en rien la frustration de mes lectrices et lecteurs. Je peux te dire que dégusté en compagnie d’un pâtissier concurrent de Monsieur FRESSON, il s’est régalé et en a même repris deux fois… Bonne fin de journée, @ vite, amitié, Marc du centre ville de Metz-lès-Orages en ce 15 août.

    6
    Vendredi 15 Août 2008 à 17:42
    Marc de Metz

    Nous aussi tentons sans succès de faire régime mais cela est inconcevable ici autour d’une table en amitié… Mais lorsque le dessert vient de chez « Fresson » personne à Metz ne résiste jamais ! Merci de ta visite et @ bientôt, amicalement, Marc.

    5
    Vendredi 15 Août 2008 à 17:39
    Marc de Metz

    Madame amie NETTOUE, je vous invite à ne point plus jamais vous risquer à mettre en doute l’adéquation suivante : un gâteau de chez FRESSON est un somptueux et toujours ravissant dessert qui est aussi délicieux, fin, précieux et délicat qu’il n’est exceptionnellement beau…  Vous tu avez as raison, je me suis absenté ignominieusement autant qu’exceptionnellement de mes blogs amis depuis huit jours. Ce fut une semaine aussi terriblement remplie d’amitié que vide de ma présence dans vos blogs et terriblement limitée dans le mien. Je vous en demande pardon et aussi de bien vouloir m’en pardonner…

     

    Je déteste être tagué, mais je joue le jeu lorsque je le suis à 98%. Je te découvre là en cascade d’aveux avoués dans un bien bel humour. Là, je vais tacher de répondre à deux pages de commentaires laissés en souffrance et cela me faisant très honte je dois y remédier. Je t’embrasse, ici Metz est sous les orages, mais je n’ai même pas peur. @ bientôt, Marc.

    4
    Vendredi 15 Août 2008 à 17:37
    florence
    C'est du sadisme, Marc, et tu oses en manger sans tous  tes
    architectes !!!
    3
    Vendredi 15 Août 2008 à 16:22
    Nettoue
    V'oui, mais esr-ce-que le goût vaut la couleur, ? Le goùt la chandelle ? n'est-ce pas un savant trompe-l'oeil fait pour attiser la convoitise humaine ? Ne se trouve-t-il pas le péché en son sein ? Tentateur,... Je sais que tu vaque beaucoup ici et là, et nous ramène chaque fois, quelque chose à savourer.. Mais dans toute les dédales de tes savantes périgrinations, n'aurais-tu pas, Marc oublié un peu, le chemin de ma maison ? Où t'y attends quelques lignes écrites par une amie ..
    A bientôt , je t'embrasse.. Nettoue www.choses.biz
    2
    Vendredi 15 Août 2008 à 16:03
    loic-emmanuel
    A l'image d'un célèbre gâteau : le Paris-Brest, pour tirer un peu le balancier vers l'Ouest. Mais je n'en connais pas la recette...
    Alléchantes, ces photos... Mais régime, régime...
    A bientôt
    loi
    1
    Vendredi 15 Août 2008 à 12:20
    FUXY, le renard

    Une petite précision pour allécher nos amis :

    Le « Paris-Metz » est un gâteau qui a été crée lors d’un concours organisé par la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Moselle en décembre 2007.

    Ce gâteau est aujourd’hui en vente dans plus de 50 points de vente en Moselle.

    Il est composé d’un macaron 3 couleurs (jaune or, jaune citron et framboise), d’une mousseline au bonbon arlequin et de 6 framboises.

    Sa création a été faite en partenariat avec la Fédération des Boulangers et Boulangers-Pâtissiers de la Moselle, et le Syndicat des Pâtissiers de la Moselle.

    Le but : proposer un gâteau que chacun pourra apprécier.

    D’après le Chambre des Métiers et de l’Artisanat de Moselle, cette pâtisserie est un succès.

    La demande serait forte et de nombreux boulangers de France et du Luxembourg contactent fréquemment l’organisme pour en obtenir la recette.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :