• Ce fabuleux mécano est celui du chantier du Centre Pompidou-Metz. Voici quelques photos qui suivent l’état d’avancement de ce prestigieux projet depuis la mi-avril de cette année. Je suis impatient de l’ouverture du musée qui nous est promis dans le courant du premier semestre 2010…

     

    Le Centre Pompidou-Metz (CPM) ne sera pas une annexe du Centre Pompidou de Paris. Il sera un musée qui développera sa propre programmation en s’inspirant de l’esprit du Centre et en s’appuyant sur sa notoriété.

    Ces photos du chantier datent du 15 avril de cette année.









    Metz bénéficiera d’un atout considérable et unique, celui de puiser dans les collections du Centre Pompidou de Paris qui possède l’une des deux meilleures collections au monde dans le domaine de l’art moderne et contemporain avec 60 000 œuvres. C’est la plus importante collection en Europe.














    Ce sera un lieu exceptionnel, grâce à l’architecture de Shigeru Ban et de Jean de Gastines. Le bâtiment comprendra, outre les nombreux espaces d'exposition, des lieux pour l'accueil des publics, un studio de création pour du spectacle vivant ou des performances artistiques, un auditorium, une librairie-boutique et un restaurant-cafétéria.













    Le CPM de Metz sera une nouvelle institution culturelle de niveau international. Ce futur musée sera un authentique lieu de vie et de découvertes qui favorisera l’essor économique et touristique de toute une région au-delà de la Lorraine et qui inscrira Metz parmi les grandes métropoles européennes de la culture.














    Le CPM est conçu pour être une expérience unique et exceptionnelle. Il sera un espace de découverte de la création artistique sous toutes ses formes. Y seront programmés des événements toute l’année, de jour comme de nuit car le public est prévu pour être en permanence au cœur de ce projet.













    Pourquoi cette prestigieuse implantation à Metz ?

     

    Le choix de Metz pour héberger la première antenne décentralisée du Centre Pompidou n’a pas été fait au hasard. Voici un résumé des raisons de cette décision :

     

    Culture : historiquement, Metz est un centre culturel renommé, avec des infrastructures complémentaires de hautes qualités telles que l’Arsenal.













    Les photos suivantes datent du 1er mai de cette année.








    Un site unique : la principale raison est que Metz a su proposer un site exceptionnel pour accueillir les infrastructures. Rares sont les villes de la taille de Metz à pouvoir proposer un lieu vierge à proximité immédiate du centre ville. Ce site est appelé à devenir le nouveau quartier de Metz : Le Quartier de l’Amphithéâtre ».














    Le Centre Pompidou-Metz est la pièce maîtresse d'un programme de requalification urbaine ambitieux. Il est confié à Nicolas Michelin, architecte-urbaniste.














    Le Centre Pompidou-Metz aura l’avantage d’être placé à deux pas de la gare SNCF de Metz desservie par le TGV EST qui met Paris à 1h22. Metz dispose d’un avantage géographique extraordinaire, elle est à la croisée des accès routiers au centre de l’Europe.


















    Le CPM est situé dans le Quartier de l'Amphithéâtre, dans l’immédiate proximité de la gare TGV et en lisière du centre-ville de Metz. Il est la pièce maîtresse d'un programme de requalification urbaine ambitieux confié à Nicolas Michelin, architecte-urbaniste.













    Cette dernière série de photos date du 31 mai de cette année.
    L'ensemble des photos de cet article est l'oeuvre de Bernard.







    Un bâtiment fait de bois, de béton, d’acier et de verre. Les galeries d’exposition ouvertes à chaque extrémité offriront des vues panoramiques sur la ville de Metz.













    La légèreté sera au rendez-vous, avec notamment une immense toiture culminant à 77 mètres qui aura la forme d’un chapeau chinois tressé.













    Il est réalisé à partir du maillage de fines pièces de bois s’inspirant du travail de vannerie, sur une charpente en acier et en bois. Il sera unique au Monde, c’est une véritable prouesse technique.

















    Des plafonds en bois blond, des murs et structures peints en blanc, des sols en béton ciré gris perle accentueront la clarté donnée par de grands volets de verre, assurant l’interface entre le bâtiment et l’extérieur.

     













    Photos Par Bernard / 2009




    Poursuivre visite CPM 06 02 2010




    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    26 commentaires





  • Je ne suis plus jamais de personne

    le père

    Père hors d’un avant où j’étais bienvenu dans notre

    amour partagé

    Partagé avec sincérité depuis leur naissance dans

    bonheur complicité respect

    Respect bafoué pour me désigner brutalement

    d’elles absurdement indigne

    Indigne d’être le père pour ces enfants

    devenues adultes

    Adultes qu’en besoin jusque-là jamais exprimé de m’effacer

    de leur vie

    Vie depuis réapprise par moi sans enfant

    à aimer et de qui être encore m’aimer

    M’aimer devenu simplement odieux au moment

    de se vouloir femmes et épouses

    Epouses-femmes-enfants entrées sans clandestinité en quête d’avenir dans autre famille

    Famille étrangère à notre amour mais en exigences inventées par elles de mon définitif rejet

    Rejet imposé brutalement par des sentiments entre nous simplement

    inversés

    Inversés imposés déclarés confirmés par une rupture terrible

    pour m’obliger à me tenir loin

    Loin d’elles de leur vie de leur avenir de leur présent

    ailleurs

    Ailleurs je ne suis plus l’enfant d’un père je ne suis plus même

    un père

    Père renié interdit d’amour rejeté j’ai réussi à rester

    moi

    Moi dans vie que j’ai apprise à aimer depuis longtemps au cœur

    d’un vide

    Vide imposé par l’absence de mes enfants

    et de leurs enfants

    Enfants aimées passionnément dans l’ignorance absolue

    de leur futur mépris

    Mépris déclaré inventé imposé pour que j’accepte selon leur volonté

    leur désamour

    Désamour là par moi accepté au bout de trop d’années

    déjà passées

    Passées dans l’apprentissage de mes renoncements

    de père

    Père je ne le suis plus et rien ne saurait m’y maintenir

    en souffrance

    Souffrance diluées dans années vécues au cœur d’un temps

    sans mes enfants

    Enfants simplement acceptés comme ennemies

    de ma vie

    Vie paisible dans l’acceptation de n’y être jamais plus

    leur père

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    30 commentaires



  • Dans la Forêt

    Parmi la bruyère

    Sous le couvert du bois

    Après le long hiver

    Se dégèle un étang

    Son eau est des plus sales

    Mais les oiseaux y boivent

    En traversant le val

    Fleuri par le printemps

    Quand le soleil perce

    On peut en voir le fond

    Car l’eau il la traverse

    Mais que trop rarement

    Ainsi dans la forêt

    Sous le haut plafond vert

    Tout au long de l’été

    Stagne l’eau de l’étang

     

    Marc / écrit à Metz le 12 mars 1971

    Photo prise par Bernard en Moselle


    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    4 commentaires
  •    

    Suicide raté pour cause d’amis qui l’aimaient vivant

    plus que lui s’aimait mort

    Renaissance imposée par d’autres eux déjà là et toujours

    en blouses blanches

    Suicide non effacé puisque toutes ses cicatrices

    le lui racontent tous les jours

    Passé mortifère muselé par sa vie dans ses jours

    et ses nuits de maintenant

    Nostalgie de revenir en arrière affecte depuis son retour

    ses jours et ses nuits

    Suicide de sa vie compagnon ombre dans ses bonheurs

    lumière dans ses malheurs

    Interminable atermoiement d’une délivrance volée

    sans qu’il ne l’a jamais voulu

    Suicide qui le fait surtout n’être pas mort

    mais plus aussi vivant qu’il le faudrait

    Sentiment d’appartenance à la tribu des mortants

    car ni mort ni vivant donc mortant

    Mortant il est homme aime à nouveau souffre encore

    a des rêves la mort ne le terrifie pas

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires






  • Ce toit en forme de chapeau chinois coiffera le futur Centre Pompidou-Metz (CPM). Cette structure est unique au Monde. Elle nécessite des trésors de compétences et des techniques mises au point, inventées pour ce chantier exceptionnel. Il se dresse derrière la gare de Metz en bordure du quartier du Sablon. Quelques photos pour vous montrer l’état d’avancement de la pose de cette structure. Elle sera recouverte d’une toile claire pour assurer une belle lumière à ce bâtiment.


























    DECOUVRIR L’AMPLEUR DE CE CHANTIER
    EXTRAORDINAIRE


    En cliquant sur cette photo...











    Poursuivre visite CPM 06 02 2010



    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    10 commentaires





  • Je sais

     

    Ça fait mal

    Ça énerve

    Ça frustre

     

    Je sais

     

    Je suis méchant

    Je suis odieux

    Je suis cruel

     

    Je sais

     

    C’est honteux de montrer cela

    C’est inhumain de vous imposer cela

    C’est déplorable d’oser faire cela

     

    Je sais

     

    Ça peut gâcher une journée

    Ça peut abimer une amitié

    Ça peut briser beaucoup

     

    Je sais

     

    Que partager avec vous en amitié ce bonheur

    Que  partager avec vous en amitié ce trésor en gourmandise

    Que partager avec vous une infime partie de ces délices

     

    C’est ce que vous aimez…

    C’est ce que vous attendez de moi

    C’est ce que vous rêviez que je fisse ce matin

     

    C’EST FAIT !

     

    Merci Monsieur FRESSON de Metz de nous avoir, une fois de plus, contraints et forcés à conclure un superbe repas d’anniversaire entre amis autour de ces somptueux, délicieux, fabuleux, merveilleux desserts…

































































    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    30 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires